La chronique d'Elodie - avril/mai 13


L'expression théorie de la relativité renvoie le plus souvent à deux théories distinctes élaborées par Albert Einstein :  la relativité restreinte et la relativité générale.
L'un des concepts mis en avant par la théorie de la relativité restreinte est que les mesures de diverses quantités sont relatives à la vitesse  de l'observateur. En particulier, le temps se dilate et l'espace se contracte.



Et donc là, moi, j'ai Free, et pourtant je n'ai rien compris.... Si ce n'est que "la vitesse de l'observateur" a quelque chose à voir dans tout ça... Alors moi ma théorie,  n'en déplaise à ce cher vieil Albert, c'est que, dans une même journée, certaines activités durent deeeeeeees heures (le temps de compréhension de la notion de polyèdre chez mes élèves pas exemple) et d'autres filent à toute vitesse (le temps du câlin du matin avec mes enfants par exemple). Et donc, cela explique pourquoi les week-ends passent si vite, alors que mes heures  de préparation de cours sont si longues.... Et donc, encore et bref, cela explique pourquoi deux mois se sont écoulés depuis la dernière chronique, alors que j'ai l'impression que  cela ne fait que deux jours.... A moins que je ne décide de faire croire que c'était voulu, choisi, planifié, histoire de donner à Christophe Richemont de quoi élaborer des théories sur les chroniques manquantes.....

Louis le grand
Le début d'avril apporte les flammes des bougies de notre grand. 14 cette année, 14 pour mon grand prince toujours si doux, si gentil, si plein d'humour, aux humeurs  adolescentes parfois, qui souffle et qui râle et qui "ça s'fait trop pas", mais qui ne supporte pas de rester fâché et rend toujours service sans rechigner...
Joyeux anniversaire mon grand , mon premier, je te souhaite plein de bonheur sur ce chemin vers tes 15 ans (soupir), profite de tout, découvre, apprend... Je t'aime mon Louis, minuscule bébé si  fragile et maigrichon qui devient jour après jour un beau jeune homme plein de qualités. Merci Seigneur pour ce qu'il est et ce qu'il sera....

Disney d'avril
Pour fêter l'anniversaire de Louis (tous les prétextes sont bons !), nous décidons une visite express à Disney. Lever tardif, donc pique-nique sur le parking (fainéante que je  suis, j'aime autant ne pas avoir à transporter le ravitaillement !). Il fait  beau et chaud, le parc est tranquille, c'est le bonheur ! On se croit presque en été ! Du coup,  petite folie :  tournée de glaces à l'ombre des rochers de DiscoveryLand....

Douceur et soleil
Le soleil est avec nous, et nous pouvons profiter de notre petite banlieue calme où les  fillettes grandissent au milieu des fleurs; balade au  parc Chaussy et  collecte de pommes  de pins pour les futurs barbecues de l'été (à l'époque, on y croit !).
Alors que Louis découvre l'Allemagne chez son correspondant,  Papounet et Nicole nous visitent et nous les initions au  Géoaching (avec succès ! deux caches de plus à notre palmarès !), avant  que Papounet ne dispense aux  enfants ses conseils de pongiste avisé, avec patience !  Les filles profitent du temps clément pour s'ébattre  comme des sauvageonnes Paul peaufine ses  talents d'artiste en solo... 

Festivoc - 1° édition
Le printemps de l'Eglise, c'est tous les jours ! De nouveaux prêtres arrivés sur notre Pôle ont proposé un temps forts aux jeunes des aumôneries, autour du thème de la vocation  et des choix de vie.... Malgré un timing lourd et un programme dense, la journée a eu lieu, sous le soleil, avec des temps de louange, de  rencontre de témoins, et le percutant témoignage  d'Emmanuel Brejon qui a tenu  son auditoire en haleine et en silence... impressionnant.
Les filles ont passé la journée à câliner  Balaam, l'âne de Don Antoine, autant dire qu'elles ont adoré !
Spectacle de  Damien Ricour pour clôturer cette journée bien chargée, en attendant de réfléchir à la seconde édition l'an prochain ?

