La chronique d'Elodie - juillet 12


C'était drôlement chouette à l'école aujourd'hui  ! Comme nous avions été très sages pendant presque toute la semaine, la maîtresse a apporté de la pâte à modeler,  elle nous en a donné un peu à chacun, et elle nous a appris à faire un petit lapin, avec de grandes oreilles.
Mon lapin, c'était le meilleur de la classe, c'est la maîtresse qui l'a dit. Agnan n'était pas content et il disait que ce n'était pas juste, que son lapin était aussi bien que le mien, que  j'avais copié ; mais bien sûr, ce n'était pas vrai. Ce qu'il y a avec Agnan, c'est que, comme il est le premier de la classe et le chouchou de la maîtresse, il n'aime pas  quand quelqu'un d'autre se fait féliciter à sa place ; et pendant qu'Agnan pleurait, la maîtresse a puni les copains parce qu'au lieu de faire des lapins, ils se battaient  avec la pâte à modeler. Alceste, il ne se battait pas, mais il n'avait pas voulu faire de lapin ; il avait goûté à la pâte à modeler et ça ne lui avait pas plu, et la maîtresse a dit que  c'était bien la dernière fois qu'elle essayait de nous faire plaisir. Ca a été vraiment une chouette classe.
Sempé & Goscinny, La rentrée du petit Nicolas


Voilà ce que je prévois de lire à mes futurs élèves... des grands grands, des CM1-CM2, dans une école qui est loin d'être celle des Bisounours  et où Nicolas n'est pas le prénom  le plus courant ! Peut-être que moi aussi j'aurai des élèves qui se battront à coup de règle, des Alceste à qui je devrai rappeler que les chips à la  récré, même si elles sont hallal, ce n'est pas bon pour la santé !, et peut-être même un Agnan pour m'offrir des fleurs en plastique à la fin de l'année... La divison des décimaux, la Monarchie Absolue, les premières formules d'anglais, passé simple et passé composé, la maîtrise de l'énergie, les territoires français, l'organisation et la gestion des données, Les lettres de mon moulin ,  l'histoire de l'art, le théâtre et la chorale, piscine, jeux collectifs et cross des écoles... Le programme sera chargé, pour eux comme pour moi ! En tous cas, j'espère que  de temps en temps ils se diront : "aujourd'hui, ça a vraiment été une chouette classe !".

Sous le vent...
Traditionnellement, nous clôturons notre année de JMJ par une journée "familiale" ; cette année, à la date choisie, la plupart des demoiselles étaient  soit en camp scout soit en camp spi, et elles avaient emmené le soleil (enfin, elles ne savaient pas où elles l'avaient mis car elles ne le retrouvaient pas non plus !). Bref,  une météo maussade, des mamans un peu raplapla... et voilà donc les courageux papas en sortie avec presque tous les enfants (pendant que les mamans discutent au chaud et au sec !). Au programme :  cerf-volant, histoire d'accompagner la météo ! Et le vent était tellement de la partie que Christophe a pu ressortir son  mountain-board, pour le plaisir de  tous ceux qui ont bien voulu  l'essayer !
Des hommes en liberté sans leur femme, ça a forcément un petit côté risqué... Christophe a failli se retrouver dans un fauteuil après une chute de mountain board (si, si ! Comme  quoi le vent était bien là ! Voilà pourquoi après il a mis le casque !) ; quant à Arnaud, quelques passes balle au pied et un genou en vrac ! Direction les urgences, à 1 semaine du  départ en vacances !
Non mais j'te jure ces hommes ! On les laisse sans surveillance 2 mn et voilà... L'an prochain, c'est jeux de société pour tous !

  Pétards mouillés
Je ne sais pas comment c'était chez vous pour la Fête Nationale, mais ici c'était... humide. Une journée bien grise, des nuages lourds en début de  soirée, et puis le déluge vers 22h, juste avant le feu... La plupart des gens normalement constitués se seraient résignés à rester au sec, mais évidemment pas nous (enfin,  pas Christophe en tous cas !). Parapluies, bottes, K-Way... et nous voilà partis.
Au final, bien nous en a pris, car il n'y avait pas foule, et le spectacle était au rendez-vous,  malgré la pluie ! Les garçons se sont rêvés en artificiers...
Dès le lendemain, le soleil était de retour, les "grands" ont donc sacrifié au rituel du  14 juillet, seule date dans l'année où ils ont le droit de faire exploser des  pétards !  Rivalisant d'ingéniosité pour faire  le spectacle, ils se sont éclatés, comme les pétards ! Vivement l'an prochain !

