La chronique d'Elodie - septembre 09

Il y a deux façons de voir la vie , l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux. 

Albert Einstein
 
Pour moi, c'est simple, les miracles sont partout... Certains sont communément reconnus, d'autres ne le sont que par moi, mais je sais que, souvent,  je partage avec Christophe cet émerveillement devant des moments de vie, des rencontres, des réflexions... Peut-être qu'ainsi on parvient à trouver  du merveilleux dans le plus simple quotidien de nos vies...

A la croisée des chemins...

Parfois, la vie nous appelle à acompagner des proches dans les difficultés, malgré nos manques de mots, de foi,  et nos propres faiblesses. Parfois aussi, elle nous donne d'assister à des moments de grâce; et quand l'un d'eux se présente au bout d'un long chemin d'attente,  la beauté de l'instant n'en est que plus grande. C'est un de ces moments magiques dont Christophe (et toute la famille, par "alliance"), a été témoin en ce  début de septembre, par une matinée ensoleillée où  une grande soeur et un pas-si-grand-frère ont découvert le nouveau membre de leur famille... C'était le  jour-J, le  jour-Jérémie !
L'émotion était au rendez-vous pour chacun, l' attente des derniers instants interminable... et puis enfin,  les retrouvailles ! C'est peu dire que nous nous réjouissons  pour Arnaud et Laurence, pour ce nouveau petit Condam's enfin arrivé en son foyer, pour toutes les aventures déjà vécues et celles à découvrir au jour le jour...
Qu'à l'exemple de Samuel, comme de la petite Mia, Jérémie "goûte" à la chaleur de l'amour d'une famille et grandisse en paix... Bienvenue, petit homme !

Branches et harnais...

... et donc, accrobranches, évidemment. Parce que nos "grands" avaient bien mérité une petite récompense après la rentrée,  et que nous ne boudons pas notre plaisir de les voir évoluer au-dessus du sol...Comme d'hab,  Paul et  Louis se sont éclatés à leur guise, multipliant les parcours,  entraînant même leur père (trop heureux, bien sûr) dans leur sillage... Du coup, à moi d'assurer le reportage photo de  miss Cox-la-cascadeuse et accessoirement  le gardiennage de miss Youne-l'intrépide; tâche ô combien complexe quand on connaît le petit phénomène.  Et bien le propriétaire du parcours a eu pitié de moi, et voilà comment notre benjamine s'est retrouvée elle aussi  équipée de la tête aux pieds pour son baptème (gratos, en plus !) d'accrobranches ! Vraiment trop  craquante  dans son micro-harnais, elle s'est essayée avec plus ou moins de bonheur aux divers ateliers, et a quand même manifesté son contentement avec...  la tyrolienne ! Rien  d'étonnant, chez nous  l'extase en tyrolienne c'est une tradition de famille ! 

Du patrimoine et des sciences

Le 27, une fois n'est pas coutume, nous décidâmes (déjà ça commence bien) de profiter des Journées du Patrimoine pour  faire découvrir aux enfants le musée de la SNECMA, situé tout près de chez nous. Des avions, des  moteurs, des moteurs d'avions, des  hélicoptères... Mais aussi des ateliers et animations sympas pour les enfants, comme le  pilotage d'hélicoptères  télécommandés(autorisé même aux  papas, avec des engins  un peu plus gros !), le pilotage d'avion en  simulateur ( Coline hyper concentrée... totalement hors de la feuille de vol... excellent à observer !), et surtout la  fabrication de fusées. Avec l'aide de leur super mamie (et de quelques animateurs, quand même), les gars ont concocté  deux prototypes intéressants, et ont assuré  la mise à feu des engins avec une petite pointe d'angoisse... mais tout a fonctionné à merveille,  les fusées ont décollé, les parachutes se sont  ouverts, et la mission Snecma I a été un succès total.
Depuis, les carcasses des fusées ont fini leur carrière dans le jardin, objets de lancements "manuels" répétés et d'atterrissage peu contrôlés...  c'est beau la science !!