Jour férié en mai, journée à Disney
Pour notre sortie mensuelle, temps maussade et imperméables de rigueur (et preuve  accablante de l'allongement de mon aîné et de ma lente dégénérescence vers le nanisme maternel). Marion fait découvrir à sa fratrie le spectacle  Disney Playhouse, avant de profiter honteusement de ses frères complaisants pour patienter dans les files d'attente.  Puis, tandis que je dépasse mes limites pour faire plaisir à mes grands dans Roller Coaster, Christophe se la coule douce avec la benjamine devant  la parade du Parc Studio,  au cours de laquelle notre poup's reçoit un bisou de la part d'une princesse Disney, ce qui la laisse pantoise !

La maison qui roule
Nous voulions tenter l'aventure depuis longtemps, nous avons testé les vacances en  camping-car lors de ces congés de printemps. Quel plaisir ce petit nid modulable rien que pour nous ! Les enfants adorent !
Direction : les châteaux dela Loire.  Notre roulotte de location fait le bonheur de chacun, les enfants profitent des joies du voyage-qui-n'en-est-pas-un, et les kilomètres s'accumulent sans que l'on s'en aperçoive ! Premier arrêt :  Chambord. Christophe craque complètement pour ce château, notamment ses  tours et ses terrasse supérieures (sur le toit, quoi) d'où la vue est imprenable. A mon goût, le bâtiment  est un peu trop vide et froid, mais le grand escalier est fabuleux, et avec Valérie Damidot dans le coin, il devrait y avoir matière à améliorer tout ça (vision d'horreur des plafonds  sculptés recouverts de peinture prune et de stickers géants). Cerise sur le gâteau : tandis que les wagons entiers de touristes quittent le site, nous dormons sur le parking même,  en compagnie de 3 autres camping-cars, au calme et aux premières loges pour des  photos insolites !
Second arrêt :  Cheverny. Moulinsart, quoi, pour ceux qui connaissent  Tintin. Ambiance différente : le château est meublé, lumineux, plus "moderne" comme disent les garçons.  L'exposition Tintin terrifie Marion qui, décidément, est une   trouille-trouille ! Moi je mets une option sur le bâtiment pour fêter mes 40 ans, ça pourrait être cool....
Troisième escale :  Chinon. Nous découvrons la  forteresse médiévale et la  ville basse, charmante et  dépaysante...
Arrêt suivant : Amboise et  le Clos Lucé. Sur les recommandations de mon cher directeur, nous découvrons cette belle demeure où Léonard de Vinci séjourna. Le jardin est truffé de  reproductions des inventions du génie, le tout dans un cadre magnifique. L'exposition est très instructive, les  gars sont fascinés, Paul s'équipe d'ailleurs d'un modèle réduit de  catapulte...
Petite pause dans notre périple : nous décidons de faire un crochet par l'Ile Bouchard, lieu d'apparitions mariales que nous ne connaissons pas. Nous découvrons le village, le  petit parc où  les enfants s'amusent un  long moment, un  restaurant bien sympathique, et  l'église Saint Gilles,  lieu des apparitions, derrière laquelle nous passons la nuit, un peu impressionnés par ce que représente ce lieu...
Dernier château :  Chenonceau. En compagnie de   Christian que nous retrouvons et de Sylvie que nous rencontrons, nous nous émerveillons devant  les jardins incroyablement bien tenus (mais pourquoi ma jungle domestique ne ressemble-t-elle pas à ça ???) et, grâce aux audio-guides, nous découvrons tous les secrets de cet  incroyable édifice, dont les pièces meublées et  décorées sont incroyables, notamment les cuisines (Ikéa peut aller se rhabiller) et la chambre noire, déprimante à souhait...
Les châteaux de l'Histoire de France, c'est bien, c'est beau... mais le monde des vivants, ce n'est pas mal non plus, en tous cas c'est l'avis des filles, et surtout de Coline, qui  attend depuis le départ notre destination presque finale : le Zoo de Beauval. Là, point de cadre enchanteur pour passer la nuit, mais un parking pentu et caillouteux envahi de  camping-cars... Qu'à cela ne tienne, on profitera mieux de la visite du lendemain ! C'est sous un ciel couvert que nous franchissons les grilles (avec un demi- million d'autres personnes !),  mais très vite la beauté de la faune nous fait oublier tout le reste (pfff n'importe quoi.... en fait, tout le monde a oublié le reste sauf moi, car les animaux ce n'est pas  spécialement mon truc, fussent-ils  tigre blanc ou panda géant !, et en plus quand j'ai froid, j'ai froid, et voilà comment j'ai fini par abandonner la troupe à sa contemplation  des pensionnaires du zoo pour cavaler chercher mon foulard et mon manteau, et accessoirement poser mes fesses au calme deux minutes....). Mais donc, quand on aime les zoos, celui-ci  vaut le détour, et la galerie est ici, et encore  ....

