La chronique d'Elodie - août 2004

tant de questions qui m'assaillent sans cesse...
Ces interminables cortèges d'incroyants,
ces cités peuplées de fous,
Qu'y a-t-il de bon en cela, ô moi, ô la vie ?
Réponse : que tu es ici.
Que la vie existe, et l'identité.
Que le prodigieux spectacle continue
et que tu peux y apporter ta rime...»
Quand même, ce bon vieux Whitman...ai-je pu rêver sur ces vers découverts lors de mon année bénie de seconde (oulà ! c'est pas tout jeune !), après avoir regardé au moins trois fois Le cercle des poètes disparus...
Et ça marche encore, la nostalgie en plus...Enfin voilà, un été se termine, et "qu'y a-t-il de bon en cela, ô moi, ô la vie ?"
Réponse : que de nouveaux souvenirs prennent leur place, et que, pour l'année qui commence, "le prodigieux spectacle continue"...Apportons-y quelques rimes...

Vacances toujours

Le mois dernier, j'achevais le récit de nos aventures de vacances avec l'arrivée de mamie Christiane... Mais nos pérégrinations bretonnes étaient loin d'être terminées !
Nous profitons encore de la plage avec mamie Christiane ainsi que Bernadette et Pierrick. Ce dernier, fort de nombreuses années d'animations de colos, apprend à Christophe à confectionner un parachute pouvant glisser le long du fil du cerf-volant confectionné auparavant (cf précédente chronique. Mon Seigneur et Maître (comme dirait Nicole de Buron) s'enthousiasme comme un gamin, et c'est reparti pour des heures de jeux sur la plage, à observer le petit bricolage grimper le long du fil avant de redescendre tout seul en chute libre...Tout le monde s'y met, même mamie. C'est beau, c'est émouvant, c'est la vie, quoi...
NB :là, vous devez normalement essuyer une larme d'émotion, tant de lyrisme ne pouvant vous laisser indifférent

La ruée vers l'Ouest

Une fois remis de toutes ces émotions fortes, nous voilà tous les 4 en partance pour le Far West...breton. Quelques heures de route et nous arrivons à Lannion où un sublime hôtel nous attend. Piscine privée, chambre spacieuse, grand confort et petits déj à volonté sont au programme. Nous nous sentons immensément riches !
Le bonheur de profiter de tout ça ne nous cloue pas pour autant sur place, et, joyeux, nous nous rendons à Plemeur Bodou où un authentique Village Gaulois nous accueille. Dépaysement garanti grâce aux nombreux jeux et animations proposés : promenades au fil de l'eau, jeux d'adresse et de découverte, labyrinthes...
Pour Louis et Paul, l'occasion de se prendre pour Abraracourcix est trop belle !
Nous repartons enchantés et effectuons alors un bond dans le temps, nous propulsant au coeur du Radôme, le musée des Télécommunications. Là encore, que de découvertes ! Les enfants et moi sommes un peu dépassés par toute la technologie qui nous entoure, mais Christophe lui est tout à fait dans son élément et se charge de mettre la science à notre niveau.
Une exposition permet aussi de "jouer" avec les machines, passant du réel au virtuel en toute liberté; nous pouvons ainsi jouer au volley sans ballon ni filet ! Louis n'en revient pas et s'en donne à coeur joie, provoquant l'hilarité des spectateurs. Bref, une bonne suée pour clôturer la visite, et vite, vite, retour à l'hôtel... pour un plongeon dans la piscine que personne ne fréquente, à part nous !

Génération désenchantée

Le temps passe, et nous voilà sur la route du retour; mais pas avant d'avoir réalisé un vieux projet : aller admirer Merlin l'enchanteur, la fée Viviane et Lancelot au coeur de la forêt de Brocéliande.
Les enfants sont briefés : ça va être super, on va voir ces personnages mythiques et il y aura certainement des animations avec des chevaliers (encore ??) ezt autres moyennageries qu'ils apprécient tant.
Et bien...comment dire ? Le résultat du voyage fut inversement proportionnel à notre motivation. Le Château de Comper, centre de l'imaginaire Arthurien tout de même, nous offre un musée assez sympathique, mais aucune animation n'a lieu ! Nous devons donc nous contenter d'un rapide tour du lac, espérant apercevoir Viviane dans son Palais de Cristal...que dalle (ça rime !)
Qu'à cela ne tienne, je farfouille dans ma doc (comme mon papa) et en route pour le tombeau de Merlin... les mehnirs majestueux et autres dolmens que nous nous attendions à découvrir se révèlent être un vulgaire amas de pierres où s'entassent papiers gras et canettes vides.
Mais je n'allais pas baisser les bras si facilement, et j'entraîne ma petite troupe vers la fontaine de Jouvence, où certainement nous trouverons une consolation à nos déceptions; hélas, trois fois hélas, là encore la réalité ecrasa nos espoirs, comme le fit de nos carrés la batterie anglaise lors de la bataille de Waterloo, morne plaine (pardon Victor, je m'égare). Ingénu, Paul déclare joyeusement que "l'eau elle est crado", avant d'y jeter quelques cailloux sous l'oeil horrifié d'un couple de baba-cools venus sans doute puiser ici l'énergie pour renouveler leurs chakras...
C'est donc la tête basse que je dois me rendre à l'évidence : nous sommes des nigauds attrapés, comme la plupart des autres touristes qui nous entourent. Tant pis, car Christophe, toujours positif, propose de mettre à profit l'instant présent pour que Louis puisse perfectionner sa technique photographique. Et nous voilà donc avec un joli cliché verdoyant en guise de souvenir de cette forêt mythique...


