La chronique d'Elodie - Novembre / Décembre 2013

Hier soir, dans la cuisine, je préparais le dîner, quand mon petit garçon est entré.
Il m'a tendu un morceau de papier griffonné.
J'ai essuyé mes mains sur mon tablier, et je l'ai lu. Et voici ce qu'il disait :
" Pour avoir fait mon lit toute la semaine : 3 francs
Pour avoir été aux commissions : 1 franc
Pour avoir surveillé le bébé pendant que toi tu allais aux commissions : 1 franc 25
Pour avoir descendu la corbeille à papiers : 75 centimes
Pour avoir remonté la corbeille à papiers : 1 franc et 10 centimes
Pour avoir arrosé les fleurs sur le balcon : 25 centimes
Total : 9 francs et 85 centimes. "
Je l'ai regardé, il se tortillait en mâchant son crayon et une foule de souvenirs sont revenus à ma mémoire.
Alors j'ai repris son crayon, j'ai retourné la feuille et voilà ce que j'ai écrit :
" Pour neuf mois de patience et douze heures de souffrance :
CADEAU
Pour tant de nuits de veille, surveillant ton sommeil :
CADEAU
Pour les tours de manège, les jouets, le collège :
CADEAU
Et quand on fait le tour, le total de mon amour,
C'est CADEAU. "
Quand il a eu fini de lire, il avait un gros chagrin dans les yeux.
Il a levé la tête et a dit :
"M'Man, je t'aime très beaucoup"
Il a repris son papier, l'a retourné, et en grosses, grosses lettres, a marqué : "CADEAU"
Et quand on fait le tour, le total de l'amour, c'est CADEAU, c'est CADEAU.

Marie Laforêt, Cadeau

En cette saison où les cadeaux sont à l'honneur, cette chanson me trottait dans la tête tandis que je grelottais dans la voiture un jeudi soir à 19h45, attendant mon grand qui devait sortir de sa séance de cirque, alors que j'avais une nuit précédente difficile et une journée épuisante dans les pattes…
Et je faisais le compte des allers et retours hebdomadaires pour les enfants, ajoutés aux inquiétudes liées à leur santé, à leur scolarité, à leurs fréquentations, à leur avenir, au désir toujours si grand de les voir heureux et épanouis… et je me disais que tout ça, c'était cadeau, ces rides et ces cheveux blancs, ces " trois plis " sur le front, c'était cadeau, parce qu'au fond, c'était ce dont j'ai toujours rêvé, d'avoir des rêves d'enfants à protéger, comme l'avait dit le Père Alain lors de notre homélie de mariage en priant avec nous pour la venue de " ces petits qui nous sont confiés pour  que nous les fassions grandir "…
Alors voici une nouvelle chronique toute pleine d'amour maternel, avec une pensée très spéciale pour Gabriel dont Hélène et Thomas nous ont annoncé l'arrivée prochaine, et pour Baptiste qui est venu rejoindre ses grands frères au creux de la maison de tata Nicole et tonton Juju…

Week-ends d'automne
Chez nous, quand l'automne s'installe, il faut prévoir des activités de tous temps pour les week-ends… Au calme de la maison quand il pleut, ou à la découverte des géocaches des environs si la météo est plus clémente… Le même jour, nous avons percé les secrets d'un lavoir et d'une glacière, avant de nous enfoncer dans la forêt de Sénart pour profiter de la douceur du jour…
Parfois aussi, sous le soleil, on retrouve les joies des rollers, glissesauts et chutes ! Marion a étrenné les siens, sous l'œil et l'accompagnement vigilant de Coline et Paul… la joie d'être une fratrie…

Papounet en fête
On avait déjà célébré les 70 ans de Papounet le mois dernier, mais comme on aime les festivités à répétition, nous l'avons accompagné de nouveau lors d'un déjeuner d'anniversaire dans un charmant restaurant au bord de la Marne, accompagnés en musique par Marie Charlie et son répertoire de chansons traditionnelles ou un peu plus loufoques !
Nous étions en famille réduite, l'un des gars étant en stage de cirque, l'autre en mini-stage de judo... mais nos puces ont représenté leurs frères…

