La chronique d'Elodie - mars 08

MAMAN : du grec mamma, personne hirsute (quoique toujours très jolie) de sexe féminin, généralement en charge de la vie domestique et du foyer.
1° : Personne en perpétuel manque de sommeil, qui tente de faire face tant bien que mal à une réalité qui la dépasse.
2° : Etre humain jonglant avec une épidémie de varicelle, la réparation de l'oeil de l'ours en peluche, la poursuite d'une éventuelle  carrière, le dégât des eaux dû au Playmobil coincé dans les toilettes, cf Maman reste zen... Son carnet de rendez-vous annulés, ses listes   et ses listes de listes, ses cheveux qui auraient besoin d'une bonne coupe, ses tonnes de câlins, son frigo perpétuellement vide, ses questions   existentielles sur la vie de couple (ex : C'est moi qui fais tout ici, ou quoi ?), les rhumatismes du chien et les états d'âme de la   baby-sitter. Populaire : Maman n'a que 2 bras, merde !
 3° : Personne comblée par la vie
S. de Turckheim & A. Langrée

J'adore, j'adore; tellement vrai !!!Surtout le manque de sommeil, en ce moment ! Les listes de listes, c'est pas mal non plus, surtout quand on ne sait plus où on les a rangées !!! Mais heureusement, même échevelée et un peu dépassée, je fais face !!!

Bienvenue chez nous

La vie sociale de Marion se poursuit sur un rythme effréné, de visites en vistes... Profitant de la fin de leurs vacances de ski, tata Mélanie et tonton Lolo sont venus, avec les enfants, faire connaissance avec Marionnette. Comme le calendrier faisait bien les choses cette année, on a pu fêter tous ensemble l'anniversaire de mamie Christiane, et en plus, il faisait beau, ce qui n'enlevait rien au plaisir de la journée !!!
Quelques jours plus tard, c'est tonton Hugo que notre poupette a enfin découvert. Elle a aussi pu se faire câliner et admirer par Lucas qui, décidément, sera un grand frère gâteau pour sa future petite soeur ! Et comme nous avons le sens pratique, nous avons sauté sur la proposition d'Hugo et profité de son aide pour installer dans notre salon le canapé qu'ils nous ont gracieusement rapporté de Chine ! Maintenant c'est la classe, Christophe et moi tenons tous les 2 dans ledit canapé ! Vivement que Marion fasse ses nuits, que je ne m'écroule pas de sommeil à 21h, et qu'on puisse vraiment profiter tous les 2 de nos soirées télé !
Autre visite, et non des moindres : Anastasie (dite "Tatasie"), la référente de crèche de Colinette, venue se familiariser avec sa future petite protégée (si, si, j'y crois à ma place en crèche !!). Un peu déboussolant pour Coline, de voir Anastasie "hors contexte" !
Et puis juste avant la fin du mois, une visite-surprise-éclair de Papounet, venu en vélo alors qu'il faisait 6° dehors et que le vent était... présent ! Mais il est reparti avec un morceau de brioche fait maison tout chaud, histoire de ne pas geler sur roues !

A nous la Normandie !

