La chronique d'Elodie - mars 2004

car c'est de lui que jaillissent les sources de la vie" (Livre des Proverbes)
Une bien belle pensée à méditer en ce mois d'avril qui commence, et où tout reprend vie sous le soleil de Pâques et du printemps...

Une Mamie à l'honneur

Comme je l'annonçais dans la dernière chronique, le mois a débuté avec l'anniversaire de mamie Christiane. L'occasion pour les enfants de s'émerveiller devant tant de bougies (et encore, certaines comptaient pour les dizaines !!) et de proposer leur aide
pour les souffler !

"Que serais-je sans toi ?"

Beau, très beau poème d'Aragon chanté par Jean Ferrat que nous avions choisi ( comme au moins 300 millions d'autres couples !) d'inclure dans notre cérémonie de mariage...et qui prend jour après jour toute sa dimension ! En effet, par une froide mais belle fin de dimanche après-midi, nous décidons d'allerfaire un petit tour à pieds histoire de profiter de notre belle région....Scénario :
Elodie : Bon, allez, on se dépèche, tout le monde s'habille..Christophe, on y va !
Louis (râleur): Je veux pas mettre mon manteau,; il ne fait pas froid !
Elodie (effort de maîtrise) : Je ne te demande pas ton avis, mets-le un point c'est tout. Christoophe ! Tu viens ! Paul, viens mettre tes chaussures !
Paul (sourde oreille) : ....
Elodie (limite énervée): Paul ! Deuxième fois ! Viens là ! Christooophe ! Tu peux descendre, s'te plaît ???
Christophe (d'en haut, très calme) : J'arrive...
Louis (collé à la porte) : Alors, on y va ?
Elodie (de moins en moins calme) : Oui, 2 mn ! Bon, Paul, tu viens là ou il faut une fessée???
Paul (charmeur) : Câlin, maman...é beau, chaussures maman !
Elodie (forcément radoucie) : Allez, hop, on s'habille.(à voix basse, moins tendre) Mais qu'est-ce qu'il fabrique ???? (tout haut, de plus en plus énervée) CHRISTOOOPHE !!!!
Christophe (étonné, juste en haut de l'escalier) : Qu'est-ce que t'as à crier comme ça ? J'arrive, on se calme !
Elodie (regard qui tue- colère froide) : Merci de m'avoir aidée à habiller les gars.
Christophe (innocent): Mais fallait m'attendre, j'avais dit que j'arrivais...
Elodie ("zen, restons zen"): Bon, allez, Louis et Paul, vous sortez.
Christophe (brave): Heu...où sont mes clés ?
Elodie (frôlant l'hystérie): Je ne sais pas, et je m'en f... On y va, on prend mes clés, on n'a pas besoin des 2 trousseaux, les tiennes sont sûrement en haut, comme d'habitude, ou dans ton sac, ou dans la chambre...
Tout le monde sort, Elodie la dernière qui claque la porte, puis introduit sa clé dans la serrure pour verrouiller. Et là...
Elodie (avec effroi) :
Aahh !
Christophe ( inquiet) : Quoi?
Elodie (mortifiée) : Heu...j'ai retrouvé tes clés...
Christophe (ravi) : Ah ouais ? Elles étaient où ?
Elodie (au bord de l'attaque cardiaque): Elles sont...sur la serrure...à l'intérieur...
Là, pour bien saisir toute la tension dramatique de la scène, il faut savoir que notre porte est du même modèle que celles des vieux immeubles, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de poignée à l'extérieur : pour pouvoir rentrer, il faut la clé, même si la porte n'est pas verrouillée...Donc, dans le cas présent, clé dans la serrure à l'intérieur= famille coincée...à l'extérieur...
Elodie (en furie) : Mais c'est pas vrai aussi, toi et tes clés, toujours à les laisser traîner n'importe où!!....
Christophe (l'oeil du tigre): Eh, oh, ça va tu te calmes, c'est pas MOI qui ai fermé la porte sans regarder...et je te signale que laisser mes clés sur la porte ce n'est pas vraiment les mettre n'importe où...
Elodie (vexée et paniquée): Bon, alors, qu'est-ce qu'on fait ? Serrurier ? Casser un carreau ? Démonter la serrure ????
Christophe (tranquille) : On se calme, on ne va pas casser un carreau pour ça...Venez, les enfants, vous allez voir, on va faire un "truc rigolo"...
Et voilà comment nous nous sommes retrouvés tous les 4 dans le jardin, Christophe métamorphosé en McGyver pour réparer les bêtises de sa pauvre femme..
Epilogue : au bout d'une bonne demi-heure, le carreau a atterri tout doucement entre les mains expertes de mon mari, et nous avons pu pénétrer chez nous, arrêter l'alarme qui hurlait, retirer les clés coupables de la serrure, et finir la soirée à Leroy Merlin pour acheter du mastic...
Les enfants étaient ravis de l'expérience, une fois la première inquiétude passée (Louis croyait qu'on ne pourrait "plus jamais, jamais rentrer chez nous"), Christophe fier de ses talents dignes de Charles (Ingalls), et moi totalement émerveillée par son self-contrôle, son humour à toute épreuve et son habileté à résoudre les "situations de crise"... Bref, après avoir longuement réfléchi pour trouver un moyen de lui témoigner toute mon admiration (cuisiner un super repas, regarder avec lui l'intégrale de "La petite Maison", lui lire à haute voix des passages de "Wargames"...), j'ai décidé que cette expérience ne serait certainement pas la dernière et que j'aurais donc encore de nombreuses fois l'occasion de préparer un truc spécial...

