La chronique d'Elodie - Mars 2002

  "Voiture nouvelle tu achèteras, à Center Parcs tu iras"

Inspirés par ce commandement, nous avons, dès les premiers jours de mars, embarqué enfants et maillots de bain dans la voiture pour aller prendre un peu de vacances à Center Parcs, en Sologne. Une petite semaine fort agréable, avec des compagnons de voyage très sympathiques et prèts  à délirer à tout moment.

Entre les descentes de rivière sauvage, les glissades de toboggans et les trempettes dans la pataugeoire, chaque journée passait à une vitesse folle. Les enfants se sont éclatés: Louis descend maintenant seul les toboggans, sur le ventre et la tête la première... Paul asperge tout ce qui l'entoure et ne craint pas de mettre la tête sous l'eau..
Christophe a pu laisser libre cours à son énergie débordante, bien secondé par Alex et Nathalie, ce qui a provoqué nombre de bastons dans la rivière sauvage. Quant à moi, la plus "frileuse" du groupe, j'ai quand même repoussé les limites de mes performances en parvenant à sortir de la rivière sauvage sans me noyer à l'arrivée...

L'autre petit événement du mois a eu lieu le week-end dernier. Christophe et moi sommes partis avec notre groupe de JMJ (Jeunes Mariés Joyeux) faire une "halte spirituelle", une récollection pour couples. Le thème était "égaux et différents"; nous avons bien discuté, bien rigolé, et avons eu l'agréable surprise de constater que la plupart des autres couples connaissait les mêmes petites richesses et frictions que nous... Bref, un bon week-end pour se rendre compte aussi qu'on est vraiment bien ensemble !

Comme je l'annonçais dans la précédente chronique, Polochon a enfin une dent. Mais en fait elle n'est "sortie" qu'hier !A tel point que je commençais à penser qu'elle poussait "à l'envers"  et qu'elle devait lui remonter dans le nez !Enfin ça y est, maintenant à lui les bon gros steaks bien saignants ! Il fait de nombreuses tentatives pour se mettre à 4 pattes, mais malheureusement tout cela est encore infructueux. Comme le dit sa marraine, il finit souvent dans la position de Bambi (ventre à terre, bras et jambe écartés). On rigole de ses mimiques et de ses petits cris.

Notre Loul poursuit son petit bonhomme de chemin, en route vers le cap des 3 ans qu'il atteindra dans  3 jours. Il continue à nous faire rire avec ses bons mots et ses réflexions. La dernière en date  concerne Malin, le poisson qu'il a gagné au Jardin d'Acclimatation (vous savez, je vous en ai parlé  la dernière fois). Et bien figurez-vous que le matin de notre départ à Center Parcs, en lavant l'aquarium, Christophe constate que ce brave Malin nageait sur le dos. Que faire ? Risquer un gros chagrin avant les vacances ? Devoir organiser des funérailles in extremis au fond du jardin ? Expliquer le cycle de la vie entre les  bagages à charger et le pique-nique à préparer ? Finalement, nous optons pour (l'odieuse !) solution de facilité : ne rien dire, et demander à mamie Christiane de racheter un  autre poisson pendant nos vacances.
Ni vu, ni connu, qu'est-ce qui ressemble plus à un poisson rouge qu'un autre poisson rouge ?  Mamie Christiane accepte la mission, et nous profitons de nos vacances sans nous préoccuper outre mesure de ce brave Malin. Dès notre retour, nous proposons à Louis de monter dire bonjour à son poisson. Ravi, il se précipite dans sa chambre et là, stupeur .... le nouveau poisson est 2 fois plus petit que l'ancien!!!
Du coup, notre Louis, pas bête, s'exclame, un peu décontenancé : "Oh! Malin il est devenu tout petit !" Là, les parents indignes que nous sommes se regardent et mesurent l'ampleur de leur incompétence éducative... Nous décidons donc d'avouer à Louis la fin tragique de Malin et la vérité sur ce nouvel occupant de l'aquarium. Alors que je cherche soigneusement mes mots afin d'éviter les expressions telles que "ton poisson a crevé et ça puait dans l'aquarium", Louis déclare que  "ce petit poisson, il est aussi très beau", et se casse dans la chambre de son frère pour voir si les jouets y sont toujours...Nous restons donc tous les 2, niais et dépités, à contempler Malin II qui tourne bêtement en rond dans son bocal rectangle..

Christophe porte des blessures de guerre nombreuses et impressionnantes, consécutives à des déménagements opérés dans son bureau avec ses collègues (z'ont que ça à faire ceux-là ??). Du coup, on refait tous les 2 la scène mythique de "l'Arme Fatale 3" (pour ceux qui connaissent), où  Mel Gibson (respire, Laurence !) et Renée Russo comparent leurs blessures respectives. Parce que, faut pas croire, mais moi aussi je vis dangereusement. Je me suis lacéré les mains en taillant l'herbe autour des rosiers, brisé plusieurs ongles en rangeant le garage, cogné maintes et maintes fois la tête dans les portes de placards de la cuisine, et mes bras portent les traces innombrables des coups de pieds que Paul me donne quand je le change...Je profite donc de ma chronique pour lancer un appel aux décideurs de l'Etat (et aux standardistes de la CAF, pour peu qu'il y en ait qui osent décrocher quand on appelle !): donnez une prime de risque aux mères au  foyer !!!Rejoignez-moi tous et formons l' ADMFEBD, une grande Association de Défense des Mères au Foyer Exposées à des Blessures Domestiques ! Ou peut-être l'AFAFAF, l'Association Française d'Aide aux Femmes Au Foyer...C'est pas mal ça...j'attends vos signatures et vos cotisations (chèques, liquide...)

Sur ces pauvres délires, je vous laisse à la contemplation des autres rubriques du site, n'oubliez pas que vous pouvez me laisser un message de soutien sur le forum, ça serait sympa et ça ferait les pieds à Christophe ! Et surtout, consultez vite la nouvelle rubrique "audio" où vous pourrez entendre Louis chanter ses tubes préférés !