La chronique d'Elodie - février 10

"Tout est lié. C'est toujours, pour commencer, du temps d'éducation. [...) Apprendre à nager, faire de la musique ensemble,  aller au cinéma, faire des courses, apprendre à changer une rustine, des choses banales, mais je crois que c'est grâce à ça qu'un jour votre enfant pourra vous parler d'un problème plus existentiel ou plus intime. Si vous n'avez pas réparé les pneus, si vous n'avez pas montré comment on coupe du bois, le dialogue  ne se fera pas."
  Jean-Jacques Goldman (& Alain Etchegoyen) Les pères ont des enfants

Plus de 10 ans que j'ai découvert ces lignes qui rejoignaient notre intuition de tout jeunes parents, plus de 10 ans que Christophe et moi nous y  retrouvons pleinement, conscients que chaque moment donné à nos enfants, ou reçu d'eux, est un cadeau à savourer... Rien de révolutionnaire me direz-vous, et pourtant je trouve  qu'il n'est pas toujours si facile d'être présents à nos enfants, comme nous le voudrions, et qu'être parents, ça s'apprend, ça se consrtuit, parce qu'il y a un tel enjeu derrière... Merci, Jean-Jacques, pour ces mots, tirés pour une fois d'un livre et non d'une chanson, mais qui me restent en tête et au coeur comme un refrain souvent fredonné...

Un petit papillon à l'honneur

Et oui, voilà les rituels, chez nous en février on mange des crêpes le 2, on fête la St Valentin le 14... et on célèbre  l'anniversaire de Marion le 11. Deux bougies pour notre poupée, 2 ans déjà, remplis de rires et de câlins, et de tellement de progrès ! Mademoiselle était tout étonnée  de voir arriver  son gâteau décoré par ses  frères et soeur, mais très appliquée pour souffler  les bougies ! Et quel bonheur avec le déballage du  cadeau, sous l'oeil attentif  des  grands ! Notre poupette est une petite maman en puissance, et elle a poussé des cris de joie devant les lits pour poupées qu'elle a montés presque toute seule,  juste un peu  aidée par papa ! Un tendre  câlin avec son grand frère Pauuuuuuul, et tous les ingrédients d'un chouette anniversaire étaient réunis...
Quelques jours plus tard, nouvelles festivités avec la visite des  grands-parents; même  surprise à l'arrivée du gâteau, et même joie du  déballage de cadeaux ! Devenue experte en  soufflage de bougies, elle a pourtant été trop timide pour le faire avec ses copains de la crèche quelques jours plus tard,  et a laissé sa copine les souffler à sa place ! 

Jurassic Park à la maison ?

A Noël, Louis avait trouvé dans ses p'tits souliers taille 36 (comme maman), un kit complet pour faire naître des Triops;  vous ne savez pas ce que c'est ? Allez donc voir sur le Net, comme je l'ai fait moi-même quand l'intéressé nous a suggéré cette idée de cadeau...
Bref,  un Triops c'est "un crustacé d'eau douce faisant partie de l'ordre des notostracés, de la classe des branchiopodes. Sa physionomie n'a pas évolué depuis plus de 200 millions d'années et fait à ce titre partie des espèces panchroniques, communément appelées « fossiles vivants ». D'une taille moyenne de 4 cm, mais pouvant atteindre jusqu'à 15 cm en fonction de l'espèce, le triops est caractérisé par une tête en forme de fer à cheval. Comme son nom l'indique il est doté de trois yeux (triops est composé du grec tri qui signifie « trois » et ops qui signifie « yeux »)." Ca donne envie d'en avoir un chez soi, hein?
Donc voilà notre Louis avec son kit de Triops à faire éclore selon des instructions précises : eau (distillée) à 29°, exposition à la lumière du jour,  vigilance quotidienne... Au bout de plusieurs semaines de  soins appliqués, 2 bestioles ont fini par se "défossiliser"... on avait déjà les gerbilles Tic et Tac, et nous voilà avec les  Triops Zig et Puce !
J'avoue, je n'ai jamais trouvé ça très ragoûtant ces bestioles; heureusement que leur espérance de vie est limitée !  Tellement limitée qu'ils n'ont pas résisté aux vacances chez papi et mamie, chargés de veiller sur eux durant nos congés... Las, 3 fois hélas,  c'est bête hein, sac à papier, plus de Triops ! Mais je suis déjà punie de m'être intérieurement  réjouie de leur disparition, car Christophe a promis à son fils qu'on achèterait... un kit de recharge ! Retour à la case départ...

Tradition de  famille...

