La chronique d'Elodie - mai 2004

Bonne résolution pour ce nouveau mois...En mai aussi on était bien, remarque... Le mois parfait pour observer fleurs, plantes, légumes et enfants prendre quelques centimètres...

Dernière livraison

On commence avec l'arrivée des dernières cloches de Pâques, celles qui s'étaient perdues entre Rome et la Bretagne avant de retrouver le chemin de la maison, guidées par Mamie Christiane...Du coup, bonheur des enfants devant les oeufs dissimulés un peu partout, voire même dans des endroits plutôt insolites...

"Pluie du matin n'arrête pas les zinzins"

Ayant fait nôtre ce très célèbre proverbe breton, nous voici débutant le mois par un parcours d'accro-branches entre amis, libérés de nos progénitures respectives. Jusque là, me direz-vous, rien de bien extraordinaire. Mais j'y viens, j'y viens...cette balade dans les arbres, nous l'avions prévue depuis longtemps...Tout était sous contrôle...sauf la météo. Et elle ne fut pas clémente !
C'est donc sous une pluie continue, froide et pénétrante, que nous nous sommes hissés à 20 mètres du sol pour une traversée acrobatico-aérienne de toute beauté. Après les premiers moments d'hésitation ("mais pourquoi suis-je venue ????"), c'est avec une joyeuse inconscience que nous nous sommes tous lancés à l'assaut des cîmes. Mention spéciale à Laurence que le vertige n'a pas fait reculer ! La majorité du groupe raccroche les gants (trempés) après la piste verte, mais les courageux (ou inconscients ??) Cyrille et Christophe s'embarquent pour la rouge...Ils l'avaient bien dit, qu'ils la feraient !
Hélas, trois fois hélas, il fallait bien que la pluie nous fâche tout de même, et elle le fit : craignant pour la survie de notre appareil, Christophe n'a pas osé le sortir tout au long de l'aventure. Pas de clichés donc, mais de belles courbatures plus ou moins accentuées, et des coulures de nez garanties !
Pas de repos pour les braves : à peine séchés et réchauffés, en route pour la "good-bye party" de Jacqueline et Renaud, en partance pour Taïwan. Pour les photos, voir avec Eric, reporter officiel de la soirée. En tous cas, on s'est trémoussés jusqu'à 2h sans soucis, mais dur-dur le lendemain !!!

Le choc des titans

Pour ceux qui étaient là l'an passé à la même période, les mots "rencontre sportive" vont évoquer quelque chose...Comme les allergies, Roland Garros ou le Tour de France, c'est un événement qui revient chaque année avec les beaux jours : l'école municipale des Sports (où Louis est inscrit) rencontre celle de la ville voisine. Et que le meilleur gagne !
Au programme : jeux de ballons, parcours de gym, courses et sauts d'obstacles...
Et à l'arrivée, c'est L'école des fans : tout le monde a gagné ! Louis repart de nouveau avec une médaille d'or (bien méritée pour tous ses efforts et son enthousiasme), un beau diplôme et un pain au chocolat que j'ai dévoré sans scrupules, créant ainsi un conflit majeur entre nous...honte à moi !

Les joies des beaux jours

On n'y croyait plus, et pourtant le printemps a fini par arriver... et il a même apporté un avant-goût de l'été ! Du coup, tous au jardin !
Revoilà les heures de jeu et de rigolade dans le bac à sable gracieusement fourni par Papi Robert et rempli par 'Xib and co transports'; Lucie est invitée à partager les acrobaties de Louis sur le portique...combien de temps résistera-t-il ?
Le potager de Christophe prend forme et nous voyons avec ravissement salades, courgettes, tomates et haricots sortir lentement de terre... Les enfants s'en donnent à coeur joie, et Christophe aussi !
Même la piscine a retrouvé une seconde jeunesse à la faveur de plusieurs après-midis particulièrement chauds...
Et c'est sous le soleil que Mamie Suzanne et moi avons soufflé nos bougies.
Les visiteurs profitent également des joies de l'extérieur et du hamac, qu'on s'attend à présent à retrouver chez tata Claire et tonton Julien !

Le petit oiseau va sortir...

Notre aîné se trouve pris de passion pour la photographie (mais de qui tient-il ça ???). Et uniquement pour immortaliser des personnages célébrissimes ou des scènes grandioses tels que ses parents, son chat ou la cuvette des toilettes...Nous commençons donc à avoir quelques clichés intéressants, où manque certes un peu de technique pour le cadrage ou la luminosité, mais on en connaît de plus âgés qui ne font guère mieux...

