La chronique d'Elodie - avril 2006

Que le plus important à vivre
C'est de vivre au jour le jour
Le temps, c'est de l'amour...    P. Obispo

C'est pas révolutionnaire, je sais, mais ça fait toujours du bien de s'en souvenir de temps en temps, quand les jours nous paraissent tous semblables et pas très originaux...Et il n'en tient qu'à nous de faire que chaque journée soit différente de la précédente, non ?

L'éclosion d'une petite fleur

Première dédicace de cette chronique pour la petite Jeanne, sortie de sa bulle le 6 avril pour venir tenir compagnie à Elise chez Anne-Cécile et Laurent...Evidemment, on avait déjà un début d'avril assez chargé avec (au minimum) 1 anniversaire à souhaiter par jour entre le 1° et le 5, alors tout à coup le 6 paraissait bient tristounet...ce sera lui aussi un jour de fête à présent !
Coline s'est montrée très intriguée par cette toute petite poupée aux yeux mobiles, vers lesquels ses doigts se sentaient irrésisitiblement attirés... Les deux petites soeurs de cette presque nombreuse famille semblent cohabiter harmonieusement, me rappelant à quelques nuances près les jours d'été 2001 où, émerveillée, je contemplais mes deux petits garçons faisant connaissance...
Bienvenue alors petite Jeanne (comme dirait Calo), gros bisous à la "grande" Elise, et félicitations aux parents (bon courage aussi pour les nuits en pointillés !!!)

Petit Jedi deviendra grand

Après la fête que nous avions organisée il y a deux ans pour les 5 ans de Louis, j'avais décidé, épuisée, de ne renouveler l'expérience que pour les années rondes, soit tous les 5 ans... Mais après avoir accompagné Louis a près d'une dizaine de fêtes l'an dernier, je me suis dit que, finalement, je n'allais pas jouer les rabats-joies, d'autant que Christophe était lui tout à fait partant pour jouer les G.O. tous les ans...
Et c'est ainsi que nous nous sommes retrouvés envahis par les copains et copines de notre aîné ! La liste d'invités était longue, mais, naïve, je pensais qu'ils ne seraient pas tous là...C'était sans compter sur le charme de notre Louis et l'attrait de la superbe carte d'invitation que nous avions réalisée tous ensemble ! Bref, ils étaient 14 ce jour-là à animer la maison...
Le temps hélas ne se montra pas très clément au début, et c'est avec une certaine inquiétude que nous avons donné le départ de la chasse au trésor... Une fois les fauves lâchés à la recherche des indices dans le jardin, ce fut une belle cavalcade pour rapporter en premier son butin, et découvrir le message secret indiquant l'emplacement du trésor... Petit exercice de lecture au passage (on ne se refait pas !), et hop ! passe-passe la pelle pour désenfouir la précieuse malle soigneusement enterrée par Christophe (profitant de l'occasion pour prépare le potager aux prochains semis ...)
Quelques gouttes de pluie ont forcé les aventuriers à se rappatrier dans la maison, afin d'assister à l'ouverture du trésor...Impatience grandissante vite récompensée par l'attribution des petits paquets bien mérités. Après un déballage fébrile et, à notre grand plaisir, l'expression de la satisfaction générale, le traditionnel gâteau a fait son entrée...
Motivé par tant d'enthousiasme, le soleil est revenu et les p'tits lutins ont pu profiter du jardin, du portique et du jeu de fléchettes, dont le succès ne s'est pas démenti ! Louis était super content de réunir presque tous ses amis, Paul s'est vite intégré à la bande et Coline a remporté un très vif succès auprès des petites copines toutes attendries...
Vraiment, ça vaut le coup, on recommencera !

Aux caprices de la météo...

