La chronique d'Elodie - décembre 2006

Fragile au creux de nos mains
Balançant ses secondes
Entre tellement et rien
Et partout la même histoire
De pouvoirs à partager
Et si peu de mémoire
Du sang des larmes versées
Tout petit monde, fragile et merveilleux, que celui sur lequel nous vivons...Que cette année qui s'ouvre nous raffermisse dans nos convictions afin que nous sachions nous engager pour que le sang et les larmes coulent moins souvent...

C'est bientôt la quille...

...pour Papi Robert, dont nous avons fêté (en retard et en fanfare) les 59 ans. Encore quelques mois à tirer, et à lui les joies sans limite des balades en montagne ou en forêt, des tournois de Rami avec mamie ou des challenges de Sudoku... En tous cas, il a intérêt à garder la forme, ses petits enfants l'attendent de pied ferme pour jouer et chahuter sans fin !

Au-revoir(s) Mickey

Ce mois de décembre sonnait le glas de nos passeports annuels... Alors on s'est offert le luxe de deux visites d'affilée. Accompagnés par mamie Christiane pour la première, nous avons eu droit à la pluie et au froid, mais la foule était pourtant au rendez-vous, dès l'entrée du parking ! Rien n'aurait pu décourager les garçons d'assister encore une fois au show Moteur action; si ça se trouve, leur vocation de cascadeurs est en train de naître !
Une semaine plus tard, nous étions de retour en famille, pour une dernière balade dans le parc paré pour les fêtes. Pour célébrer ça, nous avons déjeuné dans le restaurant "des pirates", nous prenant, le temps d'un repas, pour une bande de corsaires sanguinaires et affamés. Même Mickey, servi en chocolat blanc au dessert, est passé par notre fourchette ! Là encore, c'était la cohue, alors nous nous sommes offert, en suivant les mouettes, une croisière sur le Mark Twain avant de faire nos adieux au Dragon de la Belle au Bois Dormant, et de partir à la recherche de l'invité spécial de ces jours de fête...
Et nous ne pouvions décemment pas quitter le Royaume sans voir briller les yeux de notre Colinette devant le gigantesque ballon à tête de Winnie l'Ourson dont elle rêvait depuis plusieurs mois... Bref, Disney c'est fini pour quelques temps, histoire de "retrouver l'envie"... jusqu'aux prochains passeports...

Tous en piste pour le Téléthon !

Pour cette nouvelle édition du Téléthon, nous n'avons pas dérogé à la tradition en commençant la journée à la piscine pour le challenge natation. Enfin, par "nous" j'entends Christophe et Paul, Coline et Louis ayant une contre-indication médicale venue mal à propos... Mais nos deux représentants ont fait honneur à la famille et, plus tard dans la journée, nous avons répondu à l'invitation de Laurence, la marraine de Paul, qui travaille au Généthon d'Evry. Grâce à elle, nous avons passé un très bon moment dans une ambiance de fête foraine.
Au programme des enfants : tyrolienne en nocturne sous les lumières de la ville, baptême de poney, tour de singes à escalader et jeux gonflables divers...
Le saut à l'élastique du haut d'une grue invitait les plus grands à l'aventure, mais le froid et la file d'attente (et un peu la pétoche aussi quand même) nous ont fait remettre ça à plus tard... Une bonne raison de revenir l'an prochain, remarque. Qui sera de la partie ??

Petits choristes

Tradition de décembre également, la chorale de l'école élémentaire. Pour la seconde année, nous sommes donc allés écouter notre Louis et ses compères reprendre en choeur des chants de Noël.
L'occasion d'admirer notre progéniture évidemment, mais aussi de discuter avec les autres parents autour d'un buffet convivial, et, pour Coline, de se faire chouchouter par mamie Christiane !

"Des sapins dans les vitrines, de la neige sur les collines, c'est le temps des Visiteurs de Noël"...

Peut-être certains d'entre vous, de la génération de Christophe, reconnaissent-ils le générique des Visiteurs de Noël, émission pour enfants diffusée... au moment de Noël dans les années 70-80, quand pattes d'eph' et cols pelle à tarte étaient de rigeur. Bref, petite digression pour dire que notre début de mois, bien entendu, fut marqué par les préparatifs de Noël; outre la recherche effrénée et joyeuse des cadeaux (nous on adore ça, faire les magasins pour Noël !!), nous avons savouré le paisir de décorer la maison et le sapin. Sortir et redécouvrir les décorations était en soi-même une franche partie de bonheur, mais chercher à tout disposer harmonieusement a mobilisé les énergies de chacun, Coline compris ! Et cette année, c'était son tour, pour la première fois, de déposer l'étoile en haut du sapin... Je vous laisse imaginer l'éclat de ses yeux, comme ceux de ses frères, devant les lumières clignotantes des guirlandes...
Un petit spectacle de tous les jours, pour nous amener jusqu'à la grande soirée du 24 décembre... La messe était très spéciale, puisque notre grand Louis a pour la première fois participé à "l'installation" de la crèche, portant le petit Jésus devant tout le monde, surmontant son trac et ses angoisses... Nous étions super fiers de lui. Comme nous animions la célébration, Paul a pu donner libre cours à son enthousiasme en utilisant son djembé, pas toujours bien en rythme mais c'est l'effort qui compte ! Quant à Coline, bien à l'abri dans les grands bras de tonton Laulau (que nous ne remercierons jamais assez !), elle a profité du spectacle presque calmement !
De retour à la maison, c'est Paul qui a placé le petit Jésus dans notre crèche familiale; après un petit repas de réveillon où chacun avait élaboré son menu ( pâtes grillées pour Louis, brochettes de saucisses pour Paul, huîtres et gîgot pour Christophe, saumon et bûche pour moi !), nous avons bordé la petite troupe qui a rapidement mis les voiles vers le pays des rêves, tandis qu'à l'abri du grand sapin, nos 5 paires de souliers attendaient le passage du Père Noël...

