La chronique d'Elodie - mai 09

Dans une fiction, le narrateur est celui qui raconte l'histoire. Il peut se confondre avec un personnage  (récit à la première personne) ou bien être extérieur à l'histoire racontée (récit à la troisième personne).
Le narrateur est à distinguer de l'auteur. Alors que l'auteur est la personne physique — l'individu du monde réel — qui a la responsabilité de la création de l'œuvre, le narrateur n'est que l'individu — réel ou fictif — qui est conçu par le lecteur comme responsable d'une prise de parole.  Le narrateur est la personne qui dit le « je » principal du récit.

 C'est intéressant, hein? Vous n'avez pas bien saisi ? Lisez la suite, vous verrez comment un narrateur n'est pas forcément un auteur... 
 
Le mois de mai vu par... Marion

Une grande première en ce beau mois : j'ai mangé des chips ! Même que c'était celles de marraine, et forcément c'est meilleur que les purées que maman essaie de me faire avaler de force (devant témoins en plus !). Du coup, je me rebelle, maintenant même les compotes de fruits je les boude ! Par contre, question chocolat vous pouvez y aller, ça rentre tout seul !
A côté de ça, j'ai découvert les piscines à balles de Filou Planète; et ben croyez-moi, j'ai beau être dégourdie je n'étais pas vraiment dans mon élément là-dedans ! Il a fallu que papa et maman m'aident à apprécier les jeux !
Je suis aussi partie prendre le soleil en Bretagne; j'ai pu m'amuser avec Camille et de Léna, mes deux gentilles cousines toujours prètes à me faire des câlins ! J'ai redécouvert le sable qui gratte et pique, c'est tellement rigolo ! Après, chez mes autres cousins de Bretagne, j'ai fait la connaissance d'un beau gosse au corps d'athlète, à peine plus âgé que moi, répondant au doux nom de Johan; on a passé un moment très sympa tous les deux ! Ca avait un petit avant-goût de vacances tout ça....

Le mois de mai vu par ... Coline

Ce qui était trop trop bien, c'est que un jour il a fait pas beau, alors on est allés à Filou Planète; parce que moi, j'adooooore les jeux à Filou Planète ! Et dans les balles c'est trop chouette, même que des fois Marioun elle avait peur alors je l'aidais un peu.
Mais aussi quand il fait beau c'est chouette parce qu'on peut aller à Fontainebleau avec les copains; et moi, j'aime bien escalader les rochers, même si c'est dur ! Heureusement que Paul et Louis sont là pour m'aider ! Avec les copains aussi des fois, on va au parcours de santé; les mamans mangent des gâteaux et discutent, et les papas nous aident à faire du cerf-volant ou à jouer au ballon. C'est trop bien !
Un jour, on est allés écouter Paul qui faisait de la musique, et il y avait mon copain Samuel, et on a été très sages, même si on avait trooop chaud et soiiiiiiif... mais papa et maman faisaient les gros yeux, alors on disait rien.
Aussi, un jour, je suis allée au zoo-ferme avec ma classe, et même papa il nous accompagnait ! J'étais pas du tout excitée !! C'était trop super, on pouvait caresser plein d'animaux, et même les biquettes elles grimpaient sur moi !
Et après, le truc trop bien, c'est que on est allés en Bretagne chez tata Claire et tonton Julien, et on a fêté mes 4 ans parce que c'était le jour de mes 4 ans, et y'avait un gâteau avec des chamallows et j'adore ça moi les chamallows. Et on est allés sur la plage et on a fait les fous avec les cousins et on a joué dans la mer, en culotte parce qu'on n'avait pas nos maillots !!! C'était trop trop super...

Le mois de mai vu par... Paul

Alors en fait, au mois de mai, j'ai joué beaucoup de l'alto quand même ! D'abord, c'était l'anniversaire de mamie Suzanne, et pour lui faire plaisir je lui ai joué des morceaux et j'étais content parce qu'elle était contente. Et papi a pris des photos avec son appareil tout neuf !! Après, j'ai eu une audition d'alto : c'est quand on joue, avec les autres qui font de l'alto, devant plein de monde... j'avais le trac avant, mais après j'étais super fier !
En mai, aussi, j'ai fait du judo (parce que maintenant j'ai ma ceinture jaune), mais un peu spécial parce que c'était la fête des 40 ans du club; alors il y avait des invités importants, une championne et un champion que maman au début elle a pris pour David Douillet (mais bon c'est maman, hein) ! Et on était tout plein de judokas, et le champion à un moment il m'a invité pour un combat ! Papa et maman disent que j'en menais pas large, en fait j'étais hyper supra méga concentré et je l'ai battu ! J'étais trop fier, parce que sûrement il pesait plus que moi, hein ! Et après, j'ai même pris une photo avec la championne, tellement j'étais fort !
Et puis aussi j'ai fait ma sortie de classe; on est allés au château de Blandy-les-Tours, et papa nous accompagnait c'était super ! Il fallait faire attention sur les remparts, et comme j'avais un appareil photo j'ai pris plein de photos (NDLR : les chiens ne font pas des chats !); il y avait aussi une conteuse qui jouait d'un instrument, le même que celui que Papounet et Nicole ont rapporté à papa à Noël dernier ! Après on est allés faire un grand jeu dans les jardins du château de Vaux-le-Vicomte; papa est rentré super fatigué, c'est sûr !