Vous vous souvenez de l'annonce de la naissance de Thomas, le bébé de tonton Juju et tata Nicole... Arrivé avec un mois d'avance, il nous a permis de profiter de nos vacances scolaires pour filer le découvrir à la maternité. Las ! Une jaunisse fort mal intentionnée nous a empêchés de le voir autrement que sous la lumière bleue, lunettes de star sur le nez ! On a  bien vu qu'il était très mignon, mais c'est quand même frustrant !
Nous avions prévu de profiter de notre petite virée pour se faire un week-end sympa au bord de l'eau. Nous avions réservé dans un charmant petit motel au doux nom de Relais des 3 pommes; en gros, nous dormions tous les 6 dans la même chambre ! Et encore, "dormir" n'est pas réellement le terme exact, les enfants s'étant réveillés les uns après les autres au cours de la nuit !!! Mais c'est pas grave, l'essentiel c'est d'être tous ensemble, et c'est à peu près frais que nous nous dirigeons vers le McDo du coin pour prendre notre petit déjeuner, à la grande joie des enfants évidemment !
Mais nous manquerions à notre réputation s'il ne nous était pas là encore arrivé un truc qui n'arrive qu'à nous : Coline s'est brûlée la  langue avec son chocolat (très très) chaud, et, par réflexe, a tout recraché... se brûlant ainsi le haut du torse ! En urgence,  le personnel du McDo nous apporte glace, serviette propre, Biafine... mais la jolie peau de la poupette reste rouge vif, et je me mets bien  sûr à envisager le pire (affreuse cicatrice à vie... adieu les décolletés et les maillots de bain...); du coup, je tanne Christophe pour que nous  l'emmenions aux urgences de l'hôpital le plus proche. Madame exige, monsieur obtempère, et nous nous relayons dans la salle d'attente, l'un gardant  Coline, l'autre faisant découvrir   Bayeux aux garçons et à une petite   Marion toute déboussolée... Bilan de l'opération : un cataplasme "Stop  brûlure" très efficace et une grosse peur, mais pas de mal. Et nous repartons en gambadant tous joyeusement (enfin, surtout Coline), et tant pis pour la  matinée perdue aux urgences...
 Pas question de gâcher notre après-midi : direction Arromanches pour faire découvrir aux garçons les plages du Débarquement et les   vestiges du  port artificiel; tous deux sont très intéressés, et arpentent   la plage à la recherche de vestiges improbables. Marion découvre le vent iodé de  la Manche, bien au chaud dans son écharpe de portage, et Coline profite de la balade (et de l'alibi de ses mains pleines de sable) pour que son papa lui  donne   la becquée...
 Impossible de ne pas faire un détour par   la batterie de Longues, qui impressionne les garçons et, pour une fois, les laisse muets ! Nous envisageons  sérieusement une visite au Mémorial de Caen d'ici quelque temps, si leur intérêt demeure aussi vif. Mais il est temps de repartir, afin de poursuivre nos vacances  en terres franciliennes...

Des vacances au calme

C'était une promesse faite à Coline, et elle nous en parlait avec insistance depuis si longtemps que la première activité de ces vacances s'imposait : une visite à l'aquarium avec les cousins Elliot et Lucas. Depuis la dernière fois, rien de nouveau sous la mer : raies et murènes font toujours sensation, pieuvres, étoiles de mer et autres coquillages et crustacés aussi. Chacun a apprécié de pouvoir toucher les bestioles, plus ou moins volumineuses... L'enthousiasme de Coline ne s'est pas démenti, et bien évidemment, à peine installés en voiture, nous avons eu droit à 178 versions de "quand est-ce qu'on revient à l'aquarium ?"...
Le printemps s'annonçant enfin, il était temps d'élaguer quelques arbres du jardin, et de débiter les braches; l'occasion pour Louis de s'amuser à "tire-pousse" la scie avec Christophe (si c'est pas de la main d'oeuvre exploitée, ça !). En récompense, les gars ont eu l'autorisation de regarder avec nous le concert des Enfoirés, événement incontournable de la maison. Louis a adoré, il était complètement exité du début à la fin, chantait, dansait, etc...Paul aussi, quoique de façon plus... réservée !
Après moult petites balades pour patauger dans la bouillasse et cueillir les premières fleurs du printemps, la semaine s'est terminée avec la confection d'une nouvelle cabane à oiseaux; là encore, les mecs ont mis la main à la pâte pour toutes les phases du projet : élaboration des plans, choix des matériaux, découpe, ponçage, peinture... et voilà comment tous les oiseaux du ciel sont devenus nos amis !

Oiseaux en tous genres

A force de regarder les oiseaux aller et venir dans le jardin, nous avons eu envie d'emmener les enfants voir de plus près de grands oiseaux un peu particuliers... Nous avons découvert le musée de Cerny, où tout un assortiment de coucous plus ou moins vieux s'offre au regard avide des visiteurs. On peut toucher mais pas grimper dedans, et c'est bien dommage car les enfants auraient adoré s'asseoir un peu aux commandes... Nous avons même assisté au décollage d'un hélicoptère, impressionnant pour les garçons quand on le voit de si près !