Une sortie de début d'année

Ca commence fort pour Paul, qui a déjà eu droit à une sortie scolaire, et pour Christophe qui a déjà pu jouer  les accompagnateurs !  Les petits écoliers ont été plongés en pleine  préhistoire, à Samara, un  site à quelques centaines de kilomètres d'ici, pour découvrir la vie quotidienne de nos ancètres  et devenir de vrais  petits hommes de cro-magnon ! Cependant, la vision du Cro-magnon mâle adulte n'a pas semblé du goût de la maîtresse...
Cette belle journée a été l'occasion d'apprendre à fabriquer une sagaie, arme préhistorique s'il en fut, dont la réalisation demande du  doigté, de  l'adresse,  de  l'énergie, de la  concentration et de la  minutie... cocktail réussi pour notre Paul, dont la sagaie orne désormais notre armurerie familiale...

La rentrée de mes trésors

Elle me paraît si petite et est pourtant devenue si grande d'un coup ! Depuis qu'elle fréquente la crèche, soit en gros un mois,  Marion boit seule au verre, mange comme une grande (enfin, à la crèche; à la maison, elle réclame le bib !), dit maman (enfin !!!!), danse et s'écroule d'épuisement à 18h45 !! Elle semble très sociable, adore les jeux et les activités proposées, et excelle dans le rangement de la salle (comme sa mère !). C'est un  bonheur de la récupérer le soir, elle semble vouloir raconter des choses, réclame des câlins et de l'attention... Bientôt 20 mois, seulement 20 mois...
C'est pour notre poulette  Colinette que le changement de vie est le plus difficile; cantine, accueil, journée continue... beaucoup de larmes en ce mois de  septembre, pas facile pour mon coeur de maman qui culpabilise si facilement. Mais depuis quelques jours ça va mieux, les séparations sont moins humides, et  puis je sais que dans la classe tout va bien. Mais quand même, j'attends avec impatience le moment où elle me dira : "Oh non ! Pourquoi je ne vais pas à  l'école aujourd'hui ?". En attendant, on vit au jour le jour !
S'il y en a un qui me fait dire que je n'ai pas fait une erreur en reprenant le travail, c'est mon Paul chéri; lui, en CE2, il s'éclate ! La cantine : impeccable,  il a plein de "potes" et ne voit pas le temps passer. Il se régale (et Dieu sait pourtant s'il est difficile !) et apprécie les temps de jeux. La maîtresse est  trop gentille, les journées de classe bien supportées... c'est du côté des devoirs que ça pêche, grogne et bouderie sont traditionnellement de sortie à ce moment-là... mais on y passe quand même ! Et puis quelle joie de voir son sourire à mon retour le soir !
Et mon grand, mon si grand  Louis,  pour lequel j'avais tant d'appréhension, qui  pleurait la veille de la rentrée à l'idée de manger tous les jours à la cantine,  parce qu'il "n'avait pas l'habitude"... et qui s'y est mis sans problème ! Lui aussi adore ça finalement, il fait même partie d'un projet vidéo sur le temps de cantine, et a trouvé son équilibre dès la deuxième semaine d'école... Pour lui, aucun souci, il fait ses devoirs sans rechigner, ayant compris que le temps  de jouer arrive juste après avoir refermé le dernier cahier !!
La rentrée est passée pour moi aussi... Le rythme est un peu plus soutenu mais je suis contente de ma classe de 29 sauvageons  de 5 ans, bavards, bruyants, naïfs, délicieux et épuisants ! Prière d'excuser tout retard dans les mails, coups de fil, souhaits d'anniversaires etc... Merci à tous ceux qui ont pris des nouvelles de nous pour cette rentrée (les SMS étaient si réconfortants !), merci aux grands-parents si présents, si précieux...

Les potins

 Les bonnes nouvelles se succèdent... après l'arrivée de Jérémie, nous attendons à présent avec beaucoup de joie le  départ d'Hélène et Thomas vers la Colombie où leur tout petit Baptiste les attend... Tout s'accélère après les longs longs mois d'attente, et nous  vous souhaitons le meilleur pour ce si beau voyage.

 Le retard de mes mails s'accumule.. mais pas autant que les chroniques des Carochris, pour lesquels je commence à m'inquiéter sérieusement ! Prière de donner rapidement signe de vie, ou j'envoie les secours !!!