Des jeunes et des quilles
En cadeau de début d'année, la paroisse a offert aux jeunes des aumôneries des collèges et lycées une soirée bowling. En tant que responsables, évidemment nous y étions !
Après une belle messe festive dans une église pleine de jeunes, nous avons déboulé avec nos 70 ados dans le bowling du coin, histoire d'envahir les ¾ de leurs pistes…. 
Super ambiance, très bon moment de partage et de détente, des jeunes heureux et des animateurs tout autant… merci au Père José d'avoir accepté cette initiative, que nous espérons bien renouveler prochainement !

Noël au coin de la rue
Cette année, le 1° dimanche de l'Avent tombait le 1° décembre… journée fort occupée pour nous puisque nous tenions, avec nos jeunes de l'aumônerie toujours, un stand de gaufres au marché de Noël (pour donner à la paroisse les moyens de financer le bowling de l'an prochain !)…
Du coup, c'est la veille, en novembre encore donc !, que nous avons paré la maison de ses atours de Noël…
Tout le monde a mis la main à la pâte pour le montage de notre sapin, compagnon fidèle depuis près de 13 ans ! et l'installation de la crèche, avant que la meilleure partie ne commence avec la décoration de l'arbre et de toute la salle de séjour (sans compter les guirlandes extérieures !)…
Louis a eu l'honneur de couronner le tout avec l'étoile, les traditions perdurent d'année en année, comme l'esprit de Noël et notre bonheur de le partager…

Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire 
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer (Louis Aragon, Les yeux d'Elsa)
Et quand les yeux d'une petite fille s'embuent, c'est toute la famille qui se retrouve dans le brouillard de l'inquiétude…
Notre début d'hiver  2013 restera marqué par une grosse frayeur autour des jolis yeux de Marion, surtout de son œil droit sur lequel les médecins ont diagnostiqué une kératite, et qui, après plusieurs visites aux urgences de la Fondation Rotschild ou de l'hôpital de Villeneuve saint Georges et plus d'un mois de traitement, gardera à vie une cicatrice mal placée, juste au centre de la vision, dont on ne sait pas encore quelles conséquences elle portera à son acuité visuelle….
Aujourd'hui le stress s'est atténué, le petit œil a repris son éclat et notre princesse son sourire, mais Dieu sait si j'ai laissé des forces dans la bataille ! Merci à tous ceux qui se sont manifestés, pour leurs petits mots et leurs pensées, vraiment, il est bon d'être entourés…
Epilogue heureux, espérons-le, avec une visite de contrôle mi-janvier….

Retour sur le tatami
Après 3 années d'absence, notre Paul a retrouvé les joies du judo et des compétitions…
Belle démonstration de courage pour notre grand qui a affronté des adversaires beaucoup plus chevronnés que lui, avec détermination mais - sans surprise - sans succès ! Tant pis, l'essentiel c'est d'avoir participé, bravo mon 
judoka !

Des danseuses en herbe
La compagnie de danse de Coline nous a offert une prestation lors d'un gala destiné à récolter des fonds pour le Téléthon. Notre minette s'est très bien débrouillée, très jolie avec sa tenue de  Punkie Brewster délurée ! Elle qui ne voulait pas faire le gala de fin d'année.. je pense qu'elle a changé d'avis !
Quelques semaines plus tard, nous l'avons retrouvée " en civil " pour les portes ouvertes de fin d'année… très appliquée et concentrée, vraiment à sa place dans ce style de danse, c'est un plaisir de la voir découvrir et assimiler très vite une chorégraphie pourtant pas évidente ! Bouffée de fierté maternelle supplémentaire….
Portes ouvertes aussi au cours de danse de Marion… changement de registre, retour au tutu rose et aux chaussons… Etonnement ( ?) de constater qu'une fois encore notre fille cadette, comme son aînée, est, en toute objectivité et neutralité bien sûr, la plus jolie de son groupe : ! 
Elle aussi est très appliquée et manifeste un plaisir évident à faire le petit rat et à s'entraîner au " grand jeté " pour nous époustoufler….

