La chronique d'Elodie - octobre 2004

Dans le cœur des enfants
Sans nulle autre joie pareille
Ni sentiment plus grand
Un mot d’amour à l’oreille
Peut,dans chacun, réveiller un volcan pour qui l’entend…
Yalla..."
"Yalla" ! "En avant" ! Malgré la terre qui gronde et tremble, malgré les enfants qui pleurent, malgré les menaces qui pèsent, les colonies qui se vident, les rancoeurs qui se gonflent, les promesses qui s'envolent comme des ballons rouges et bleus, malgré la distance entre nous et ceux que nous attendons...un nouveau mois débute, et nous avons à l'habiter d'amour et d'espérance, pour faire fleurir les déserts, là où nous sommes...

En la cité de Brie, trouvères et chevaliers
Des grands et des petits le regard font briller


Le premier week-end d'octobre nous offre en effet un beau voyage dans le temps avec la fête médiévale de la ville voisine. Cette année, les garçons avaient revêtu les costumes de preux chevaliers afin de faire "couleur locale". Las ! Tant était nombreuse la foule que nous ne nous sommes guère attardés sur les places, craignant de perdre un de nos deux garnements qui ne savaient plus où donner de la tête !
Nous avons quand même eu l'occasion d'acheter de nouveaux accessoires pour les panoplies de ces jeunes gens, et aussi quelques douceurs à croquer, histoire de faire honneur aux camelots rassemblés...

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle

Avouez qu'on a eu de belles journées entre deux averses, ce mois-ci. Du coup, de jolies promenades ont rythmé nos dimanches en famille, au milieu des feuilles tombées. Louis a pu ainsi nous faire la démonstartion de sa vocation naissante de joueur de basket, profitant du terrain déserté par les habituels boutonneux rebelles...Paul n'était pas en reste, mais sa grande passion reste l'entraînement pour devenir ninja, notamment avec le bâton, ce qui lui vaut souvent de longues griffures et autres écorchures, ledit bâton refusant de se montrer aussi docile qu'il le devrait...Quant à nous, nous profitons de ces séances d'entraînement pour... ne rien faire et nous tenir chaud !
Il faut dire que notre vie sociale est assez trépidante...notamment ce mois-ci où nous avons été invités à une soirée technico-publicito-gastronomico-informatique, organisée par l'un des fournisseurs de matériel de Christophe. Je n'étais pas très chaude pour y aller, mais c'était une croisière sur la Seine, de nuit, en "tenue de soirée"...Je m'étais entraînée à répondre sans rougir à des questions telles que "dans quel domaine évoluez-vous" ou "que pensez-vous de la nouvelle version de Windows", tout en redoutant d'être démasquée comme intruse à ce milieu si fermé des informaticiens, et jetée par-dessus bord, une pancarte accrochée au coup m'affichant aux yeux du monde comme une menteuse (oui, bon, ma soeur n'habite pas en Chine pour rien, et la Révolution Culturelle m'a marquée !). Mais fort heureusement, il n'en fut rien ! En fait, à ce genre de soirée, tout le monde vient pour manger à l'oeil (il fallait voir la ruée sur le buffet ! On aurait dit les Restos du Coeur un jour de pointe !!) et rapporter des gadgets comme des souris optiques, des porte-clés qui s'allument, des stylos etc...Bref, de quoi préparer des cadeaux de Noël à moindre frais...C'est sûr, ça casse le mythe des businessmen affairés et détachés de toute vie matérielle...Enfin toujours est-il que nous avons bien mangé, rapporté  des porte-clés pour les garçons et, pour couronner le tout, gagné au grand jeu organisé par l'un des exposants (enfin, c'est Christophe qui a gagné !)...Le lot n'est toujours pas arrivé, mais on l'attend bien que certaines mauvaises langues veuillent nous faire croire que le fameux lecteur combiné DVD-VHS promis n'est en fait qu'un jouet pour Playmobils...Rira bien qui rira le dernier, nous on est confiants !
Mais toutes ces aventures ne nous empêchent pas d'apprécier à leur très juste valeur les choses simples de notre campagne, comme les sorties en vélo à travers la forêt, avec papi et mamie. Le but de l'expédition était clair : retrouver la cabane construite avec Elliot et Lucas cet été. Après une traversée quelque peu aventureuse, nous sommes arivés à destination, à la grande joie des enfants. Joie décuplée lorsque super papi leur proposa d'enterrer un trésor afin de laisser une trace de notre passage...activité jubilatoire, même si, depuis, Louis pense que la pièce on aurait pu la garder et acheter un Power Ranger avec (où est son âme de poète ???).

Le grand jour d'Elise

Moins de deux mois après son arrivée parmi nous, la petite Elise nous réunissait tous autour d'elle pour célébrer son baptème. Ce fut une belle cérémonie très musicale, qui apparemment a bien plu à l'intéressée, tout à fait adorable du début à la fin....
Ce fut également, après la cérémonie !, l'occasion de faire une belle promenade et de découvrir un peu plus divers aspects de la personnalité de chacun, tout en répétant activement le chant gestué pour le mariage de Sarah et Christopher (affaire à suivre).
Christophe et Louis ont profité d'un mur d'escalade pour donner quelques frissons aux spectacteurs encore peu habitués aux fantaisies cascadeuses de notre famille.
Heureusement, la fin de la journée a été beaucoup plus calme, avec longues discussions et brefs moments d'apaisement pour les quatre compères de moins de 7 ans...
Bravo donc et merci à Laurent et Anne-Cécile pour leur petite Elise si craquante et ce baptème si réussi... le parrain n'est pas peu fier !