Soleil, soleil

Que faites-vous quand, un beau matin, vous vous levez et découvrez que c'est un jour férié, qu'il fait beau et que vous débordez d'énérgie ? Et bien nous, on va à Disney !
Ce jeudi de l'Ascension s'annonçait splendide, et nous voilà donc attablés pour le premier brunch de l'année dans le jardin...Joie indescriptible des enfants à la vue des oeufs au lard dans leur assiette à 9h du matin !
La journée se poursuit sous un soleil qui devient vite de plomb, et la crème solaire remplit rapidement ses fonctions...Nous trouvons refuge dans la prison du fort où la température reste supportable !
Et, de retour à la maison, quelle surpise : Mickey est rentré avec nous ! Pauvre Minnie, elle doit le chercher partout...

"C'est un coin de verdure où chante une rivière" (Et oui, il m'arrive de citer autre chose que du Goldman!)
Changement radical de décor et d'ambiance trois jours après notre virée ensoleillée à Disney...Le dimanche matin, il fait gris et froid...Mais qu'à cela ne tienne, nous défions les éléments et embarquons avec les Condam's vers la Vallée de Chevreuse et ses célèbres cascades et cascadettes, si recherchées par Arnaud...
Bon, d'accord, on a eu froid, les enfants ont traîné dans la gadoue, on a dû sortir la loupe pour voir les cascades... Mais c'était super quand même !
Christophe a voulu se la péter en faisant le funambule, sous l'oeil émerveillé des enfants, mais on n'est pas passé loin d'une chute digne de vidéo-gags...
Du coup, après avoir goûté à la douce humidité vaseuse des bords de rivière, nous sommes allés nous étaler dans un pré de sable où petits et grands se sont cru à la mer... Louis et Paul nous ont d'ailleurs rapporté quelques kilos de sable dans leurs chaussures et leurs poches.
Je manquerais à mon devoir de chroniqueuse si je ne mentionnais pas l'éclatante victoire que l'équipe Elochris a remporté au badminton sur ses adversaires certes valeureux mais incapables de rivaliser techniquement...(comment ça je déforme les faits ? C'est MA chronique, je mets ce que je veux, na !)

Le temps des cerises

Une petite visite chez Papounet et Nicole, et nous voilà avec un bon kilo de cerises délicieuses, cueillies directement sur l'arbre ! Le bonheur...
Drôle de journée là encore : on part sous des trombes d'eau, on arrive avec un ciel gris et plombé. Et deux heures après, grand soleil qui nous permet de profiter du jardin, de jouer les acrobates et de faire une longue ballade au Bois Notre-Dame...
On enchaîne avec un barbecue entre collègues chez Nathalie et Stéphane ; au menu : 21 tonnes de viande que Stéphane s'applique consciencieusement à faire griller puis à manger parce que nos estomacs ne peuvent rivaliser avec le sien... Les 5 garçons s'amusent tous ensemble, rendant toute conversation entre adultes quasiment impossible ! Mais on parvient quand même à faire souffler leurs bougies à Stéphane et Dorian, tout en profitant du générique des Télétubbies !

Avec Polochon et Louison

Le soleil donne bonne mine à nos galopins...
Pour Paul, l'année de halte-jeux se termine. Son univers reste celui des pirates et des chevaliers, enfin plus généralement de tout ce qui peut porter une épée et avoir une grosse voix. Il n'aime pas se faire disputer et clame haut et fort qu'il n'est "pas content" lorsqu'il vient de se faire gronder.
Louis confirme ses progrès en vélo et roule vers la liberté. Il cherche à aider dans les tâches ménagères, parfois un peu maladroitement mais c'est l'intention qui compte. Il sait comment les étoiles de mer décrochent les moules des rochers et ça, je ne suis pas sûr que tout le monde puisse en dire autant !

Les potins

 Un épisode deLouis Page (Mission Secrète), le téléfilm de France 2, a été tourné au bout de notre rue...Du coup, on était aux premièrers loges. Si vous le regardez à la télé vous verrez peut-être notre maison !

 Je me rends compte que j'oublie tout le temps quelqu'un dans ma liste d'anniversaires ! Je demande donc par avance pardon à ceux que je vais oublier cette fois-ci, mais au moins on pensera à Camille, Léna, Christophe, Paul et Eva, qui pourront allumer un beau feu de la Saint-Jean avec les 45 bougies de leurs gâteaux...

 Me voilà fixée sur mon sort professionnel pour l'an prochain et les 40 autres à venir : une petite classe m'attend bien sagement à 10 minutes de la maison...Il va falloir sérieusement envisager de faire les trajets en vélo !

 Le mois de juin inaugure souvent la saison des mariages; alors tous nos voeux à Julie et Sébastien et Cécile et Christian pour ces grands jours à préparer et à vivre.

 Enfin, bravo à tonton Juju, nouvel as du volant lâché sur les routes de France !