De fête en fête
Si nous avions initialement décidé de louer un camping-car, c'était pour pouvoir allier nos deux objectifs de ces vacances printanières : les châteaux de la Loire, donc, et une cousinade en fin de semaine du côté des Monts du Lyonnais, dans la famille de mamie Suzanne. Objectifs atteints, puisqu'après une traversée tranquille, nous atteignons ce petit  village aux paysages si  bucoliques pour nos yeux de citadins... Papi et mamie, retrouvés sur place, nous accompagnent dans notre pélerinage vers  la maison d'enfance de mamie,  tandis que nous attendons tata Nicole et tonton Ju, arrivés le lendemain accompagnés de Thomas et Maxime. Quel plaisir pour  les cousins (et  les adultes !) de se retrouver ! Même mes grands gagatisent  complètement devant les facéties de Tom et Max !
Impossible de discuter réellement avec mes (très) nombreux cousins, mais nous repartons quand même avec des nouvelles fraîches de chacun... Nous nous éclipsons en milieu d'après-midi  pour espérer arriver avant la fin de la fête de nos joyeux quarantenaires,  Annila, Arnaud, Christopher et bien sûr ma soeurette Laure. Bison Futé est avec nous, et nous nous garons en douceur juste avant la fin du bal folk qui ouvrait la soirée ! Du coup, nous profitons de  la fête jusqu'au bout, et c'est une grande joie !  Joyeux anniversaire à tous les 4,  que  cette décennie qui s'ouvre soit celle de la maturité et de l'accomplissement !
Une autre fête nous attend, celle de la profession de foi de Lucie. Dans notre paroisse, c'est une institution ! Nous accompagnons donc  Lucie et ses petits conscrits tout de blanc vêtus tout au long de la messe, et mesurons le chemin parcouru depuis la profession de foi que nous avions proclamé pour elle avec ses parents lors de son baptême... S'ensuivent de  délicieuses réjouissances entre amis, jeunes et moins jeunes... merci  Lucie pour ta foi pleine de jeunesse et rayonnante, et bonne route !

Les bougies de mai
En pleins préparatifs du Frat (voir plus bas), j'ai quand même eu droit à une belle fête d'anniversaire, gourmande et pleine d'amour. Merci à mon top chef personnel pour le repas  de fête, à papi et mamie généreux donateurs !, et à mes  4 loupiots, cadeaux quotidiens et exceptionnels...
Une semaine après, c'est  ma Coccinelle qui soufflait  ses bougies... En plusieurs étapes évidemment, entourée de  mamie Christiane et de ses parrain et marraine pour rendre la  fête plus joyeuse... les copains viendront après ! Joyeux 8° anniversaire ma puce d'eau, cultive ton émerveillement et ta spontanéité, ta sensibilité à fleur de peau qui fait de toi  une petite fleur si vive et si fragile en même temps... je t'aime ma petite grande, ma princesse rebelle, Dieu te garde comme tu es et là où tu vas...

FRAT en force
LE point culminant de notre année d'aumônerie, c'était le rassemblement du FRAT à Jambville, dans les Yvelynes. Nous y avons accompagné 25 de nos jeunes, pour retrouver  les 11000 autres collégiens d'Ile de France qui se trouvaient là-bas, pour chanter, prier, partager....
Beaucoup de préparation, de fatigue avant et après, un confrot... rudimentaire, des hauts et des bas, mais au final une belle aventure de laquelle nous espérons que nos jeunes sont  sortis gonflés à bloc par le souffle de l'Esprit... pas de photo (susceptibilité adolescente oblige...) à vous faire partager, mais juste la satisfaction d'avoir trouvé l'énergie pour porter le projet...

LE potin
Il y avait longtemps... la rubrique potins s'était réduite comme peau de chagrin... mais en voilà UN, enfin ! Et de taille (enfin, si j'ose dire !!)... Les cousinades familiales compteront bientôt un membre de plus, grâce à la généreuse contribution de tata Nicole et tonton Ju ! Un nouveau petit neveu ou nièce à accueillir à Noël, quel bonheur ! Félicitations à  tous les deux, un gros bisou aux deux petits grands frères !!