La chronique d'Elodie - Octobre 2002

  "Octobre finissant, on sort les déguisements"

Voilà le grand événement de ce mois-ci : contrairement à ce que je m'étais promis après le carnaval de  février dernier, je n'ai pas pu résister à la tentation de refabriquer des costumes pour le désormais  traditionnel goûter déguisé de la fin octobre...

Voici donc pour vous la recette: "comment se prendre la tête pour déguiser vos enfants"
1. demandez à votre aîné en quoi il veut être déguisé (dans notre cas, Louis voulait être en... dragon)
avantage : "l'enfant est au coeur du projet" (référence pour Jacqueline)
inconvénients : son idée est excellente mais impossible à réaliser
2. établissez rapidement un plan d'action (ici 3 phases : conception du patron - achat du tissu - réalisation)
avantage : au moins, on sait où on va et comment travailler
inconvénients : si on a déjà du mal dans la conception du patron, on commence à s'affoler
3. achetez votre tissu dans un magasin spécialisé
avantage : vous avez beaucoup de choix (même si vous n'y connaissez pas grand'chose)
inconvénients : vous avez beaucoup trop de choix (surtout si vous n'y connaissez pas grand'chose)
4. réalisez votre déguisement ( dit comme ça c'est facile)
avantage : vous pourrez être fière de vous et du travail accompli
inconvénients : vous devenez irritable, perdez le sommeil mais compensez par un appétit vorace, maudissez machine à coudre et paire de ciseaux, envoyez promener mari et enfants, frisez la crise de nerfs etc...
Vous l'aurez compris, la réalisation d'un costume est donc une IMMENSE PARTIE DE PLAISIR, dont  le meilleur moment est celui de l'essayage final : vous, émue aux larmes, contemplez avec ravissement  votre  chérubin déguisé, qui, même s'il ne le manifeste pas, mesure sans doute à quel point vous  l'aimez pour avoir accepté de vous prendre la tête à ce point avec ce stupide costume... Bref, tout ça c'est du bonheur... Je précise que dans le cas ou votre enfant ne maîtrise pas encore le langage (exemple petit Paul), la phase 1 de la recette n'a plus de raison d'être, et tout le travail s'en trouve alors simplifié. En effet, le superbe  costume de fantôme de Paul était du plus bel effet pour un temps de réalisation minime... Ça ne marchera bientôt plus alors j'en ai profité une dernière fois ...

Passons aux nouvelles brèves:
Petit Paul est donc dans une phase d'ascension fulgurante vers la maîtrise du langage : "bonbon" et "gâteau" restant  parmi ses termes préférés. "Mamie" a fait son apparition aujourd'hui... Il s'asseoit ( tout habillé) sur le pot en  disant "caca", et court comme un petit...robot aux jambes raides.
Louis  a connu ses premières vacances d'écolier. Il passe des heures à jouer aux chevaliers Playmobil, en inventant toutes sortes de combat dont le vainqueur est toujours "Louis chevalier Albert" (le plus beau des  personnages).Un jour, me parlant d'un de ses copains de classe dont la maman est enceinte, il me dit "Maxime il va avoir un petit frère Paul". Je lui explique que la maman attendait une petite fille, alors qu'elle ne pourra pas s'appeler Paul. Et il me répond "mais  c'est mieux d'avoir un Paul plutôt que une soeur". Pourvu qu'ça dure....
Moi j'ai dû me rendre à l'évidence que j'avais eu les yeux plus gros que le ventre en pensant faire ma maîtrise sans être  obligée d'aller trop souvent à Paris...Du coup je me contente de finir la licence histoire de rentabiliser ma carte d'étudiante, tout en complétant ma culture personnelle via le net ou la bibliothèque.
Christophe se trouve ravi d'être en week-end prolongé.Il vient à l'instant de terminer avec Louis le découpage de notre  citrouille d'Halloween , sous les yeux émerveillés de petit Paul...

Demain c'est la Toussaint, alors par avance bonne fête à chacun !