La chronique d'Elodie - juillet 07

"Il faut être heureux tout de suite sous peine de ne le devenir jamais. Ce qui vous manque ne peut pas vous priver de bonheur. Il vous manquera toujours quelque chose. Il faut faire crédit au bonheur, il faut être heureux d'avance, il faut être heureux de confiance."
Etre heureux d'avance... je trouve cette phrase très... inspirante. Et exaltante... Et enthousiasmante ! Pas vous ??

Le temps des copains

L'été, c'est bien connu, on se relâche un peu et on trouve du temps pour (re)voir et recevoir des amis... Riche fut notre mois de juillet, avec une petite soirée en compagnie d'Anne-Cécile et Laurent, et de leurs pitchounettes mignonettes. On a beau se voir quand même assez souvent, il y en des choses à se dire quand on a des vies aussi mouvementées, n'est-ce pas Laurent ? Merci pour notre discussion tardive et réconfortante, merci pour votre joie à rejoindre la nôtre, et pour votre courage d'être venus entre 2 cartons à déballer, 2 murs à tapisser et 2 valises à boucler ! Rendez-vous à la rentrée ?
Super soirée également avec Frédéric, Clémentine et Maya, venus nous présenter le petit-dernier, François. Là encore, le temps passe trop vite, et on a beau avoir un débit de parole impressionnant, on n'arrive pas à tout se dire ! Mais on partage l'essentiel et on rigole bien, et puis la crémaillère, c'est pour bientôt non ?
Retrouvailles au sens propre ou comment faire un bond dans le temps, à l'époque du lycée, des disserts de philo et des "petits mots" griffonnés dans les marges pour passer le temps en cours... Merci à Cécile d'avoir repris contact (comme quoi il sert un peu ce site des fois !), nous permettant de redécouvrir Eric et de rencontrer le beau Thomas et la jolie   Laurine, super "popine" pour Colinette. Et bien non, nous n'avons pas fait que radoter sur le temps passé, nos vies d'aujourd'hui sont tout aussi trépidantes ! Mais de temps en temps, c'est rigolo de se rappeler comment on s'imaginait quand on avait 17 ans (quand on n'est pas sérieux, quoi...). Donc la rencontre retour pour octobre en "banlieue nord", ça tient toujours ?
"Vieille amitié" aussi avec Soazic, que je retrouve avec plaisir tous les étés ! L'occasion de voir comme nos enfants respectifs grandissent, dommage que je n'aie immortalisé que la petite dernière, Eléonore ! L'été prochain, je ferai mieux promis! Et on finira peut-être par se croiser sur votre île de Beauté !
Pas besoin d'habiter très loin pour aimer se retrouver... un après-midi avec Eric et Virginie, c'est toujours sympa aussi; surtout quand les enfants peuvent s'en donner à coeur joie dans la piscine ! Bon ok, elle est toujours un peu froide, mais quand faut y aller ! Et puis on sèche vite au soleil ! Il paraît qu'on doit prendre une date pour une raclette cet hiver...