On voulait prendre l'air au mois d'avril, et on l'a fait ! Malgré un ciel peu engageant, nous avons fait une belle balade en forêt avec mamie et papi, où chacun  s'est livré à son activité favorite : grignoter une croûte de pain, grimper et sauter encore et encore, faire le Jedi (ou en tous cas essayer !), peaufiner l'art d'être grand-père, papoter à n'en plus finir, et prendre des photos (mais difficile d'illustrer ça !). Notre passage dans une prairie de jonquilles nous a permis de rapporter de quoi colorer la maison quelques temps...
Le début des vacances ne fut pas super non plus...une éclaircie pour le chemin de Croix nous a fait entrevoir la possibilité d'un beau week-end pascal...que nenni ! La recherche des oeufs le dimanche matin s'effectua sous le crachin, mais cela n'enleva rien au plaisir de la dégustationqui suivit...
Nous parvînmes tout de même à faire goûter à Coline les joies des sorties en vélo...Promenade inaugurale en direction du parcours de bosses, où ses frères nous ont fait de brillantes démonstrations de leurs talents...Pas facile pour Paul, toujours avec les petites roulettes...Du coup, il a eu droit à sa première séance d'essais en 2 roues...c'est pas gagné, mais l'objectif est fixé pour cet été ! Mon pauvre Christophe n'a pas fini d'avoir mal au dos en lui courant après (comment ça je n'ai qu'à m'en occuper, moi ??? oui, ben moi je peux pas tout faire, je surveille ma fille qui adore manger de l'herbe dès qu'on la pose par terre !!)
A l'intérieur de la maison au moins nous étions à l'abri...Les gars ont ainsi construit de superbes édifices en Kapla, éphémères bâtiments rapidement pris d'assauts par notre petit Godzilla perso...Et oui, c'est LA grande nouvelle du mois, Coline marche à 4 pattes !! Et elle est redoutable ! Le monde lui appartient à présent, à elle les joies des croquettes du chat (quand ce n'est pas la litière !), des portes de placard qui s'ouvrent (un verre ne lui a pas survécu), des petites miettes à aller glaner sous la table... Elle vaque donc dans toute la maison, s'accroche aux baies vitrées pour voir ce qui se passe dehors, et court littéralement après ce qui l'intéresse (exemple : Louis et sa barre de céréales), jusqu'à obtenir ce qu'elle veut. Un vrai petit bolide !
Notre petite sortie au travail de papi Robert se déroula sans averse, ainsi que l'avaient prédit Papi et Paul après une minutieuse observation du ciel depuis le haut d'un talus; les garçons, et leurs compères Alexis et Nathanaël, ont donc pu batifoler tout leur saoûl dans les tas de graviers ô combien attirants (et salissants)...malgré la désapprobation visible d'Anaïs qui les regardait avec effarement !
En fin de semaine suivante, le beau temps revint...comme par hasard, juste le jour où nous avions décidé d'aller à Disney ! De quoi faire tomber pulls et vestes pour profiter de la sortie. Coline apprécie sans réserve la balade, toujours enthousiaste... Louis et Paul ont (re)-découvert l'attraction des "tasses", et j'avais mal au coeur pour eux ! Au détour d'une allée, nous avons croisé Buzz l'Eclair en pleine campagne de recrutement pour son escadrille de Rangers de l'Espace...Mais les garçons ont préféré unir leurs forces pour servir d'escorte à leur petite soeur dans la douce attraction du Petit Monde des poupées...où elle ne savait plus où donner du regard...En fin de journée, nous nous sommes laissés tenter par des hot-dogs géants bien gras et dégoulinants de sauce...Régal pour tous, Coline compris of course; c'est bien la fille de son père ! Et bien sûr, délicieuse vision de nos trois loustics abandonnés dans les bras de Morphée pendant le voyage de retour, dans notre nouveau carrosse...