100% des gagnants ont tenté leur chance...

...et nous avons fait comme eux afin de chercher la fortune au Loto de l'aumônerie. Comme d'habitude pourtant, notre bonne volonté et notre enthousiasme n'ont pas suffi à nous faire entrer au Panthéon des heureux gagnants...
Les enfants eux étaient ravis, ayant obtenu des organisateurs force petites conneries du genre serpent en plastique, pailles-cadeau de chez McDo, ballons à faire éclater...Bref, une très bonne soirée pour eux, même si Louis trouvait "un peu long et que on gagne jamais", et que Paul a 2 ou 3 fois encourru les foudres paternelles pour avoir "maladroitement" fait tomber tous les jetons de la carte...
Et pour nous, l'impression d'avoir participé à l'effort général de financement du pélé des jeunes, même si nous devons reconnaître que certains ont été plus généreux que nous dans leurs achats de cartons !...
Mais l'année prochaine c'est sûr nous repartirons avec le gros lot, Louis ayant trouvé l'astuce pour gagner : il suffit de ne jamais retirer les jetons déjà posés sur le carton (ne pas "démarquer", quoi...). Forcément, comme ça, on est sûr d'arriver à le remplir, notre carton !!!

Revoilà les beaux jours...

L'arrivée progressive du printemps nous a permis quelques très belles promenades, notamment une grande boucle sur les bords de l'Yerres...
Le vent était de la partie, et les enfants avaient un peu de mal à progresser, mais rien n'entamait leur bonne humeur. Un superbe arbre naturellement sculpté a été l'objet de toutes leurs attentions, ainsi que   des pitreries de leur père qui ne perd jamais une occasion de se faire remarquer ! Du coup, chacun a voulu jouer à "je m'approche de l'eau sans tomber", et nous sommes fort heureusement rentrés sains et secs à la maison !
Les premiers rayons nous ont également motivés pour profiter du jardin et nous lancer dans quelques plantations potagères. On attend avec impatience les premières pousses !!!
Enfin, quel bonheur de pouvoir lâcher les fauves dans la nature, histoire de les regarder se défouler et prendre de belles couleurs....

Envie de magie ?