Avant Noël, chez nous…
Les activités sont variées : jeux en tout genre (grâce à la participation active et bénévole des grands-parents ! Loués soient-ils !) ou  préparation des petits plats dans les grands nous occupent jusqu'à l'heure de la messe où, dans une église pleine à ras bord, nous chantons à tue-tête avec les anges et le Divin Enfant, accompagnés cette année encore par notre artiste altiste… et nos camarades musiciens sans qui Noël ne serait pas Noël !
De retour de la messe, le petit Jésus prend place dans la crèche et les cadeaux sous le sapin, avant que le silence apaisant de la nuit ne s'installe enfin pour quelques heures….

A Noël, chez nous…
Chacun profite, selon son espèce : on étrenne son nouveau jeu de PS3, on étudie la doc de son altimètre, on initie ses grands-mères à Rythme & Boulet, on vante les qualités de son nouveau Nerf, on se prend pour Raiponce avec sa belle cape flambant neuve
Et on savoure, outre les huîtres et le foie gras, le plaisir d'être ensemble, de partager des moments qui n'ont pas de prix, en regardant briller les yeux de nos enfants… "En Lui seront bénies toutes les familles de la Terre"….

Après Noël, chez nous….
On sort prendre l'air du côté des étangs car papi et mamie les montagnards ont épuisé leurs réserves d'oxygène !!
Et on en profite pour relancer Marion sur son vélo sans roulettes… quelques chutes, quelques larmes, mais finalement la victoire au bout du chemin et le plaisir plein de fierté d'une petite fille capable à présent de suivre sa grande sœur sur deux roues….
On rajoute des festivités avec une visite chez Nicole et  Papounet (sans moi, clouée au fond de mon lit par une gastro furieuse de n'avoir pas été invitée !), qui se termine au restau histoire de me donner des remords en pagaille.
On perpétue la tradition avec une visite en famille au cirque Pinder, où les animaux ravissent les filles, tandis que les artistes et acrobates en tout genre font le bonheur des plus grands… Avant d'aller ouvrir les derniers paquets enfouis sous le sapin de mamie Christiane.
Nouveaux jeux à étrenner en attendant l'arrivée de la famille de la marraine de Coline, histoire de profiter de l'occasion pour se " régaler " les uns des autres, une fournée de petites filles envahissant la maison sous l'œil esseulé de Gabriel, unique représentant de la gent masculine, Paul étant en petite forme suite à la visite -lui aussi - de la gastro, et Louis ayant courageusement fui les lieux à la recherche d'une maison moins chargée en décibels féminins et en princesses froufroutantes….

2013 s'achève, 2014 s'annonce….
Nous souhaitons qu'elle soit, pour chacun de vous et pour ceux que vous aimez, une année formidable, avec des bonheurs par milliers et des chagrins vite oubliés…

Que le temps qui passe rende nos enfants plus forts, et fasse de nous des parents plus sages….
Que nos rêves et nos envies ne nous fassent pas oublier la richesse 
de ce que nous possédons déjà….
Que les retrouvailles soient nombreuses et, comme le dit Jean-Jacques, que chaque séparation soit le souvenir brillant et joyeux du temps que nous avons pu passer ensemble….
Que ceux qui sont le quotidien de nos vies sachent toujours à quel point 
ils sont le roc sur lequel nous construisons, jour après jour…

Pour chacun, et en premier lieu pour mon Compagnon d'Eternité, 
pour mon Prince, pour mon Artiste, pour ma Fée et pour ma Princesse… 

très belle année 2014 !