Le bonheur à 4 roues

En effet, ça y est, nous voici nous voilà entrés dans la grande famille des propriétaires de voitures neuves...Et ce ne fut pas sans mal, croyez-le...
Après la (longue, longue) phase de maturation du projet (essentiellement constituée de la consultation minutieuse de nos comptes bancaires !!), vint celle de la mise en commun de nos désirs; moi, c'était simple, je voulais n'importe quelle voiture avec assez de place pour que les garçons puissent s'attacher tous seuls, à condition qu'il y ait l'ouverture des portes avec télécommande (explications sur demande !!). Christophe, lui, voulait pouvoir charger confortablement famille, bagages (et accessoirement grands-parents !) sans avoir à installer le coffre de toit ou me coincer le pique-nique sous les pieds...
La Providence provida, et grâces soient rendues à Thomas qui nous souffla l'idée d'investir dans un Trafic...un camion comme disent délicatement tous nos proches, mais surtout un très beau véhicule spacieux (c'est peu de le dire !) et confortable...OK, on a cassé notre tire-lire mais on est très fiers !
Comme dans tout ce que nous entreprenons, les péripéties ne manquent pas...Certains, pour acheter une voiture, vont chez le concessionnaire, font un chèque et hop, l'affaire est dans le sac. Il n'en est rien pour nous ! Après avoir donc décidé de nous orienter vers le Trafic, nous avons peiné pour en dénicher un au meilleur prix, jusqu'à ce que la Providence provide à nouveau sous les traits de Max qui nous a dégotté l'affaire en or... Nous étions fous de joie (notre compte en banque aussi), et comptions déjà les jours jusqu'au 15 avril, date de livraison dudit véhicule...
Las, le 11, voilà-t-y pas que le concessionnaire nous annonce un contre-temps !! Trop nul !! D'autant que nous comptions dessus pour partir retrouver tonton Juju en Normandie le week-end de Pâques !!! Christophe menace et tempête, et, ô miracle, ça marche !! Non seulement on nous garantit une livraison dès le 19, mais en plus on nous offre la location d'un véhicule pour notre virée en Normandie...Attendez le paragraphe suivant pour mesurer "l'ampleur" d'une telle mesure !
Bref, nous partons en Normandie, nous en revenons, nous comptons les heures, les minutes, les secondes et soudain, ça y est, nous voilà au fin fond du "9-3" (la Seine-Saint-Denis, quoi) pour prendre possession de la voiture de nos rêves...Mais au premier regard, la catastrophique réalité s'impose à nos yeux incrédules : ce n'est pas la bonne voiture !!! Pourquoi ? Tenez-vous bien, je vous le donne en 1000 : il y a trop de sièges ! Nous avons commandé une version 7 places, on nous livre la 8 places ! Aaaarghhh ! Ca change tout pour nous ! C'est un 7 places, qu'on voulait, pas un 8, ouinhinhin !!!
Eberlulé, le concessionnaire ne comprend pas d'où vient le problème...en général, les gens sont plutôt contents d'avoir une place en plus...D'autant que la voiture compte plein d'options qu'on n'avait pas demandées...Bon, nous on veut bien garder la voiture et les options, mais la huitième place, niet, on n'en veut pas...Et ben sans problème messieurs dames...Un sellier (celui qui fait la sellerie) va s'occuper de nous raccourcir notre banquette centrale... aux frais de la maison s'il vous plaît ! Et voilà comment, depuis ce jour et pour une petite quinzaine encore (le temps de récupérer la banquette), nous roulons en Trafic version "limousine" ! On pourrait organiser une fête dedans tiens !
La moitié des voisins sont déjà venus (plus ou moins discrètement !) admirer l'engin, et la configuration surprend un peu au début ! J'adore surtout la tête des gens qui me voient descendre de là avec mon petit bout de Colinette dans les bras...Une si grande voiture pour deux si petites bonnefemmes, ça aussi ça surprend un peu au début !
En tous cas, merci à Thomas pour ses conseils avisés et patients, à Eric pour ses orientations éclairées, à Max pour son super tuyau, et à papi Robert pour sa technique des petits tableaux nous permettant d'acheter cette voiture sans rien devoir à personne !!!

