La chronique d'Elodie - Août 2003


Poussés par ce lumineux commandement, nous avons bourré nos valises de maillots de bain, crème solaire, lunettes, casquettes, serviettes et jeux de plage afin de planter nos quartiers d'été sous le soleil d'Armorique pour vivre de nouvelles aventures...
Heu...ma conscience me pousse à avouer que j'avais aussi chargé K-Ways, pulls polaires et joggings...
Première étape : Plévenon-la-douce

Après un bucolique trajet à travers nos verdoyantes campagnes, nous arrivons à "Ker Pompon", fief familliale en Côtes d'Armor, où nous attendent une mamie Christiane déjà bronzée et un Maxime en super-forme...
Les enfants retrouvent avec délices la plage de sable fin, les rochers et la mer... Louis, contrairement à l'an passé, s'en donne à coeur joie dans les vagues avec son intrépide cousin...Paul ne veut pas être en reste et fonce tête baissée ! Quelques bouillons refroidiront cependant ses ardeurs...
Nous vivons un moment surréaliste lorsque...je me baigne ! Oui, entièrement ( enfin, presque !)!! Et sans combinaison de plongée !!! Christophe immortalise la scène caméra au poing et l'intensité de l'action lui arrache quelques larmes d'émotion (des ANNEES qu'il attendait ça !!).
Mais n'allez pas croire que nous n'avons fait que bronzer idiots... Pendant que Christophe nageait des kilomètres durant, Louis a reçu une belle leçon d'écologie grâce à sa marraine qui l'a initié aux joies des "boulettes de pétrole" encore accrochées aux rochers avec "Prestige"...Depuis, nous devons donc raconter souvent "l'histoire du bateau qui se casse et qui jette tout le pétrole dans la mer", et aussi "c'est quoi le pétrole ?" (va poser la question à tonton Hugo !!) et "pourquoi ça colle aux pieds très fort ?" et "comment on fait si on est collé par le pied sur le rocher avec du pétrole ?"(...?)...Bref, MERCI CLAIRE d'avoir ouvert à Louis ce nouvel horizon, hissant l'écologie au rang de préoccupation familiale...
Nous sacrifions une journée brumeuse pour une visite au Fort la Latte, où loups et cannoniers médiévaux se sont donnés rendez-vous pour notre plus grand plaisir...D'autres visites ponctuent notre séjour, et le 15 août, après une fort belle messe très bretonne, nous reprenons la route vers notre...


Deuxième étape : Guidel-la-belle

Encore une nouvelle contrée à découvrir ! Si l'envie vous prend d'aller vous promener du côté de Lorient, nous vous recommandons l'hôtel "Chez Claire et Ju" implanté dans la charmante bourgade de Guidel, dans le Morbihan.
Hôtel tout confort : nombreuses chambres, points d'eaux à tous les étages, chaleureux salon, immense parc
(dé)boisé où il fait bon flâner au milieu des rondins artistiquement entreposés...
Restaurant gastronomique ( 3 étoiles au Michelin) : on peut admirer le/la chef cuisinier/nière à l'oeuvre dans la gigantesque cuisine, avant de savourer le repas autour de l'immense table pouvant accueillir jusqu'à...beaucoup de convives en même temps !!
L'ambiance est assurée par une équipe de G.O. diplômés; bref, on ne s'est pas ennuyé un instant, d'autant que les "Bretons du centre" étaient aussi de la partie...Voici, en vrac, quelques souvenirs de ce mémorable week-end :
- bagarres sur la plage humide, après quelques belles tentatives de surf dans le "spot de repli" de Julien;
- brochettes de cousins sur la plage;
- bain de minuit des trois "hommes" profitant de la proximité de Mars pour y voir clair ( quoique...);
- pique-nique sur la plage avec dégustation d'une spécialité locale : le "taboulé sablé" de tata Claire;
- rencontre avec l'adorable petite Camille, très appréciée de nos garçons !
- visite d'une petite ferme pour s'adonner aux joies de nourrir les animaux;
- émerveillement de Christophe et moi devant la technique toute personnelle de Léna pour tenir les épaules de son père au frais malgré la chaleur caniculaire ( NDLR : en faisant pipi dessus !!!);
- et bien d'autres choses encore...
Pourtant, un regret : n'avoir pas pu assister à la démonstration de "Roccoboard" promise par Julien...L'an prochain peut-être ??

Troisième étape : Surzur-la-rustique

Nous quittâmes ensuite cette débauche de luxe pour poser nos valises dans un lieu où la civilisation semblait avoir renoncé à s'implanter. Le camping du Manoir a été notre QG durant 15 jours.
Deux semaines de bonheur dans une ambiance tout à fait "Ingallsienne" qui a ravi mon pionnier de mari. Imaginez un camping de 15 emplacements maximum, répartis dans un immense parc semi-sauvage, à l'ombre des tours d'un authentique manoir breton...
Dépaysement assuré : silence total dès 22h ( le pied !!), réveil des enfants avec les cloches de l'église vers 8h, repas partagés avec les chèvres du propriétaires, moins impressionnées par nous que nous par elles ! Nos plus proches voisins étant une famille d'anglais avec de jeunes enfants, nos petits mecs ont pu se familiariser avec la langue de Shakespeare, notamment Paul qui gambadait dans le camping en criant "Daddy ! Daddy !", croyant appeler les chèvres !
Nous profitons de notre séjour pour visiter les alentours : Suscinio et son superbe château-fort, le moulin de Pen-Mur et son atelier de fabrication de papier à l'ancienne, Vannes, ses ruelles pittoresques et ses urgences hospitalières dernier-cri, le golfe du Morbihan et ses îles en bateau...
Et puis bien sûr, les plages où les gaminos bronzent, jouent, explorent les fonds marins...
Nous passons un après-midi en "pays de connaissance" avec Anne-Cécile et ses parents, en vacances tout près; Patrice nous initie à la "création volcanique" en faisant naître l'Etna sous nos yeux ébahis.
Contrairement à l'an dernier, le soleil est omniprésent et nous apprécions la protection que nous offrent les arbres centenaires du parc du camping. Nous replions enfin la tente pour retrouver le XXI° siècle, et nous voilà partis direction...

