La chronique d'Elodie - janvier 10

Crois-tu que tout se résume
Au sel d'entre nos doigts
Quand, plus léger qu'une plume,
Tu peux guider tes pas ?
Sans tristesse ni amertume,
Avance et avance, puisque tout s'en va
Tout s'en va...

  Oui, est-ce que toute la valeur de nos vies se résume à ce que l'on peut tenir, saisir, attraper ? Toute la saveur n'est-elle pas précisément dans ce qui ne se palpe pas,  dans la chaleur des relations, la douceur des sentiments, la saveur du pain et du temps partagés ? Avance et avance, et prends le temps d'être et  d'être là... comme, en ce milieu d' hiver, la  nature prend le temps de s'arrêter...

Mains froides, coeurs chauds !

Des mariages, je commence à en avoir vu plus d'un... Des mariages d'hiver, déjà, un peu moins... Mais  un mariage  sous la neige, par des températures bien inférieures à zéro, c'est  Michel et Karène qui nous l'ont offert !
Quelle joie d'accompagner  Michel, avec tous les souvenirs qui nous lient à lui, en ce grand et beau jour si plein  d'émotion et d'espérance... Donc il faisait  froid, il neigeait, mais leur joie nous a réchauffés !
Nous vous souhaitons des cargaisons de bonheur, vous l'avez bien mérité ! Que chaque jour soit une aventure d'amour, que nous vous souhaitons de partager bien vite...

Sous le chapiteau

Juste une courte nuit pour nous remettre des festivités du mariage de Michel et Karène et hop ! direction le cirque Pinder  pour notre traditionnelle séance annuelle. Décidément, non, le cirque ce n'est pas mon truc mais  Louis Paul et  Coline aiment tellement ça que leur plaisir me motive ! Marion aussi est en passe de devenir une spectatrice enthousiaste, dès que l'horaire de la séance cessera d'être en concurrence avec celui de... la sieste !
En plus, cette année, nous étions accompagnés de mamie et de Cathy, Jean-Marc et leur trio de mini-mecs, alors c'est toujours génial ! Et une  barbapapa-party à  l'entracte, ça ne se refuse pas !
Sans surprise, mais toujours pour le ravissement des spectateurs "normaux" (pas blasés comme moi, quoi), il y avait  des animaux en tout genre, des clowns, des  trapézistes, des magiciens, des  acrobates... sans oublier les  fauves et leur dresseur pour la séquence frissons...des artistes de cirque, quoi !
La représentation a alimenté les jeux et dessins des enfants pendant plusieurs jours, Légos, Playmo et autres Kapla étant mis à contribution, autant que  Christophe et moi, dans le rôle des spectateurs (au secours !!). Mais qui a dit que les enfants qui jouent à la WII et à la DS n'ont plus d'imagination ??????

Un Trésor pour Paul

Etape importante pour notre Paul, à qui le Père José a remis son  Livre de la Parole de Dieu. Magnifique ouvrage très richement illustré,  nous espérons que notre bonhomme y trouvera une nourriture pour sa vie de tous les jours...
En même temps que lui, ses copains du même âge ont également reçu le leur, et cela nous a amusés et émus de voir  Nathanaël et  Audrey vivre ce beau moment, eux que nous  avons connus in-utero (!) et suivis pas après pas, grâce aux liens d'amitié qui nous unissent à leurs parents... Merci à Lui pour ces moments de grâce  teintés d'amitié, où nous sentons Sa présence aimante et protectrice.