Le mois de mai vu par ... Louis

Au mois de mai y'a eu un truc très important, c'est que j'ai fait ma première communion; maman et papa étaient touts contents, mais moi j'avais un peu les chocottes quand même; heureusement qu'il y avait mon parrain pour m'accompagner, et que je savais que ma marraine pensait à moi (même qu'après elle m'a offert un belle montre !).
Pour me faire plaisir, comme ils savent que j'aime bien le McDo, papa et maman m'ont fabriqué un gâteau-hamburger géant pour manger le jour de la fête; c'était trop marrant et trop bon aussi ce gros hamburger !
Papa, il a pas beaucoup travaillé en mai, il a dit que c'était "le mois des enfants", alors il a pu venir me voir jouer au tennis pendant mon cours; il a vu aussi comment on est obligés de faire des trucs hyper fatigants pour ménager le terrain, ça s'fait pas ça !
Avec ma classe, je suis allé au parc des félins, et papa, qui nous accompagnait, a pu en prendre plein en photos, c'était cool. L'après-midi, on était au château de Pierrefonds, un beau château avec plein de sculptures bizarres, des gargouilles, etc... On a eu un atelier pour en fabriquer nous-mêmes avec de la pâte à modeler, et le maître il a trouvé celle de papa tellement réussi qu'il va la mettre en photo sur le site de l'école !

Le mois de mai vu par... les parents  

En mai, il y eut donc des balades entre amis, des sorties scolaires, des événements familiaux importants, il y eut aussi l'anniversaire d'une maman , le retour du soleil et de la barbote dans la piscine  (avec une eau jusqu'à 31 ° !!!), les pique-niques improvisés, les jeux dans la cabane...
Ce fut également le mois de la profession de foi d'une grande Margot, sous le soleil écrasant de Bretagne et le regard bienveillant de ses parrain et marraine...
Mai 2009 rappellera aussi pour la postérité le baptême de rando-roller d'un trio : vaillamment, Paul assura les 3 premiers kilomètres avec force chutes mais grande détermination; Louis quant à lui boucla 6 km, en papotant avec ses copains de misère; Christophe, toujours excessif, décida que la totalité du parcours était tout à fait à sa portée, et c'est donc au terme de 20km de roulettes que nous l'avons récupéré suant, pantelant, tout courbatu mais très très fier de lui et galvanisé par tous les compliments reçus de la part des "pros"... Evidemment, les activités de l'après-midi se trouvèrent réduites !!!
Et bien sûr il y eut la sortie en avant-première, projection privée sur invitation VIP, du nouveau thriller érotico-gore interdit aux moins de 15 mois : Tronçonne-moi, chérie; parce que donc, petite explication sur l'absence de tata Claire, marraine de Louis, à la 1° communion de ce dernier : n'allez pas imaginer que la distance aurait pu dissuader cette super-marraine d'assister à ce grand moment. Depuis longtemps, les billets de train étaient pris, et tout semblait s'annoncer au mieux quand le sort en décida autrement : par la faute d'un grillage malintentionné et d'une tronçonneuse hargneuse, une banale opération de taillage de haie se transforma, pour cette pauvre tata et le malheureux tonton Julien, en cauchemard absolu. Nous précipitant dès que possible au chevet du mutilé, nous découvrîmes l'ampleur des dégâts et, reconstitution à l'appui, obtînmes de la bouche même des protagonistes, le récit de cette apocalyptique aventure. Résumons ainsi : tata Claire a tronçonné la jambe de son mari, intentionnellement ou pas là n'est pas le débat, mais les faits sont là !! Quelques bonnes semaines d'arrêt pour Julien, quelques bonnes parties de rigolade pour nous (bande de sans coeur), une nouvelle histoire-qui-n'arrive-qu'à-eux à raconter autour de nous... En tous cas bon rétablissement Julien, courage, les cicatrices c'est très viril ! Quant à tata Claire, remets-toi aussi de tes émotions, mais interdiction de toucher une tronçonneuse, un taille-haies ou un couteau à huîtres juste avant la profession de foi de Louis !
(NDMDLR - Note Du Mari De La Rédactrice : Message important à l'attention de nos nombr... quelques lecteurs ;-) : vous n'êtes pas obligés de vous mutiler les uns les autres pour passer dans la chronique, faites-moi signe et j'en parlerai à Elodie)

Les potins

 En juin, ça souffle fort au dessus des bougies ! Une bise à tous et toutes, et deux toutes spéciales pour mon Christophe et mon Paul.

 Merci à Karen et Michel pour leur annonce de mariage, et félicitations pour ce beau projet; la date est prise, nous serons là au complet !!!