La chronique d'Elodie - mai 2006

La rosée de mai, c'est sûr qu'on y a eu droit cette année...et pas qu'aux heures matinales en plus ! Mais au moins, les nappes phréatiques sont remplies, les agriculteurs sont contents, et le ciel a beau être gris, on est heureux quand même...

Mieux vaut tard...

Tout a été tardif cette année...avec l'hiver et sa météo de Toussaint qui se prolonge, les lilas ont eu du mal à comprendre que le mois de mai était arrivé, mais ils ont quand même fini par fleurir... Nous étions en retard aussi pour l'anniversaire de mamie Suzanne, mais là c'était la faute au décalage horaire !
Mais le pompon, c'était quand même cette chasse aux oeufs de Pâques début mai ! En effet, grande vainqueur du jeu "sportif" au mariage de Sarah et Christopher l'an dernier, j'avais gagné le droit de leur organiser une chasse aux oeufs pour leurs noces de coton... Mais avec nos emplois du temps respectifs, trouver une date ne fut pas aisée (surtout que Sarah avait eu la mauvaise idée de se faire hospitaliser quelques temps pour nous faire mariner encore...non mais j'te jure ces jeunes...)
Enfin bref, ils sont venus et ont dû se soumettre aux rudes épreuves que nous leur avions concotées : il est vrai que nous avions placé la barre très haut, mais ils ne s'en sont pas trop mal sortis, nous offrant même un concert acoustique et gestuel édifiant...Le moment le plus critique fut celui de l'ouverture de la barrière d'escalier...épreuve pourtant non inscrite au programme officiel...heureusement qu'ils n'ont, pour le moment, ni enfant ni escalier !!!
Ils reçurent donc, sous un joyeux rayon de soleil printanier, la couronne de laurier(sauce) et la récompense tant convoitée...de quoi reconstituer les réserves de magnésium quelques temps.

L'automne joue les prolongations

En effet, à part quelques très belles journées ensoleillées, nous avons globalement eu droit à une grisaille automnale peu enthousiasmante...Qu'à cela ne tienne, nous avons profité de petites sorties tranquilles, pour étrenner le porte-bébé prêté par Laurence et Arnaud, et constater que Coline apprécie !
Les garçons, intrépides par tous les temps, avaient de l'énergie à revendre; du coup, nous avons monté, en partenariat avec l'entreprise "papi-mamie & co", une opération de remplissage de bac à sable, où les p'tits mecs ont pu se défouler par pelletées...
Sortie mensuelle à Disney, encouragée par un soleil matinal...assez vite dissimulé hélas. Coline apprécie de plus en plus, et Louis et Paul nous paraissent grands ! Le temps de nos premières visites, avec petit Paul dans la poussette et mini-Louis sur le Buggy-board, semble bien loin...Nous poursuivons notre exploration "underground" du parc, allant là où jamais la main des visiteurs n'a posé le pied, et préférant la balade en petit train à la ruée massive devant les attractions.
Mais on ne perd pas le goût des choses simples : Christophe a accompagné Paul pour sa sortie de fin d'année dans une cueillette, et tous deux ont cueilli (et dévoré) moult fraises charnues et radis dodus...sans oublier d'en rapporter pour toute la famille...

Des anniversaires au féminin

Ca arrive tous les ans le 16 mai : je viellis inexorablement...mais autant que ce soit une fête ! Après avoir savouré la douceur de l'événement en famille, Christophe, en l'honneur de quelqu'un qui nous est cher, m'a emmenée dîner au restaurant "La Gueulardière"...je vous le conseille, c'est délicieux et les gens sont charmants : ne pouvant terminer les mignardises de fin de repas, nous avons timidement demandé si nous pouvions les emporter pour nos petits gourmands de la maison...Non seulement on nous a emballé les deux qui restaient, mais on nous en a rajouté quatre autres ! Et avec le sourire en plus ! Joie et délectation des garçons le lendemain matin...ça mérite qu'on fasse de la pub !
Et pile poil une semaine après, c'était à Coquelicolinette de souffler sa première bougie, et de goûter aux délices des gâteaux d'anniversaire (enfin, surtout aux fraises qui étaient dessus !)...Elle était toute follette devant les cadeaux aux papiers multicolores, et a adoré son immersion dans la "piscine à balles" préparée à son intention...Et puis quelle joie de profiter du passage de Marraine et Parrain, tous deux ayant fait spécialement le déplacement pour l'occasion ! Merci à ceux qui sont passés, ont écrit, téléphoné ou "mail-é" pour immortaliser ce premier anniversaire...Et je ne résiste pas au plaisir de remonter le temps avec ces photos de Paul et Louis au même âge...

Quand nos filleuls nous font sentir que le temps passe...