Dernière étape : Rennes-la-pluvieuse

Hélas, trois fois hélas ! Alors que toute la tribu familiale (cousins, oncles et tantes) et même quelques pièces rapportées avaient traversé la France pour le grand rassemblement annuel, le soleil avait décidé de ne pas être de la partie. Cela n'a pas empêché les plus intrépides de faire du canoé avec plus ou moins de bonheur, les plus à l'aise s'amusant à faire chavirer les autres...
Ensuite, un super rallye permit une plogée dans les ruelles typiques de la capitale bretonne, nullement enlaidie par la pluie qui avait décidé de participer elle aussi à l'aventure.
Le froid n'a pas entamé le moral des troupes, et quelques verres de vin (ou peut-être d'autre chose que je n'ai pas vu ???) ont suffi à assurer une chaude ambiance pour la soirée. Julien et Yves se sont éclatés à la vaisselle; belle cadence, rythme soutenu, ambiance garantie...c'est bien, on vous invitera quand le lave-vaisselle sera en panne ! Je n'ai hélas pas de cliché de ce mémorable moment, car mes réflexes de photographe numérique n'égalent pas ceux de mon cher et tendre !!
On ne sait pas si les voisins de Laurent et Mélanie continuent à leur parler après cette soirée, mais en tous les cas nous on a bien apprécié !!

Des nouvelles des p'tits hommes

Louis prépare son entrée en seconde année de maternelle, sans la moindre trace d'anxiété. Il revient de vacances doré comme un petit pain au chocolat. Il rapporte dans ses souvenirs un intérêt certain pour ce qui colle (cf plus haut le passage sur les boulettes de pétrole), ainsi qu'une passion pour le  vieux jeu du "bouchon" remis au goût du jour, et auquel nous devons nous livrer avec lui durant des heures. Heureusement, quand il se lasse, il reste la bataille, le jeu de l'oie, etc...
De nouvelles grandes questions existentielles le préoccupent également; ainsi, un soir au coucher, je vois son petit front se plisser avant qu'il ne me demande très sérieusement :
"Pourquoi est-ce qu'on a des oreilles ?"
"Pour entendre."
"Oui, mais pourquoi on a des oreilles" (ce qui veut dire : "pourquoi on n'a as autre chose à la place des oreilles ???")
Autre exemple de question d'une insondable profondeur : "Est-ce que les livreurs de pizzas ont un zizi ?"
C'est vrai ça, cette espèce bizarre qui arrive en scooter, casque à moitié enfilé, avec un blouson rouge et une grande boîte carré toute chaude et odorante, est-ce que ça a un zizi ??? On demandera la prochaine fois...
Paul poursuit son petit bonhomme de chemin. La propreté, j'y ai cru, j'y crois encore mais je suis bien la seule ! Malgré l'exemple de Léna, sa petite cousine du même âge, il ne semble pas trop motivé par le pot ou les toilettes. Enlever la couche ? Ca oui, aucun souci ! C'est même un plaisir auquel il s'adonne régulièrement...Mais ça s'arrête là...Les toilettes, c'est très beau, très rigolo. Il veut bien s'asseoir dessus de temps en temps, contracter tous les muscles de son visage dans l'attitude de la "poussée" (faut-il d'avantage de détails ??), puis se lever et tirer la chasse d'eau pour évacuer ce qu'il n'a pas déposé dedans, mais c'est tout. C'est bien un mec, ça...
Par contre, il fait des progrès rapides au niveau du langage; son vocabulaire s'est beaucoup enrichi de mots nouveaux (voiture, monsieur, avion, château,lit, maillot, vélo...) et il s'essaie à faire de petites phrases. Moi je le comprends assez bien mais c'est loin d'être le cas pour tout le monde...Il adore se promener (surtout avec son papi), fureter dans tous les petits coins, exhiber avec fierté une brindille ou un caillou ("yayou") ramassés par terre. Son enthousiasme est très stimulant et son énergie...impressionnante !

Les potins

  Bienvenue à DOMITILLE, nouvelle petite recrue du clan Girard...On ne l'a pas encore vue, mais on pense à elle (et aux autres !)depuis le 6 août. Alors, Jacqueline et Renaud, relèverez-vous le défi du 5° ???

  Gros bisous à tous ceux, petits et moins petits, qui ont repris les chemins de l'école en ce mois de septembre... Une mention spéciale pour Margot, Alexis et Lucie nos p'tits filleuls.

  Septembre apporte son lot de feuilles mortes et de bougies rougeoyantes : Laurent, Julien et Alexis battent le record du mois dernier avec leurs 65 ans groupés !!