Au son des cloches

Comme tous les ans, les cloches sont revenues avec leur lot de petits cadeaux chocolatés... et en plus, la météo a daigné leur laisser larguer leur fardeau dans le jardin, ce qui n'était pas gagné ! Cette année, les garçons étaient tous les deux "dans le secret des grands", et nous ont offert quelques bons mots savoureux :
Louis, assis à table entre Christophe et moi : "Je suis assis entre 2 cloches !" (on ne va rien voir d'insultant là-dedans)...
Heureusement, ils ont bien joué le jeu pour que Coline profite encore un peu de son innocence naïve...
Les cloches avaient aussi déposé bébé Thomas chez papi et mamie, avec ses parents bien sûr. Nous avons donc pu l'admirer enfin, et le pouponner à notre aise.
Grande première, d'autant que les cousins petits et grands se trouvaient tous réunis pour l'occasion ! Une chasse aux oeufs s'imposait là encore; après un repérage discret du terrain effectué par Lucas, les troupes se sont lancées à l'assaut du jardin, sous l'oeil vigilant de papi Robert. La récolte fut évidemment fructueuse, grâce à l'aide de tonton Hugo et papi pour les garçons, et celle de tonton Juju pour Colinette...
Pendant ce temps  tata Nicole apprivoisait Marion ,tandis que tata Lili profitait de notre nouveau petit neveu d'amour, avant que Christophe ne le lui pique pour s'imaginer en père de jumeaux !


Les 4 z'amis

Honneur à la plus jeune : Marion s'habitue doucettement à sa nouvelle vie. Les sourires sont maintenant de plus en plus fréquents et "contrôlés", c'est adorable. Le nombre de tétées tend à se stabiliser petit à petit, les promenades en landau ou dans l'écharpe de portage (merci les SaraChris) la ravissent... et la calment aussi, bien utile pour reposer les oreilles de tout le monde ! La regarder partager des câlins avec ses frères et soeur, découvrir la vie et ouvrir ses grands yeux sur le monde est un véritable délice...
Pour mademoiselle Coline, la vie est toujours aussi rose; et donc, depuis quelques semaines : ELLE EST PROPRE (le jour, au moins). Du coup, elle fait vraiment grande fille, et ne manque pas une occasion de nous faire éclater de rire par ses expressions savoureuses (dernière en date : "dans le ventre de la maman, le bébé est accroché par un lardon [cordon, évidemment]". On comprend pourquoi Marion a de si bonnes joues !!! Elle a sucé de la couenne pendant 9 mois !!!). Et puis il y a aussi son âme de poète : "Moi, je suis ta petite fleur. Tu me cueilles et puis tu me mets dans un vase"...
Du côté de chez Paul, ça bouge ! Je parle de ses dents de lait évidemment... dur dur de croquer dans les oeufs de Pâques avec 2 quenottes qui vacillent ! C'est toujours l'amour fou avec Marion, qui le lui rend bien. Il devrait passer prochainement sa ceinture au judo, et s'entraîne avec grand sérieux pour réviser ses prises. Il adore aller chez l'orthoptiste (heureusement, car il doit faire 12 séances !) qui semble avoir un petit faible pour ses taches de rousseur, ses grands yeux et son p'tit seveu sur la langue.
Quant à notre grand Louis, nous avons lancé la machine de préparatifs pour son anniversaire; cette année, il réunit sa bande de potes au Laser Game : aventure à suivre le mois prochain. Il a obtenu sa "balle blanche" au tennis et se découvre une passion pour la tektonik (ou tectonique... je ne sais plus très bien, je suis déjà dépassée, au secours !!!), DVD de démonstration à l'appui. J'vous jure, nos 3 grands se dandinant devant la télé, ça vaut carrément le coup d'oeil !!

Les potins

 Pas moins de 9 anniversaires en avril !! On embrasse tout le monde, et un peu plus particulièrement notre Louis qui soufflera ses 9 bougies le 3.

 Bienvenue à Amaury chez Hélène et Philippe. On attend avec impatience de découvrir sa petite frimousse !

 De nouveaux bébés se préparent déjà chez certains !! Toutes nos félicitations, en attendant une annonce officielle !