La chronique d'Elodie - octobre 11

Je cours encore dans les rigoles, je veux encore me lever tôt,
Et je vais encore à l'école pour apprendre à chanter plus beau
Mais j'ai grandi jusqu'aux nuages où je m'invente un univers
Bien plus tranquille et bien plus sage que ne l'est ce monde à l'envers

Yves Duteil  Les Batignolles


Drôle de monde, drôle de vie parfois, où on peut avoir l'impression que tout tourne à l'envers... Heureusement que de temps en temps, on arrive à se recentrer pour reposer les pieds sur terre !

  Une Sainte et un ange...
... réunis en ce 1° octobre, l'un baptisé sous la protection et la bénédiction de l'autre... né pile poil 10 ans après notre Paul,  le beau petit Gabriel a été baptisé pile poil 6 ans après notre Coline... petits clins Dieu ??
On avait beau être début octobre, il faisait ce jour-là une chaleur caniculaire ! De quoi apprécier de ressortir shorts et robes d'été ! Du coup,  célébration "chaleureuse", puis goûter  en extérieur pour laisser les  nombreux enfants gambader... que du bonheur !
Une bien belle famille pour Anne-Cécile et  Laurent, nouveaux membres de notre club des 6; belle et longue route à Gabriel sous le regard de Dieu qui,  depuis si longtemps déjà, l'a pétri d'amour...

En la belle ville d'Orléans
L'envie nous prit d'aller séjourner... avec l'alibi de rendre visite à Claire et Julien, enfin installés ! Belle et grande maison  (avec plein de  cachettes rigolotes !),  jardin "fruitier" encore prolifique... de quoi les aider à apprécier la région, malgré l'absence de la mer !
A leur habitude,  cousins et  cousines se sont entendus comme  larrons en foire... merci à vous les ex-bretons de nous avoir fait visiter un peu cette  belle cité, où, sans nul doute, vous trouverez vite un  peu de votre bonheur ! On revient aux beaux jours pour squatter une terrasse !!!

Bientôt la fin... du nouveau chez Mickey !
C'est bientôt la fin des haricots et de nos passeports Disney, mais nos dernières visites (2 ce mois-ci !) nous ont permis de  découvrir que notre Younette peut à présent faire Star Tours, le  Train de la Mine et La Tour de la terreur !
Grosse chaleur encore lors de notre première visite... on se serait cru en été ! Heureusement, quelques  citrouilles disséminées nous rappelaient que l'automne n'était pas loin ! Quand il fait beau, on profite des joies d'Autopia, afin que  les enfants deviennent des pros de la conduite avant de passer chez Sophie pour la conduite accompagnée :-) ! Déjeuner chez  Buzz (notre cantine), puis tour bucolique du parc dans le train à vapeur, pour supporter la fournaise !
Les visites se suivent et ne se ressemblent décidément pas, puisque 3 semaines plus tard  les manteaux étaient de rigueur ! Journée presque hivernale donc flânerie cool, loin  du stress des "visiteurs d'un jour" pressés (on les comprend) d'en faire le maximum en un minimum de temps ! On repart sous les  lumières qui annoncent déjà  les fêtes... chouette !

Jour de concours
Parmi les "bizarreries" de la vie, voilà tata Nicole obligée de quitter sa Normandie pour venir à Lognes passer son concours ! Avec un Maximini  encore allaité, difficile de tout faire, et voilà comment tonton Ju et Tom se retrouvent de la partie, pour notre plus grand plaisir ! Une visite éclair certes, mais tata  Nicole toujours aussi zen... j'admire !
Puisque notre collégien bossait dur (pfff), c'est Paul qui a eu le loisir de câliner ses  petits cousins... je crois qu'il a craqué sur Maxime ! Manquerait plus qu'il veuille un petit frère ! Nicole, Ju,  si vous voulez un baby-sitter on vous expédie notre cadet par UPS !
Les jumeaux  Tom et Youne se sont retrouvés comme à l'accoutumée... se sont couchés dans la même pièce pour la sieste... n'ont pas fermé l'oeil ni la bouche... et quand je suis montée  les voir, découvrant qu'ils jouaient tous deux en culotte dans le noir, Tom d'amour s'est écrié : "Tatie Elo ! Je suis content de te revoir !"... toi, tu sais parler aux femmes, tiens... Donc, on attend les résultats du concours en croisant les doigts... et on vous dit merci pour ces bons moments volés à la cavalcade quotidienne....