Sortie familale, estivale et capitale
Nous essayons toujours de faire une petite virée sur Paris pendant l'été ; cette année, la météo ne nous incitait pas trop à flâner dans les rues,  les garçons ont donc réclamé une nouvelle visite au musée Grévin, que les filles n'ont jamais vu. Nous voilà donc partis, le trajet en  train et  métro étant déjà en lui-même  une aventure. Les garçons  ont perfectionné leur  lecture du plan de métro, et nous ont menés à bon port sans encombre. Sous les ors et les miroirs du musée, Christophe s'est mêlé  aux grands de ce monde, tandis que  les enfants retrouvaient  quelques camarades ! Louis faisait connaissance avec son  Saint Patron, alors que Paul cherchait auprès de  Léonard de Vinci quelques formules à développer (bonne  référence pour lui qui veut être "inventeur" !). Impossible de passer à côté de  "Michaël", même si autour de lui  la concurrence était rude !
A la sortie, le soleil était timide mais suffisant pour que l'on tente la découverte de la  Grande Arche de la Défense, une première pour moi, incroyable non ? Tandis que je profitais de  la vue, les enfants eux ont trouvé  plus intéressant à faire, évidemment !
Impossible de venir à Paris sans passer saluer  la Dame de Fer et prendre pitié des pauvres bougres qui faisaient la queue devant le seul ascenseur en service ! Pour un dimanche de juillet, la maintenance  n'a pas assuré !
Lassés du métro, nous avons préféré prendre le bus pour gagner St Michel et notre resto du soir, et bien nous en a pris car, nous fiant aux conseils de Christophe, nous nous sommes retrouvés...  sur les Champs, monsieur ayant lu le trajet du dit bus "à l'envers" ; tandis que les enfants attendaient  ( bien sagement !) l'arrivée du bus-retour, j'ai pu me rincer l'oeil devant les vigiles  d'Abercrombie & Fish (je  vous rappelle que c'étaient les soldes ! Un dimanche ! En juillet ! A Paris de la France !) qui, vêtus de leur bermudas rouges et leurs polos (moulants), devaient affronter - tout sourire -  les hordes de vacanciers visiteurs acheteurs potentiels qui franchissaient la grille de lieu...
Les enfants ont adoré le trajet en bus, passage par la Cour Carrée et la  Pyramide du Louvre, aperçu de Notre-Dame, le tout accompagnés par les exclamations "Jésus viendra  vous sauver" lancées par une dame à la santé mentale sans doute précaire... que du bonheur ! Et un fou-rire maternel difficilement contrôlé quand p'tite Younette me demande avec candeur :  " C'est la messe ? C'est quand que Jésus vient nous chercher ?"
Au final, ça tire dans le dos et les mollets, et on reste impressionnés par le déploiement de  tickets de transport que représente une journée parisienne pour les EloChris !

Chasses au trésor
Fin juillet, les amis sont partis, les week-ends sont plus calmes et relativement ensoleillés... nous nous sommes donc remis  au vélo en  famille et au géo-catching, chouette activité consistant à chercher des "trésors" dissimulés dans les environs. Premier arrêt à la "balade de la butte", où malgré  notre ingéniosité et notre ténacité, nous avons fait chou blanc ! Mais ce n'est que partie remise !
Notre seconde sortie nous a emmenés le long de l'Allée Royale, et là, en 2 temps 3 mouvements nous avons trouvé  la première cache. Ensuite, quelques kilomètres plus loin, il a fallu l'oeil  de lynx de Louis pour découvrir celle qui était  dissimulée près du lavoir de Saint Quintien... dans la série découverte de la région, c'est très sympa. Papi et mamie, vous  devriez essayer, il y en a certainement dans vos montagnes !