C'est aujourd'hui jour de Noël...

Lundi 25 décembre, 6h51 : les premiers bruits annonciateurs du réveil de deux petits mecs nous tirent de notre léthargie... Aïe, aïe, aïe, c'est dur, moi aussi j'étais tellement énervée que je n'ai pas réussi à m'endormir avant 2h du matin...
7h03, bon, là c'est sûr, "ils" sont réveillés, nous aussi, inutile d'espérer flemmarder plus longtemps... Le temps de donner son bib à une Coccinelle réveillée pour l'occasion (si c'est pas malheureux !) et nous voilà à la queue leu leu dans l'escalier, avançant à pas de loup vers... le sapin et les cadeaux !
Déballage fébrile, gros câlins et premiers jeux occupent notre matinée avant l'arrivée de papi, mamie Suzanne et tonton Ju, venus, les mains chargées, partager la bûche en ce joli jour de fête.
Dès le lendemain, nous remettions ça chez Papounet et Nicole, où le Père Noël avait déposé d'autres trésors. Coline a retrouvé avec plaisir son tonton Laulau, pour partager avec lui autre chose qu'un croûton de pain sec sur le banc de l'église ! Et puis quel bonheur de se faire dorloter par son Papounet... Quant aux responsables de casting de la Star'ac, ils peuvent se préparer à des promos fantastiques pour les saisons à venir, parce que je peux vous dire que les cousins en brochette pour un karaoké avec Papounet, "ça le fait grave" !!!!!
La boucle n'aurait pas été bouclée sans passer chez mamie Christiane et découvrir les surprises au pied de son sapin... L'ambiance était bien chaude entre les p'tits cousins, et il a fallu une bonne balade réfrigérante pour calmer tout le monde ! Profitant de son statut de petite dernière, Coline a "collé" sa mamie, squattant même ses genoux pour profiter du repas de fête, en vraie petite Pierrafeu qu'elle est !

Finding the Girard...

Un cadeau de Noël un peu en retard, mais on ne leur en tiendra pas rigueur : nous avons retrouvé avec joie nos amis Jacqueline et Renaud, expatriés à Taïwan, en vacances ici pour les fêtes. Quelques pizzas, beaucoup de rigolade, du chahut et des anecdotes, de quoi retrouver l'ambiance de nos réunions de couples avant leur départ...
Et puis surtout, l'occasion d'embrasser Domitille, ma petite filleule que je n'avais pas vue depuis juillet 2005 ! Comme ses frères et soeur, elle a grandi, changé, mais ça m'a fait très plaisir qu'elle semble me connaître un petit peu !
Une soirée et un p'tit déj', c'est bien court, mais c'est toujours mieux que rien, alors maintenant on attend des photos et des news régulières, sinon on tourne un film sur vous et on le diffuse sur le Net, parole de JMJ !!!

Quick, quick, les loustics

Coline termine l'année en douceur; elle manifeste à présent clairement ses volontés, hochant vigoureusement la tête pour dire oui comme pour dire non (dans ce dernier cas, elle dit aussi très bien NON), adorant "jouer" au UNO avec nous, ou s'inventer des jeux solitaires, accompagnée de son fidèle ballon Winnie. C'est une petite gourmande, aventurière intrépide, mais aussi une grande câline, surtout avec ses mamies chéries qui atteignent le sommet de la cote d'amour de son petit coeur...
Une fin d'année tranquille aussi pour notre Paul; ce grand rêveur est bien souvent en orbite depuis qu'il a trouvé le méga vaisseau spatial Star Wars en Légos dans ses chaussures... C'est un facétieux jamais à court d'idées, capable d'enfiler 2 slips l'un sur l'autre parce qu'il n'arrive pas à se décider entre les deux, et un sentimental qui reste longuement silencieux au pied du lit de sa petite soeur pour la regarder dormir...
Quant à Louis, il a donné bien du travail à la petite souris en perdant 2 dents le même jour, à sa grande satisfaction. Drôle de sourire pendant quelques jours, mais ça repousse vite quand même ! Grande obsession du moment : repousser les limites de l'imaginaire avec des "imagine si quelqu'un..." à longueur de journée ("imagine si quelqu'un versait 10 salières dans son assiette"..."imagine si quelqu'un n'utilisait jamais de papier toilette"..."imagine quelqu'un qui n'aurait jamais vu Star Wars" !!!). Ca cogite dans cette petite tête !

Les potins

 Comme plusieurs millions de français, nous avons profité des vacances pour aller voir Arthur et les Minimoys... mais je pense que nous avons été les seuls à nous faire prendre en photo pour l'occasion, donnant ainsi aux autres spectateurs l'idée que c'était la première fois que nous nous rendions dans une salle obscure ! Je vous jure, être la femme de l'homme-qui-dégaine-son-appareil-photo-plus-vite-que-son-ombre, ce n'est pas toujours facile à assumer !!!

 Janvier est un mois prolifique pour les anniversaires : Tonton Ju et Christopher, Paul-Emmanuel et Lucie se chargent de faire crépiter ce début d'année...

Impossible de terminer cette première chronique de 2007 sans vous offrir quelques voeux ...

Que la joie et l'amour prennent un visage pour chacun,
que les routes soient belles et vous emmènent vers les jardins dont vous rêvez,
que la paix de nos vies aide à construire la paix du monde,
que les séparations soient plus courtes que les retrouvailles
et que chaque jour nous soit donnée une occasion de nous émerveiller...

Très belle année 2007 à tous