De retour !

Du coup, nous changeons nos plans et, peu désireux de séjourner encore dans ce lieu de désillusions, nous décidons d'aller là où nous sommes sûrs de ne pas être déçus : chez nous !
Et voilà comment bronzés, reposés et ressourcés, nous posons nos valises au pied de l'escalier après près de 3 semaines d'absence.
Comment profiter de son retour à la maison : lancer 42 machines à laver (moi), étancher la soif du jardin, du potager et des plantes d'intérieur (Christophe), redécouvrir tous les jouets (les gars) et...aller à Disney tous ensemble évidemment ! Paul joue les guides et décide du programme; il fait très cahud, et la tombée de la nuit est la bienvenue, nous offrant l'occasion d'un tour de manège sous les sunlights des néons...magique !

Des vacances à la maison

Ce n'est pas parce qu'on est de retour que les vacances sont finies !
Les premiers temps, la météo reste clémente, et nous donne l'occasion d'aller à la piscine avec des copains ! Paul profite de la douche bien chaude, c'est tellement rigolo !
On relance aussi les balades à vélo : Louis devient un champion des bosses et de la vitesse, tandis que Paul fait de gros progrès et peut à présent suivre son frère...de loin, mais c'est un début !
Et puis on retrouve papi et mamie, qui nous emmènent en exploration, dans des endroits où certainement nul être humain n'est passé avant nous...Il faut faire attention à ne pas se perdre, mais heureusement Paul le ninja s'entraîne avec son bâton, prêt à nous défendre contre toute attaque suprise...

"Tradition de famille, du côté du père"

Les rites familiaux, ça a du bon...chez Christophe, tous les ans, il y a une réunion de famille "élargie", avec oncles, tantes et cousins...Comme la France est grande et la famille nombreuse, les accueils sont tournants, et cette année c'était chez nous !
Les préparatifs vont bon train; nous mettons papi et mamie sur le coup, et bien nous en prend, car décidément ce papi Robert connaît des choses dont le commun des mortels ignore l'existence !
Et voilà comment, après des heures de préparation, nous avons mis au point un "rallye des environs", histoire de promener un peu les participants...
La première activité est sportive : c'est de l'accro-branches ! C'est tôt, c'est sous la pluie...pas beaucoup d'amateurs ! Seuls quelques courageux s'élancent à l'assaut des cimes ! Saluons donc mamie Christiane, Mélanie, Monique, papounet Marc, Laurent et Christophe évidemment ! Malgré la pluie, le coeur y est...les sensations aussi !
Lorsqu'ils finissent par rentrer, tous les autres sont déjà là, et le grand jeu peut commencer; la première équipe termine le parcours en un temps record, mais il faut encore chercher le dernier indice ! Pendant ce temps, les enfants profitent des tas de cailloux environnants ! Finalement, tout le monde parvient à l'étape finale, et la proclamation des résultats est houleuse car la compétition est serrée !
Tout cela n'empêche pas de passer la soirée à discuter et profiter du repas ...sauf Yves et Jean, retenus au barbecue !
Le lendemain, malgré tout ça, il nous reste encore un peu de forces pour l'anniversaire d'Agathe.
Merci à tous pour cette bonne journée, et bon courage à Sébastien et Julie pour les préparatifs de celle de l'an prochain (ah ? t'étais pas au courant Julie ?)


Les juniors

Les garçons reprennent bientôt le chemin de l'école, tous les deux ! Louis n'est pas ravi, Paul au contraire est impatient! Mais je ne suis pas certaine qu'il ait bien compris qu'il ne sera pas dans la classe de son frère... A suivre !
L'été a donc apporté à chacun son lot de progrès : le vélo d'abord, pour tous les 2 ! Le vocabulaire et l'aisance de langage pour Paul; une approche plus précise de la notion du temps pour Louis; et plein de cm sous la toise !

Les potins

 Un grand bonheur avec l'apparition d'une nouvelle petite princesse à la surface de la terre : un gros bisou à la petite ELISE, enfin arrivée le 30 août; félicitations à Anne-Cécile et Laurent....ça valait le coup d'attendre !

  En septembre, il y a la rentrée des classes, il y a aussi quelques anniversaires : Laurent, Julien et Alexis seront à l'honneur ce mois-ci, avec 67 bougies à souffler.

 Puisque c'est bientôt la rentrée pour moi, et que vous avez été nombreux à me souhaiter bonne chance... allez donc faire un tour , et savourez cette superbe chanson pleine d'humour sur les déboires des "apprentis-maîtres-d'école"...Moi, j'ai eu de la chance, ma "titu" je l'ai eue tout de suite, mais ça sonne tellement vrai....