Petites activités de vacances
Nous avons la chance d'avoir une commune qui propose de nombreuses animations d'été, gratuites et familiales. Les filles ont donc pu créer de  jolis "monsieur Herbe", plutôt des "madame Herbe" en fait ! Un vieux collant, du terreau, du gazon et des éléments de déco... et voilà  2 nouveaux membres pour notre famille !
A la médiathèque ensuite, tous les 4 ont fabriqué des mini-décors inspirés du travail de Frédéric Clément et de son ouvrage Botanic Circus.  Là encore, imagination, ingéniosité et doigté pour réaliser  ces petites oeuvres qui seront présentées à l'artiste à l'automne...
Et puis parfois l'été a fait quelques apparitions, histoire de nous redonner le moral ! Des pointes de chaleur jusqu'à 35°, donc  plongeon obligatoire pour tous, moi y compris, phénomène rarissime ! Ma petite sirène est toujours dans son élément, mais Younette apprécie quand même d'avantage  le confort et le réconfort de la pelouse !

Un cap de plus
Ce paragraphe ne parlera pas à tout le monde, mais je sais que certain(e)s y seront sensibles quand même ! Outre la  préparation de l'année future, le repos et la lecture, juillet est également synonyme de tri, rangement, et ménage un peu plus approfondi que d'habitude, quoique toujours minimal !  A ce propos, je me dis souvent qu'il y a au moins une des phrases écrites et chantées par mon Jean-Jacques qui ne pourra jamais s'appliquer à moi ; il s'agit d'un extrait  de La vie par procuration :
La maison si  nette / Qu'elle en est suspecte / Comme tous ces endroits / Où l'on ne vit pas
Les êtres ont cédé / Perdu la bagarre / Les choses ont gagné / C'est leur territoire
Chez moi en effet, tout est preuve qu'il y a de la vie, et que les (petits) êtres  ont gagné la bataille sur l'ordre et la propreté !
Bref, là n'est pas le propos... je me suis donc attelée à une petite tâche qui tout d'un coup m'a paru ne plus pouvoir supporter de procrastination de ma part... et voilà comment armée de mon anti-adhésif,  j'ai soigneusement rendu à notre buffet de salon son aspect premier en retirant les éléments interdisant aux petites mains d'ouvrir les portes du meuble... dans lequel repose sagement  mon service de table de mariage...
Une page s'est tournée, définitivement, après le démontage du lit à barreaux et de la table à langer, un autre élément me rappelle que chez nous, il n'y a plus de bébé ! Ca m'a fait  sourire, mais comme toujours le petit pincement de coeur associé était là, où sont passées toutes ces années ? Où sont mes bébés, leur odeur de lait et de chaleur, leurs discours  muets et silencieux ? Tout cela est passé, mais je ressens toujours - et j'en rends grâce inlassablement - tout cet élan de vie par lequel ils sont venus au monde, et qui nous porte  depuis chacun de leur premier mouvement en-dedans de moi, et du  premier regard échangé après le tumulte de leur naissance...
Voilà donc mon buffet tout beau tout neuf, et ma précieuse vaisselle laissée sans protection : avis donc à tous ceux qui, propriétaires de petits d'hommes aventureux, viendront chez nous à  l'avenir : chacun est toujours le bienvenu, mais, tel le cabinet de Barbe-Bleue, une zone de la maison est interdite d'accès, à moins que vous ne possédiez une assurance  responsabilité civile en béton (ou en porcelaine de Limoges, dans le cas précis !)

Les potins
Honneur à Naël, arrivé tout récemment chez Marie et Marc, pour accompagner Paul, Lucas et Simon. Un gros bisou à chacun, courage Marie,  et profite bien des câlins avec ce petit singleton !
Grande étape pour Samuel qui a été  baptisé sous le soleil et dans le feu de l'Esprit... merci Alix et Yvon de nous avoir fait partager cette fête  et votre joie auprès de votre tout-petit !
Juillet nous a apporté un anniversaire important, puisque nous avons fêté nos noces de cristal, le 5. Une petite messe dans l'initimité, avec un clin Dieu  dans la présence inattendue du Père Alain, qui nous as unis il y a 15 ans... et puis un magnifique  bouquet qui a fait sensation auprès de mes collègues, 15 roses rouges pour  nous deux, et 4 roses blanches pour nos 4 trésors... merci, mon prince charmant !