Oh que oui, et quel plaisir de la partager avec des amis ! Pour notre visite à Disney de ce mois-ci, nous étions accompagnés de Laurence, Cyrille et leurs puces Eva et Audrey. Une très belle journée glacée mais ensoleillée (malgré mon scepticisme), où nous avons puprofiter de la plupart des attractions (pratique d'y aller en semaine !!).
Dès notre arrivée, nous avons été chaleureusement accueillis par Robin des Bois qui, ayant constaté que nous n'étions guère fortunés, s'est contenté de poser en compagnie de nos plus grands trésors (n'est-ce pas beau, la fibre maternelle ???...)
Eva et Louis se sont régalés dans le Train de la Mine, laissant les pauvres Audrey et Paul sur leur faim... faim que nous-mêmes n'avions pas, vu le gargantuesque repas que nous avions pris tous ensemble au restaurant du parc dans lequel je rêvais d'aller manger depuis longtemps...
Nous avons également pu échanger des services de "baby-sitting" afin de nous offrir quelques sensations en amoureux dans "Indiana Jones", où Laurence s'offrit un "régime express" afin d'éliminer le surplus de nourriture ingurgitée quelques heures auparavant... Nous ne manquerons plus, lors de nos prochaines visites, d'aller faire un pélerinage sur ce lieu devenu mythique !...
Merci donc à vous, Laurence et Cyrille, de nous avoir fait profiter de cette belle journée sans bousculade et (presque) sans pluie !
Je signale que nous avons également 4 entrées à tarif réduit pour ceux que ça intéresserait (29€ au lieu de 49€), à utiliser entre le 5 et le 25 avril...qui que vous soyez, si cela vous branche, faites-nous signe !

Sous la barre des 1m20

Et bien, sous la barre des 1m20, il s'en passe des choses !
Paul croque toujours la vie à pleines dents, et parfois même il manque de se les casser tant il fonce tête baissée...En effet, un soir en sortant de la piscine il a raté une marche et s'est joliment étalé. Résultat : une coupure à la langue et un gros bobo juste sous le nez... A part ça, il est toujours dans  l'identification avec ses héros, à savoir :
les tortues Ninjas : une épée dans le dos et la chanson du générique en boucle
le capitaine Crochet : chapeau de pirate, épée, crochet et air méchant
son frère Louis : vêtements de Louis devenus trop petits et répétition approximative de tout ce que dit son aîné
son papa : à longueur de journée, il faut jouer au "bébé et au papa", avec moi dans le rôle du bébé, et il me gave de "srites ba-do" (frites du MacDo), de biberons "pas cro chauds" et de bisous pour "pieur pas bébé" (ne pleure pas)...
Louis a une passion pour les sons. Nous jouons régulièrement (à la fin de chaque repas !) à "trouve des mots où on entend..."; évidemment, notre vocabulaire étant plus étendu que le sien, nous avons souvent l'avantage, mais il sait s'en sortir : par exemple, les mots en "ou" : si je dis "genou", il dit "2 genoux !"...Il a découvert la console de jeux et s'éclate au jeu de skate-board, tout seul ou contre son frère (trop facile), à qui il refile d'ailleurs régulièrement la manette la moins performante...
Tous les deux sont toujours aussi coquins, câlins et surprenants, et avec eux on ne s'ennuie pas !



Les potins

  Avril est un grand mois, puisque c'est celui de l'anniversaire de notre Louis ! Mais on pense aussi à Laure, Virginie, Laurence, Cathy, Thomas et Hugo qui l'accompagneront dans la "prise d'âge" (168 bougies !!)

  Joyeux anniversaire aussi aux mariés d'avril : 32 ans pour Mamie et Papi (que sont-ce comme noces au fait ??) et 1 an pour Hélène et Philippe (ça je connais, ce sont les noces de coton !!)

  Tata Lili de Chine : j'espère que "Calo" te fait passer de bons moments...Et si on allait le voir en concert au mois d'octobre ??

  Les Bretons du Morbihan : sympa les photos de vos enfants dont tout le monde nous parle...on aimerait bien en recevoir nous aussi !!! Vous pouvez encore profiter de l'excuse bidon "oups, on a oublié de modifier notre carnet d'adresses et on vous les a envoyées à l'ancienne", mais il faudrait voir à actualiser rapidement sinon la prochaine chronique sera...orientée...

  Agnés, Frédéric et les garçons : merci de cette bonne soirée passée chez vous pour votre crémaillère...J'espère que le rangement des jouets n'a pas été trop douloureux ! N'hésitez pas à venir mettre le bazar chez nous maintenant !

  Enfin, une petite pensée pour Julie et Sébastien : on espère que vous étiez fin prèts pour le 27, et que votre journée a été mémorable, loin des pinceaux, ponceuses et autres réjouissances...