La chronique d'Elodie - janvier 08

Où sont les rêves, que j'avais à 15 ans ?
Où sont mes fièvres, mes paris arrogants ?
3 accords oubliés, reviennent demander :
Où sont les drames qui prenaient tout mon temps ?
Où sont les larmes, oubliées sur les bancs ?
Où sont les rêves, où s'en vont les serments ?
Où est ma fièvre ? Elle a guidé le vent,
Ce vent d'hier, aujourd'hui qui m'entraîne,
Vers cet amour, qui se lève devant, juste ici, maintenant.
Je prends mes rêves et j'en fait des serments...
Patrick Bruel 

J'aime bien cette idée qu'arrivé à l'âge adulte, on peut utiliser ses rêves d'adolescent pour construire son présent...

"WII" à la galette !

Après les déballages frénétiques de Noël arrive le goinfrage frénétique de l'épiphanie... Et quand les deux événements se croisent, ça donne une après-midi "WII et galette" chez Laure et Max, heureux nouveaux propriétaires de cette console au nom si positif...
Pour moi qui assistais pour la première fois à un spectacle de "joueurs de WII", j'ai été... conquise ! Non, mais, voyez vous -mêmes ! N'ont-ils pas l'air vraiment malins, ces deux grands gaillards avec leurs manettes ??? Là ils étaient en train de faire un match de boxe, et c'était vraiment tordant à regarder, et un peu déroutant aussi ! Ah ! si j'avais su maîtriser la fonction "caméra" sur l'appareil photo !
Beaucoup plus sobres, mais tout aussi passionnés, les 4 garçons s'en sont également donnés à coeur joie quand leurs pères ont daigné leur abandonner les commandes... tennis, boxe, course de vaches... ils se sont éclatés ! Du coup, nous clamons haut et fort "oui à la WII" !

En visite chez les Petit

Par une jolie journée ensoleillée, nous sommes allés découvrir la coquette nouvelle maison de Clémentine, Frédéric, Maya et François, qu'évidemment nous avons trouvé bien grandi et changé !!
Les enfants se sont entendus comme larrons en foire avec la jolie Maya qui a prêté si généreusement ses jouets, jeux de bains et feutres magiques...
Et on a même pu profiter du jardin (enfin, moi à peine parce que je suis vite congelée, mais Frédéric était quasiment torse-nu !!!) pour jouer au chamboule-tout ! Voilà un bon recyclage des boîtes de lait !
Un gros bisou à vous, les Petit, et au plaisir de vous retrouver rapidement... quand il fera meilleur ! Au baptème de François !

Les grandes étapes de nos garçons

Grande aventure pour Polochon : sa première compétition de judo ! Qui, ça tombait bien, avait lieu chez nous ! Au moins, pas trop de trajet pour admirer notre judoka en herbe.
Les compèt c'est chouette mais c'est long d'attendre ! Et puis parfois on se retrouve un peu vite KO, surtout quand l'adversaire est techniquement plus avancé (ce qui avouons-le n'est pas bien difficile !!). Bref, 3 heures d'attente, 3 combats et 1 victoire !! Qui vaut à notre sportif, qui ne s'est jamais départi de son enthousiasme, une belle médaille à balader partout ! Jamais de larmes, toujours le sourire, pas d'agressivité (vraiment pas, même !! C'est pas un violent notre Paul !): notre champion nous a rendus très fiers ! Même si je dois dire que j'ai failli bondir sur le tatami pour tirer les cheveux de ces affreux autres garnements qui malmenaient mon bout de chou en le retournant comme une crèpe !!! Non mais, sales brutes !!
On quitte les salles de sport pour retrouver notre Louis à l'église, pour la "remise du livre" de la Parole de Dieu. Reconnaissons qu'on accordait peut-être plus d'importance que lui à l'événement, mais il était quand même bien fier de repartir avec son beau livre... et quel plaisir de prolonger la soirée au restaurant avec Eva, Audrey et leurs parents ! Persuadée que c'était ma dernière sortie gastronomique avant l'arrivée de bébé, je me suis offert un succulent dessert qui, par la faute de Cyrille, s'est présenté comme une fontaine à chantilly ! Alors qu'au départ c'était juste un ananas et un peu de crème.... Vous me connaissez, je n'allais pas gaspiller, ça alors j'ai consciencieusement dégusté le tout sans me plaindre... C'est ça quand on est bien élevé (et qu'on ne remontera plus sur une balance avant plusieurs mois !!)  

