La chronique d'Elodie - mai 07

"Chaque jour de plus est un jour de trop...
Je sais je sais, ça ne rime plus à rien un tel retard ! Mais les jours rallongent, alors pourquoi pas le temps d'écriture de la chronique ???

Vélo, toujours vélo

Il fut un temps où pas un mois ne se passait sans une visite à Disney... et bien maintenant, pour changer un peu, nous sommes dans une phase "vélo à tout va". D'autant que l'approche de l'été (et les centimètres supllémentaires des garçons) ont motivé l'achat de deux nouvelles montures pour nos jeunes cyclistes... Plus aucune bosse ne leur résiste à présent, et c'est peu dire qu'ils s'en donnent à coeur joie pour fendre l'air à fond les gamelles... jusqu'à la chute parfois !

Joyeux jubilé

Le Père Robert fêtait en ce mois de mai ses 20 ans de sacerdoce, et avait réuni pour l'occasion, en plus des nombreux paroissiens, beaucoup de ses compatriotes sénégalais. D'où une messe "à l'africaine" dans une ambiance de folie ! Et une homélie incroyable donnée par son ancien professeur au séminaire, l'invitant à "accompagner les vocations chez les autochtones" !
Après la messe, nous avons partagé un repas typique dans le parc du Foyer, permettant aux petits de combler leur appétit et de se défouler en toute liberté !

Brindille en fleur

Ce mois de mai a aussi été marqué par la visite inaugurale, en notre humble demeure, de mademoiselle Siloé. Amour de petite fille très éveillée malgré ses (même pas) 3 tous petits mois, et évidente fierté de ses parents !
Incroyable comme ça ne pèse rien un bébé ! Et comme c'est rigolo une petite bouche sans dents ! Et pour couronner le tout, comment résister à un petit sourire si craquant ??? Et il n'y a pas que sur moi que le charme de Siloé a opéré !

Cousins grands et petits

Nous avons aussi reçu la visite de Catherine, Bruno et Anthony. Un très bon moment de partage et de discussions, sans avoir à nous préoccuper de Coline, toujours très bien surveillée par Anthony ! Le baby-sitting ce n'est pas encore pour tout de suite, mais on se refait une balade quand vous voulez !  

Nos bougies de mai

Donc en mai chez nous les filles sont à l'honneur; 2 générations à 1 semaine d'intervalle (et même 3 générations puisque mamie Suzanne est aussi de mai !). Pour m'aider à passer le cap, j'ai eu droit au traditionnel gâteau apporté avec amour et arrosé de bavouille, ainsi qu'à de merveilleux dessins de la part de mes artistes; celui de Paul représente toute la famille se tenant par la main... trop chou. Celui de Louis, avec quelques fautes, m'offre un coeur plein d'amour et ne peut s'empêcher de s'écrier " 32 ans, ohlalalala !". Je prends ça comme un compliment ???
Quant à notre Coccinelle, elle a soufflé ses deux bougies avec ravissement, entourée pour l'occasion de ses copines Elise (agressée par la varicelle) et Jeanne, et bien sûr de marraine et parrain (mais là maman n'avait plus l'appareil photo sous la main). N'est-elle pas gâtée cette coquinette ? Pour fêter ça, elle a eu droit à l'installation de son lit de grande, dans lequel elle dort maintenant sans soucis, et duquel elle tombe régulièrement ! Mais elle n'a pas encore compris qu'elle pouvait se lever et sortir de sa chambre, du coup quand on entend sa petite voix, on se précipite pour profiter des grands câlins "sur le coussin"... ça a du bon de grandir !  

JMJ au grand air

Vous le savez bien, vous , mes fidèles lecteurs, que ni pluie, ni vent ne peuvent nous faire reculer lorsqu'une escapade est prévue... Mais peut-être ignorez-vous que nous ne sommes pas les seuls dans ce cas !
En effet, c'est en équipe presqu'au complet que nous sommes allés prendre l'air en Noramndie pour notre journée de fin d'année... La météo l'annonçait : temps maussade partout en France. Mais de très timides éclaircies prévues avaient suffi à Christophe et Cyrille pour nous entraîner sur les routes par cette fraîche matinée du 27 mai. Départ sous le soleil, arrivée à Deauville sous le crachin... et début de pique-nique sous la pluie ! Du coup, nous nous rapatrions rapidement vers les voitures pour y déjeuner au sec, avant d'envahir le petit café du bord de mer; chacun cherchant à s'y réchauffer... ou s'y désaltérer !
A 14h pétantes, ainsi que mon cher et tendre l'avait prédit : le soleil se montre !!! Du coup, le moral revient, et toute la troupe se met en route vers Honfleur, ses ruelles typiques, son port de plaisance bordé de jolies maisons, et ses  fontaines publiques devant lesquelles les petits garçons aiment poser et... tomber la tête la première !!!
Mais surtout, surtout... la plage ! Aux enfants les joies du sable humide ou franchement boueux, aux plus grands celles du goûter et des discussions tranquilles sous les pâles rayons de l'astre du jour (Dieu que c'est poétique !).
Bref, une folle journée comme on sait si bien en vivre !!  

1, 2, 3 loupiots

Tous les ans, les enfants des écoles participent à un cross; l'an dernier, première communion de Margoulette oblige,  nous n'y étions pas, Louis a donc fait son baptème du feu cette année. Longue préparation durant des semaines pour   une belle course avec au coeur le désir d'arriver au bout (et c'est déjà pas mal !). Bon, la performance ne fera pas date dans les annales du sport, mais tant d'efforts ne sont pas passé inaperçus et méritaient bien une petite récompense !
La fin de l'année apporte son lot de fêtes et démonstrations; un des cours d'éveil musical de Paul était "ouvert", et nous avons pu admirer la concentration de notre petit loustics, et la finesse de son oreille !Mozart tiens-toi bien !
Du côté de la puce, on est en plein dans les "2° rugissants"... NON est le mot favori du moment, et l'envie de tout faire toute seule ou comme ses frères est toujours là ! Il faut apprendre à composer avec les humeurs de mademoiselle ! Heureusement qu'elle reste câline et rigolote, ça aide à oublier les fessées !

Les potins

 Joyeux anniversaires à Camille, Léna, Christophe, notre Paul et Eva; avec toutes ces bougies, juin est bien illuminé.

 La piscine se réchauffe tout doucement ! Je vais peut-être parvenir à y glisser un orteil avant septembre !

 Le cerf-volant est une activité dangereuse !! Christophe s'est enfoncé une écharde de fibre de verre dans le doigt après avoir essayé de réparer son engin, et même mamie Christiane n'a pas pu la lui retirer !!!