C'est Margot qui, ce mois-ci, nous a rappelé que le temps file à une vitesse étonnante.. N'était-ce pas hier en effet qu'elle était baptisée ? Hier, en effet, il y a ...8 ans ! Et voilà comment on se retrouve en route vers la Bretagne pour assister à la "première des communions" de cette jeune demoiselle...
Au programme : belle célébration évidemment, photos de circonstance, mais aussi petite virée à la plage, histoire de profiter du bon air marin... Nous avions établi notre campement sur une petite plage fort sympathique, à l'abri du vent et des touristes (fréquentation zéro !). Tandis que Quentin apprenait à faire corps avec le sable pour en comprendre la nature profonde, les enfants courageux goûtaient la température de l'eau... mais pas trop longtemps ! Coline, exploratrice des plages, après avoir valeureusement supporté 1/4 de seconde ses lunettes de soleil flambant neuves, a profité de sa tata Mélanie et de Lucile pour se faire dorloter...ce qui était tout à fait à son goût !
Comme de bien entendu, les journées bien remplies n'ont pas réussi à venir à bout de la bande des cousins, chacun décidant de pimenter les nuits à des heures plus ou moins tardives...mais c'était en tous cas un très chouette week-end , sous le soleil (presque) tout le temps , et dans la bonne humeur !
Je n'ose penser à présent à la Profession de Foi de Margot, mais on finira bien par y venir aussi (le site survivra-t-il jusque- là ???)

De fête en fête

Nous avons également pu souhaiter "tout le bonheur du monde" à Laurence et Arnaud qui fêtaient leurs dix ans de mariage (et oui !! c'est la série !!). Je suis sûre qu'ils n'imaginaient pas, il y a dix ans, qu'un jour ils seraient entourés par une bande d'amis aussi... spéciaux que nous ! Et pourtant il fallait bien ça pour mettre au point notre superproduction cinématographique en leur honneur, Palme d'Or au festival de Combs (moins surfait que celui de Cannes, mais tout aussi inutile !)...Rendez-vous dans 10 ans (comme dirait Patrick) avec 2-3 enfants de plus pour chacun (!) et des rides du sourire autour des yeux !!
Le lendemain, réveil en douceur avec mes deux petits princes m'apportant leur cadeau de Fête des Mères...Collage de la part de Louis, avec un petit mot manuscrit "pas le même que tout le monde", signé Louis - coeur...Emotion...Collage aussi de la part de Paul, plasitifié pour servir de set de table, représentant maman tout sourire avec une belle robe multicolore, à côté de papa avec des yeux immenses...et un magnifique poème d'amour... Re-émotion...Méga-sourires de la part de Coline, découvrant ses 6 dents + 2 nouvelles !!! Re-re-émotion ! sans oublier la contribution de l'Homme, me dotant d'un téléphone portable de crâneuse (que je ne sais pas encore bien utiliser !!)...C'est pas le bonheur, tout ça ?

Les loustics

Coline sait se mettre debout sans problème, tient avec un seul appui et se lâche totalement quelques millièmes de secondes...on attend le point d'équilibre. Elle augmente donc son capital dentaire, a expérimenté sa première longue infection (11jours - 10 nuits- à plus de 39 de fièvre...), veut manger toute seule (la trajectoire assiette-bouche n'est pas encore bien maîtrisée), agite les mains dès qu'elle entend le mot "marionnette" (stimulus-réponse), chante "aaato" avec moi pour "Bateau sur l'eau" et grimpe l'escalier !! Accrochez-vous, avec elle il y a du sport !
Paul termine brillamment sa moyenne section; il fait de l'écriture cursive dans un cahier ligné (j'en reviens pas...sa maîtresse non plus !), additionne des chiffres simples et veut inviter 20 copains à son anniversaire ! Sa carrière de poète se précise, car il adore jouer avec les mots. Conversation classique du soir :
"Paul, tu es fatigué, tu as les yeux rouges"
"J'ai les yeux rouges ? Alors c'est que j'ai presque plus de batterie !" (Allusion à la Game Boy où un voyant rouge s'affiche quand la batterie est faible).
Louis aussi termine l'année en beauté; il lit couramment et aime toujours autant l'école (mais les devoirs, bof !). C'est le "premier des garçons" de sa classe, et il en est très fier (et nous aussi). Mais il reste un petit garçon dont l'occupation favorite pendant les récrés est de creuser des trous dans la terre pour y déposer des gendarmes, puis leur cracher dessus (pour les réserves d'eau !). Bon mot du mois : une visite chez le médecin révèle une double otite. A la sortie, je lui demande si l'examen des oreilles lui a fait mal :
"Non, dans les oreilles ça va, c'est le bâton sur la langue que je n'aime pas"
"Oui, c'est vrai ce n'est pas agréable..."
"Ben oui, en plus y'a le goût des autres dessus"...
Et me voilà, après mon éclat de rire, à lui expliquer le principe de l'usage unique et de la stérilisation...sinon oui, y'aurait vraiment de quoi être débecté !!!

Les potins

 Ca devient très difficile de tenir le compte des années qui passent et de savoir qui fête combien et quand... jouons la simplicité alors : pour le mois de juin, bon anniversaire à Christophe et Paul, et à... tous les autres !!

 Un gros bisou à notre petite filleule Lucie : as-tu bien retrouvé la chaussure de ta Barbie ? Quelle idée de se prendre pour Cendrillon !

 Un an après, tout arrive...j'ai ENFIN terminé le tableau de points de croix offert par tata Lili pour la naissance de Coline...