A l'assaut des cours

Alors que le tennis est à l'honneur en ce moment, nous avons enfin réussi à trouver un petit créneau pour aller échanger quelques balles avec Louis (qui, je le rappelle, fait du tennis cette année). Enfin, quand je dis nous évidemment c'est rhétorique, mon rôle se bornant à essayer prendre des photos pas trop floues (dur dur) et à contempler ma progéniture d'un air émerveillé, en bonne (grosse) mère poule que je suis.
Bref, Christophe s'y est collé, admirant les progrès de Louis et prenant patience devant les efforts de Paul confronté à une balle pas très coopérative.
Quant à Coline, elle a profité des jeux du parc et de l'arrivée inattendue de son copain William pour jouer à "bateau sur l'eau" sur les balançoires...

Des rayons (de soleil) et des branches...

... voilà de quoi passer un bon moment en forêt, pour une balade tranquille au rythme de mon pas d'éléphant de mer...
Qu'importe, les enfants s'amusent d'un rien, arbres morts, fourmillière, entassement de rondins... On a bien essayé une partie de cache-cache, mais visiblement je n'étais pas très efficace dans mes choix de cachette !
On en a profité pour faire quelques photos de famille, peut-être les dernières avant l'arrivée du bébé !!  

Les loustics

Tout le monde nous dit que notre Colinette change beaucoup ces temps-ci; et c'est vrai qu'elle grandit, parle de mieux en mieux, nous impressionne par son vocabulaire et sa mémoire, et me fatigue parfois par son énergie !!! Elle continue de fréquenter la crèche deux jours par semaine pour retrouver "les dames" et "les copains", et est de nouveau dans une phase Barbapapa, peut-être à cause de mon physique assez proche de celui de Barbamama tout compte fait !
On fait marcher la sécu en ce moment pour Paul qui enchaîne les rendez-vous : ophtalmo (problème de "convergence"), dentiste, orthoptiste... Pour expliquer son problème oculaire à son père, il a traduit qu'il a "un oeil qui regarde tout droit et l'autre qui regarde sur le côté", expliquant avec fierté qu'ainsi il peut voir devant et sur le côté en même temps. Trop fort, non ???
Louis épuise sa maîtresse en finissant toujours très vite (et sans erreur) ses exercices; du coup, quand elle réussit à le "coincer", elle est toute fière de nous le dire ! En ce moment, il se lance dans un grand sondage sur l'argent de poche auprès de ses copains, histoire de voir s'il doit nous traîner en justice pour mauvais traitement. Mais c'est vrai que les doutes sont forts qaund il nous assure que son copain untel, "il a 20 euros par semaine !". (C'est quoi le nom de ses parents déjà ? Crésus ?). Du coup, nous expliquons et réexpliquons les vertus de l'épargne, mais ça ne semble pas être encore une notion très populaire dans son petit univers !

Les potins

 Enfin, la fidélité a payé ! Au bout de 10 ans de participation au loto paroissial, nous avons gagné ! Enfin, c'est Paul, puis Louis, qui ont gagné! Du coup, nous sommes repartis avec des tas de bons d'achats, de produits de beauté (chouette), de trucs à manger et de merveilleux lots... que nous redonnerons pour la tombola de la kermesse !

 Bon courage à Jacqueline et Renaud pour les préparatifs du retour... et ne vous en faites pas, Taïwan c'est très exotiques mais ici ce n'est pas mal non plus !!

 Happy birthday pour les natifs de février. Pensez à le fêter avant le 6, après on est en Carême !!