Le débarquement des Chinois

Tous les ans, à peu près à la même époque, tata Lili, Elliot et Lucas entament leur migration vers notre douce France... et tous les ans, c'est l'événement du début de mois !
En effet, les cousins meurent d'impatience de se retrouver, c'est toujours tellement plus rigolo d'être tous ensemble pour barboter dans la piscine ou manger des saucisses !
Mais cette année, papi et mamie avaient en plus concocté un jeu de piste d'enfer de la mort, avec la complicité de tonton Juju et Nicole, et la mobilisation de toutes les forces vives pour l'organisation ! Au programme, énigmes à résoudre, objets à dénicher, trésors à déterrer, et bien sûr phrase secrète à découvrir pour accéder au précieux butin final... Inutile de dire que les 4 gars se sont jetés dans l'aventure à corps perdus, bien vite imités par Coline dont l'enthousiasme ne faiblissait que lorsque la rencontre avec un caillou, et la chute en résultant !, ne venait entraver sa progression ! Le souvenir de cette mémorable journée restera dans les annales pour longtemps, c'est sûr !
Autre grande aventure entre cousins : un parcours d'accro-branches pour (presque) tous (encore un peu de patience pour Coline !); notre quatuor, très attentif à la passation des consignes, s'est lancé joyeusement à l'assaut des arbres et c'est peu dire qu'ils ont aimé ça !
L'arrivée des tonton Hugo, coïncidant avec un passage de Nicole et tonton Juju, a donné lieu à la traditionnelle photo de famille, qui avait cette année un petit air décontracté, malgré les 54 prises nécessaires à l'obtention d'un cliché à peu près acceptable (enfin, sauf moi, mais je suis un cas perdu pour les photos de famille !)
Donc voilà, les cousins sont repartis, peut-être pour le dernière année (nous en tous cas on l'espère !!), et on attende des nouvelles fraîches et bonnes sur l'avancée des projets et des attentes !!

L'invasion des Bretons

Décidément, notre contrée était le théâtre des migrations familiales en ce début de juillet... nous avons en effet retrouvé tata Claire, tonton Julien et les cousins pour le plus grand bonheur des enfants, surtout de Coline qui se sentait moins seule entourée de ses cousines très attentionnées !
L'occasion était fournie par Karine et Antonio, qui ont eu la bonne idée de.. se marier ! Et de nous offrir une très belle journée, sous le soleil et dans la bonne humeur. Beaucoup de bonheur à vous 2, rendez-vous au 14 juillet l'an prochain !
Quand ils reviennent "à la capitale", nos Bretons sont très sollicités, mais on a réussi à trouver un créneau pour aller tous ensemble dans un typique resto régional, et entraîner avec nous la tribu de Laure et Max... sur place, attention, on ne mélange pas les torchons et les serviettes, et garçons et filles font tables à part...pour leur plus grand plaisir !

Et sinon, qu'est-ce qu'on fait ???

Ben oui, qu'est-ce quo'n fait en juillet quand on est tous seuls et pas encore partis en vacances ?
S'il fait moche, on lit tous ensemble, on fait des jeux, ou alors on essaie d'initier maman à la PS2 (et c'est pas gagné !)
S'il fait beau, on bronze dans le jardin, on part en balade dans le parc et on prend des poses de starlette...
Pour la fête nationale, on défile à la lumière des lampions et au son de la fanfare, et on admire le feu d'artifice (et Christophe s'éclate avec son nouvel apareil photo et prend 4200 clichés ce soir-là...).
Et puis on fait une sortie "culturelle"; un petit crochet pour découvrir le bureau où travaille Papounet, puis direction Paris, ses places de parking chèrement négociées, ses fous du volant et ses "gros bus" confortables. But de la balade : découvrir ensemble la Grande Galerie de l'Evolution, où toutes sortes de bestioles, squelettes et autres espèces empaillées fascinent les enfants. Un petit tour de manège clôture agréablement  la visiste, avant la marche retour le long des quais de la Seine où les petits squares équipés de jeux d'enfants nous appellent à faire halte, pour que nos petits singes se défoulent, sous le regard attentif de   leur papa.
Impossible de quitter Paris sans aller saluer la Dame de Fer, et reprendre la route du retour en maudissant l'opération Paris-plage qui nous condamne aux bouchons, les voies sur berges étant fermées à la circulation !!!!  

Les potins

 En août on fêtera Anaïs, Domitille, Margot, Agathe et Mélanie; heureusement qu'Elliot apporte un peu de bleu au milieu de tout ce rose !!!

 A l'heure où j'écris, la cigogne doit survoler l'appart d'Anne-Sophie et Rémy... espérons qu'elle trouve rapidememnt l'entrée pour déposer son paquet !

 Dans la série "un de plus", je ne pense pas que nous ayons encore officiellement félicité Virginie et Eric pour leur petit 4° en préparation... voilà, c'est fait ! Bon courage, et bonnes vacances !