Halloweenland

Comme tous les ans à la même période, "notre" parc Disney prend les couleurs d'Halloween. Citrouilles et toiles d'araignée sont à l'honneur pour donner aux rues un petit air de folie...
Nous avons comme d'habitude passé une belle journée ensoleillée, malgré le monde ("ah! ces touristes" comme diraient les Bretons hospitaliers), vacances de Toussaint obligent.
Seul notre passage au Train de la Mine a failli mal tourner, lorsque le cerbère de la porte, qui ressemblait comme deux gouttes d'eau au vigile du mariage d'Hélène et Thomas, a décrété que Paul était trop petit pour passer ! Trop petit toi même, eh, patate ! Il l'a déjà fait ! Heureusement, l'air menaçant de Christophe, ajouté à l'air suppliant de Louis et au grand sourire de Paul a fait fondre le bloc de granit, et tous trois ont pu se lancer dans la délirante aventure des rails en folie !

"Il est bien peu de monstres qui méritent la peur que nous en avons". André Gide

C'est aussi ce qu'on s'est dit avant de nous décider à choisir Halloween comme prétexte à une rencontre de quartier entre voisins. Nous avions tous les quatre revêtu nos costumes de circonstance pour nous lancer dans la traditionnelle chasse aux bonbons, avant de regagner notre douillette maison pour y accueillir plusieurs de nos voisins, tous ayant des enfants de l'âge de Louis (l'école, ça crée des liens !).
Au final, ce fut une soirée très sympathique où nous avons fait plus ample connaissance avec tous, surtout les papas qui n'ont pas l'habitude de discuter une heure devant l'école !
Christophe a pu ainsi faire admirer ses travaux de chauffagiste-soudeur, réalisés en vue de la percée d'une porte communiquant avec le garage...Bon c'est vrai, le travail a été long et douloureux mais à l'arrivée les 2 tuyaux à décalés sont bien ressoudés, sans fuite et à moindres frais...J'suis fière de mon Charles !

Les petits princes

Les vacances de la Toussaint sont arrivées à point nommé pour Paul; le rythme de l'école a en effet sérieusement entamé son capital d'énergie, et ces quelques jours de repos l'ont rapidement requinqué (plus vite que moi !!). Nous avons découvert avec ravissement son cahier de travaux; tout est très bien fait, il semble s'appliquer beaucoup et prendre du plaisir aux activités, qu'il est capable de nous réexpliquer. Pour lui qui a mis si longtemps à se décider à parler, et qui ne raconte jamais ses journées à l'école, c'est vraiment super ! Nous sommes très fiers de lui et de son travail. Il discute beaucoup maintenant, fait des blagues et rêve toujours que Peter Pan va venir l'emmener sur le grand bateau de pirates !
Un "grand bateau de pirates", c'est d'ailleurs ce que Louis a commandé pour Noël, en plus des Tortues Ninjas, Power Rangers et autres Légos découverts dans le premier catalogue de jouets échoué dans la boîte aux lettres. C'est vrai, on s'y prend tôt chez nous, mais puisqu'il écrit sa lettre à la main cette année, mieux vaut prendre son temps ! Son application fait plaisir à voir, lui aussi nous a rapporté un cahier plein "d'étoiles brillantes" (des "TB" dira-t-il plus tard) que nous avons savouré tous ensemble. Il écrit à présent sous la dictée, je suis impressionnée. Il joue au précepteur avec son frère, c'est très drôle :
Louis : Là, tu vois c'est le "J", la lettre de "Juju"
Paul (courant vers moi, la lettre à la main) : Regarde, maman, là c'est écrit "ton-ton-Ju-ju" (en détachant bien chaque syllabe !!)
Tous deux militent pour passer leur permis et rester seuls à la maison "pendant que je vais faire les courses pas intéressantes "(sic). Seraient-ce des velléités d'indépendance, déjà ???

Les potins

 Novembre gris et froid peu de bougies comptera : mais, grâce à papi Robert et Benoît, il y en aura quand même quelques-unes ! 106 à eux deux, c'est plutôt pas mal, non ?

 Julie et Sebastien: pas de nouvelles de vous, donc, on espère, bonnes nouvelles ! Peut-être cuvez-vous toujours le champagne d'après-thèse ?? Toujours est-il que je ne sais pas quoi faire de ce pauvre pull oublié chez nous...Dois-je le détricoter afin de l'envoyer de manière moins volumineuse ? Sinon, d'ici une vingtaine d'années, il ira très bien à Louis ou Paul !

 Les DacOlivier : merci pour la visite. Je ne sais pas si les jeux du parc Chaussy auront résisté aux assauts fougueux des enfants, en tous cas c'était très sympa !

 Enfin, Caroline et Christophe : 2 semaines à Noël, c'est un peu court, pourquoi pas 1 mois ? N'hésitez pas, surtout qu'on ne vous a pas encore donné les tarifs d'hébergements...:-)

TRES BELLE FÊTE DE LA TOUSSAINT A TOUS !!!!