On aura des dimanches, on ira voir la mer...
Et même des fois on a des samedis aussi, alors on répond présents à l'invitation familiale et c'est parti pour un week-end breton de  retrouvailles. Oncles, tantes, cousin(e)s et petits-cousins pas vus depuis longtemps (voire... jamais vus ! et pas en photo car je ne sais plus qui accepte de figurer ou non sur  le site, alors, par précaution, je m'abstiens pour tous), mais aussi bien sûr,  grands-parents, frère, soeur, nièces et neveux... Après un trajet sans histoire, une petite virée sur le sable mouillé et une soirée en petit comité, nous trouvons refuge pour la nuit dans un hôtel Formule 1 de Vannes. Ce qui  est bien quand on va à l'hôtel - même Formule 1 - avec nos enfants, c'est qu'ils trouvent que tout est génial ! Les  chambres minuscules, les draps rèches, les toilettes et les  douches sur le palier, le petit déjeuner industriel... de quoi nous faire voir la vie en positivant, nous aussi ! Tu trouveras le soleil dans le coeur des enfants...
Donc après une nuit réparatrice, nous débutons notre journée par un pélerinage au  Château de Suscinio; l'été 2003, nous y avions fait une belle visite avec nos deux gaminos, encore  seuls membres de notre nichée. 8 ans après,  rien n'a changé, et je suis envahie de  souvenirs de ces vacances...
Nous rejoignons ensuite le reste de la famille élargie pour une balade qui débute sur  la plage; chacun à  son rythme, le chemin est propice aux discussions et le  panorama magnifique. Chacun  l'immortalise d'ailleurs sans vergogne...
Le déjeuner rassemble de nouveau  les cousins, et chacun  s'occupe selon  son espèce... avant de partir tous ensemble à la découverte d'une  cidrerie où nous suivons le parcours des pommes  depuis la cueillette jusqu'au déchets secs sortant du pressoir ! Impossible de résister à l'achat d'une ou deux bouteilles... mais nous en sommes restés au jus de pommes !
Avant de nous séparer, une  photo des cousins proches s'imposait pour actualiser nos divers porte-photos... une  photo de mamie Christiane, Papounet et leurs "bambins" complètera le tableau à merveille !
Merci aux organisateurs de ce week-end pour la gestion et la logistique, merci à la météo bretonne de nous avoir permis de prendre l'air, merci pour les Mehnirs en chocolat offerts à  Christophe... et qui ne sont plus qu'un lointain souvenir, déjà !
La route du retour nous dépose chez tonton Lolo et tata Mélanie; l'état de fatigue des enfants se mesure à la rapidité avec laquelle le silence nocturne s'établit !! Mais dès le lendemain matin,  ils sont de nouveau d'attaque ! Le  soleil est généreux ce matin-là, Mélanie nous guide dans une balade champêtre fort agréable... tandis qu'à la maison, les hommes  triment et que Margot joue les  cousine-sitters ! A notre retour, la table est (presque) mise, les  huîtres sont ouvertes et le jus de pommes (cf plus haut !) coule à flots ! Pour aider à la digestion, Christophe initie  son frère aux joies du  cerf-volant à la faveur d'une bise levante... Merci les Bruzois pour votre accueil !! Sur la route du retour, j'observe les joues rosies des enfants et leur mine réjouie... à refaire !

Au ciel, tous les potes iront...
et nous les fêtons tous, le jour de la Toussaint... après avoir fêté Halloween, la veille (ben oui, on assume).
Cela demande quelques préparatifs, notamment la recherche des citrouilles; cette année, nous avons trouvé notre bonheur à la  cueillette où les garçons adorent cavaler  et les filles...  se faire trimballer ! Marion également fait amie-amie avec une  courgette presque plus grosse qu'elle !
Après  creusage et vidage, notre  famille de potirons a trouvé sa place sur le rebord de la fenêtre pour souhaiter la bienvenue aux joyeux drilles déguisés amateurs de bonbons,  comme les nôtres ! Petites précisions :
la 7° citrouille n'annonce rien, elle symbolisait le chat !
les costumes de Louis et Paul ont été improvisés à H-4 secondes, et à 10 et 12 ans, on ne veut pas porter n'importe quoi... et on ne rentre plus dans n'importe quoi !!

Les miens
Les miens à moi, pour les distinguer des 29 dont j'ai la charge quand je travaille !
Marion trace sa route avec discrétion et bonheur... l'école elle adore, elle joue à la "maî'resse", voudrait inviter des "popines" et mettre tous les jours une "belle 'obe" pour  sortir de la maison...
Coline devient "liseronne" un peu plus chaque jour (c'est en lisant qu'on devient liseron - leitmotiv de mes années d'IUFM); elle accepte de mettre des robes mais seulement  si elle peut courir, sauter et grimper avec... vivre sa vie à sa façon, quoi ! Et toujours, toujours, des élans d'affection, des étreintes qui me surprennent en plein débarrassage de  table, des bisous tandis que je me brosse les dents, des mots doux au coucher et à l'oreille le matin devant la grille de l'école... sweet Coline...
Paul puise-t-il son  énergie, je l'ignore... mais il s'écroule dès que sa tête touche l'oreiller ! Il voudrait n'avoir que des bonnes notes (saletés de règles de grammaire !),  fait vibrer son alto avec application et cherche déjà à savoir ce qui nous ferait plaisir pour Noël...
Quant à Louis, jour après jour il grandit un peu plus, devient un ado qui veut ou qui veut pas, mais reste un gentil garçon serviable et attentionné... qui retourne toute l'armoire à  pharmacie pour me trouver un Doliprane quand j'ai mal à la tête... et m'apporte le sirop dosé pour les enfants !
Les miens, ceux qui m'ancrent dans la vie, qui me révèlent à moi-même pour me faire devenir ce que je suis... un émerveillement dont je ne me lasse pas. Merci, Christophe, de m'avoir  fait mère !