Un bronzé au ski

On l'attendait, on s'y préparait depuis longtemps, et le 20 janvier est arrivé, date du départ de notre Louis  en classe de neige ! Des mois et des mois d'appréhension maternelle, des jours et des jours de préparatifs de valise, des heures et des heures de  shopping pour dénicher LA paire de boots introuvable (merci Dylan pour ton prêt !!), LA combi à la bonne taille, La paire de gants adéquate... et  puis voilà, il fait froid, il fait nuit, on se retrouve sur  un trottoir devant l'école, un bisou vite fait, et hop,  ciao mon grand !
10 jours d'éclate totale pour lui, ski, raquettes, apiculteur, contes, veillées, classe (un peu quand même !), rigolades tardives, blagues de garçons,  et en coup de vent, une petite carte pour la famille restée "dans la vallée"...
Famille un peu bancale à 5... le plus difficile fut pour Paul, très malheureux les 3 premiers jours, gros chagrin du soir et petit blues des jours sans école... Mais il comptait les jours, guettait le facteur et améliorait ses performances à la WII pour battre son frère à son retour ! Heureusement, nous avions des nouvelles et  des photos tous les jours grâce à un site web mis en place par Christophe et tenu par les enseignants. Bravo à eux, tous les parents ont apprécié   d'avoir des nouvelles fraîches, et le grand jeu était de chercher son enfant sur les photos (sous les casques et avec les combis, pas facile !)
Un retour en douceur dans le froid d'un samedi matin neigeux (pour ne pas les dépayser !); nous retrouvons notre Louis tout bronzé, épuisé et un peu à l'ouest... ses  frères et soeurs se chargent de fêter dignement  les retrouvailles, et la vie reprend tranquillement son cours, ponctuée par les petites anecdotes qu'il nous rapporte de ci de là... Comme quoi, notre famille ne doit pas être si dysfonctionnante que ça, car pour un premier départ seul, loin de nous, il n'y a eu que du positif !  Maintenant, Paul compte les jours jusqu'à son propre départ, dans 2 ans !!!

Jeux d'enfants, douceurs d'hiver

Vous l'avez vu, il a fait bien bien froid ce mois-ci ! Les surveillances de récrés étaient une vraie torture pour moi,  j'ai dû ressortir mes Moon Boots ! Du coup, le week-end, on mettait rapidement le nez dehors histoire de s'oxygéner, mais après c'était feu de cheminée et  cocconing...
Un jour, pour s'occuper, tandis que  les filles faisaient les chipettes, les garçons ont décidé d'ouvrir un  musée... à  but lucratif ! Si vous souhaitez vous porter acquéreur d'une oeuvre (signée par  l'artiste !) au feutre  lavable sur papier Century 21 recyclé, faites une proposition, nous transmettrons aux intéressés (pas sérieux, s'abstenir !).
Dans les bons mots et grandes nouvelles :
Coline, qui essaie toujours d'échapper à l'école, se lève en disant d'une voix d'outre-tombe qu'elle "ne se sent pas bien dans son corps"; ça marche pas ma puce, tu vas à l'école, de toutes façons à 8h45 tu te seras réconciliée avec ton corps !
Marion découvre le pot avec bonheur, si elle pouvait y aller 50 fois par jour elle adorerait, elle est toujours très fière d'elle après  avoir rempli l'objet ! Du coup, on est passé aux culottes-couches... la propreté serait-elle envisageable pour cet été ??????
Paul a joué de l'alto devant sa classe, trop cool, il a fait sensation, les filles surtout lui sont littéralement tombées dessus; il passe un examen  début février et travaille d'arrache-pied... les voisins sont décidément sourds, ou saints !
Quant à Louis... la classe de neige l'a donc un peu changé, un peu grandi, mais c'est toujours un "petit" garçon, j'en suis bien heureuse. Dans  son MP4, que nous avons acheté pour son départ en classe de neige, il avait voulu mettre les Enfoirés, Renan Luce, Bénabar, et mon Jean-Jacques évidemment... et il a initié ses copains, dont certains ne jurent pourtant plus que par la techtonique et Skyrock !

Les potins

 Un duo de p'tits gars annoncé donc chez Aurélie et Bertrand... serait-il impartial de ma part de dire que je  m'en réjouis pour eux, par expérience quotidienne et prolongée ?

 Chaleureuses et publiques félicitations à ma soeurette Laure pour ses brillants résultats d'examens, malgré des  conditions pas forcément otpimum (à quelle distance de ton bureau te trouvais-tu pour écrire ??). Sans aucun doute, les oraux c'est in the boîte, the pocket  ou in the nose avec les fingers, au choix !

 On a "anniversé" un frère et des amis en janvier, reste à fêter une filleule et ses... 10 bougies !!!! Ca ne nous rajeunit toujours pas,  ça, Lucinette....

 Première  photo de groupe de l'année... pour la cheminée du salon des grands-parents...