Virée Normande

J'annonçais il y a quelques mois mon pincement de coeur avec le déménagement de mon "petit" frère de 22 ans, quittant le nid familial pour les verts pâturages de Normandie...Une visite dans son nouveau chez-lui s'imposait !
Voulant profiter de la balade pour pousser jusqu'à la mer et faire goûter le sable aux enfants, nous comptions sur le Trafic pour voyager tranquille tous les 6... De Trafic n'ayant point (cf paragraphe précédent), c'est à bord d'un énorme camion (là pour le coup le mot est juste !) de location que nous prîmes la route et la clef des champs...
Le week-end fut placé sous le signe de l'eau...mais pas de la pluie ! La grande piscine de "la ville de tonton" comme dit Paul nous accueillit pour une belle partie de rigolade et autres éclaboussures plus ou moins volontaires... Coline se sentait tout à fait dans son élément, allant même jusqu'à "oublier" qu'elle n'avait pas de couche...et me voilà courant sous la douche pour éliminer toute trace suspecte sur son maillot de bain ! J'étais certainement plus gênée qu'elle ! Le soir, une raclette s'imposait pour reconstituer nos forces avant notre départ pour Caen, le lendemain. Juste le temps de flâner un peu, et nous étions repartis (en camion, donc) à travers de pittoresques petits bourgs, pour atteindre Courseul, son aquarium aux bassins tactiles et ses plages du débarquement...Tandis que les gars tâtaient la mer, Coline goûtait le sable, qu'elle a je pense trouvé tout à fait à son goût !
Tenant absolument à ce que je me "fasse la main", Christophe m'a laissé conduire l'engin, et malgré la route extrèmement périlleuse (virages en épingles à cheveux et chicanes !), je m'en suis très bien sortie ! Après ça, conduire le Trafic est un jeu d'enfant !
Louis a eu un gros coup de blues en quittant son tonton, mais nous par contre étions très heureux de le voir si bien installé, et très fiers de lui !

Week-ends de retrouvailles

Une belle journée de retrouvailles et de découverte, c'est ce que nous avons vécu en répondant à l'invitation de Marielle et Christophe...Dans leur maison au bord des champs, nous avons pu faire la connaissance d'Anaïs et de Mathilde, leurs deux adorables petites princesses. Les trois "grands" se sont très bien entendus, partageant les folles courses dans les bois et les parties acharnées de jeux de société...Les deux plus petites ont profité du même parc, Coline s'emparant allègrement des jouets de sa nouvelle copine, qui la laissait faire en souriant. Les deux Christophe en avaient des choses à se raconter, notre dernière "vraie" rencontre remontant à près de 5 ans ! C'était vraiment très sympa, et on vous attend chez nous quand vous voudrez ! Marielle, bon courage pour cette reprise en fin d'année, l'été sera vite là !
Et pour clôturer le mois, nous nous sommes offert un week-end de retrouvailles entre nous, comprenez un week-end de réflexion pour les couples, avec notre équipe de jeunes mariés (enfin, jeunes, ça commence à chiffrer !). C'est au Carmel d'Avon que nous avons posé nos valises pour ce week-end intitulé Entretenir la flamme et la faire grandir. Vaste programme...Enseignements, temps de prière, échanges en couples, partages entre amis, tout nous a permis de prendre une longue respiration très bénéfique. Merci encore à Sylvie et Ted qui ont joué les baby-sitters pour notre progéniture... Six enfants à gérer sur un week-end, c'est costaud ! Et malgré nos angoisses, relayées par les expressions d'inquiétude de nos collègues de l'équipe, il semble qu'ils soient toujours nos amis !!! Nous attendons la réciproque...

Les potins

 Il neige, il neige en mai des pétales de fleurs..et des bougies d'anniversaire ! Merci à Lucas, mamie Suzanne, Cyrille, Laurent, Jean-Marc et Dorian de nous offrir 171 flammes, auxquelles Coline viendra ajouter sa toute-première !!, et moi..un peu plus !

 Un très grand merci à Eva et Audrey pour leur super balançoire prétée à Coline...c'est peu dire qu'elle adore ça !

 Mention spéciale aux Carochris pour leur parution dès le 1° du mois...Un record en la matière...Bon d'accord, vous avez un p'tit mois dans la vue, mais qu'est-ce que c'est que 30 jours au fond, hmmm? Continuez comme ça, vous ferez comme Gérard Jugnot dans Les bronzés font du ski, vous skierez au mois de juillet l'année prochaine :-)))))