... nos vacances d'hiver loin des pistes ! Honnêtement, avec notre tribu dont certains membres sont encore bien petits,  rien ne vaut les pistes de...  toboggans de Center Parcs ! De nouveau cette année, embarquement familial direction l'Aisne et son joli domaine, pour retrouver les  petits cottages tout alignés ( avec des super  placards que on peut se cacher dedans pour jouer !), le  "port" où l'on peut flâner (quand il ne pleut pas trop !) et  nourrir les canards et les cygnes,  le  baluba avec ses structures géantes et ses  manèges, les  p'tits zoizios du ciel qui ne sèment ni ne moissonnent mais aiment bien venir se frotter aux humains de passage, les  charriottes spéciales pour transporter les petites princesses,  les  gros dindons de la ferme qui n'apprécient pas trop les visites,  les aires de jeux  où l'on peut  profiter les uns des autres...
Cette semaine, j'ai initié mes fils au  Rami, grande découverte très appréciée ! Le cottage a aussi été le théâtre de nombreuses parties de  petits chevaux, d'innombrables  collages-décollages de gommettes, et de longs pourpalers compliqués au sujet des  cartes Pokémon, ou Yu-Gi-Oh, ou Gormiti que sais-je !
Difficile aussi de se trouver si près du Chemin des Dames sans faire un petit plongeon dans l'Histoire; nous avons visité la  Caverne du Dragon, qui servit d' abri souterrain aux armées allemande et  française durant la 1° guerre mondiale. Animée par une conférencière, la visite a passionné les enfants, impressionnés de se trouver au coeur de ce qui a été un des lieux de bataille  les plus meurtriers de ce conflit. Même Coline a été très attentive, ne cessant, tout au long de nos promenades ultérieures comme à  Laon, de nous demander si on était toujours sur le Chemin de Dames, s'il y avait  des obus sous la terre, si on marchait sur les soldats enterrés... soldats parfois à peine âgés de 16 ans...
Un peu de culture,  ça ne fait pas de mal, mais avouons-le, Center Parcs c'est avant tout... le  Paradis Aquatique et sa luxuriante  végétation ! Pour le plus  grand plaisir de nos  4 poissons, nous avons retrouvé les  toboggans, le Moulin à eau, la Rivière Sauvage, et la pateaugeoire si propice aux  câlins et aux  concours  d'apnée... De plus en plus à l'aise, les  garçons ont entraîné leur  père dans des courses frénétiques à travers le parc, tandis que je passais quelques moments plus  calmes avec les filles, bien que souvent Coline préférât (ouah... trop la classe) jouer les casse-cous avec  ses frères !
Au total, une semaine de vraie  détente appréciée par  tous, pas de varicelle, pas de chute à vélo, pas de noyade ni d'allergie au chlore... que demander de plus ?  Même les  frites, les hot-dogs ou les  glaces ont un goût particulier sous la bulle !!

Nos minis-nous

Notre  petite grande fille a donc maintenant 2 ans; elle fait des progrès en langage, dit maintenant Lele pour Loulou et Cotco pour Coline, et  un vague Waion pour Marion... elle aime vraiment jouer à la poupée, notamment avec les belles couches lavables fabriquées par Mamie ! Fan actuelle de Barbapapa, elle bat des amins et pousse des cris de joie dès qu'il apparaît à l'écran !
Pour notre  grand si grand, la vie est douce; souvent le sourire, beaucoup d'humour, quelques bouderies pré-adolescentes, mais toujours un coeur d'or et l'envie de  faire plaisir à tous.
Notre  cadet tendre et rêveur devient grand, rattrappe presque son frère en taille, mais garde son petit coeur de beurre qui le fait fondre de tendresse devant Marion particulièrement, dont il partageait la chambre  à Center Parc et avec qui nous l'entendions jouer au cheval et au papa et à la maman dès qu'ils étaient réveillés. A lui la séquence émotion du mois dernier : 3 jours après le départ de son frère  en classe de neige, il part acheter un nouveau stylo avec son père. Christophe lui conseillant de l'essayer, il a écrit sur sa main... le mot... frère. Comme  quoi, les liens....
Et notre  coccinelle précieuse, toujours aussi pleine d'énergie et de vie, mais traversée par de grandes questions sur la vie, la mort... et "est-ce que Marion pleure  à la crèche ? Parce que moi je pourrai aller la consoler"... et "maman je t'aime jusqu'au bout de la lune et des étoiles...et de l'infini".
Que rendrai-je au Seigneur pour le bien qu'Il m'a fait?....

Les potins

 J'ai reçu l'annonce d'une naissance programmée pour le début de l'été... j'attends confirmation !

 On a évoqué un mariage pour la fin de l'été... j'attends confirmation !