La chronique d'Elodie - Décembre 2001

Ça y est, on y est !! A tous et à chacun
BONNE ANNÉE 2002 !!!!
Amour, Bonheur, Câlins, Douceurs......Yoga et "Zen-attitude"...que tout y soit.

Notre année 2001 s'est achevée en feu d'artifice..
Noël tout d'abord; une belle messe pour laquelle nous avons participé avec enthousiasme à l'animation musicale...Y'avait longtemps, surtout pour moi!
Comme toujours, hommage à notre père José qui a porté cette célébration avec joie et ferveur... Du Gloria des Anges au Divin Enfant, nous avons célébré la merveille divine ...

De retour à la maison, Louis et sa petite copine Clémence ont pu commencer à ouvrir des petits paquets, histoire de patienter un peu...Première fournée de papiers cadeaux à la poubelle. Nous avons ensuite passé une fort sympathique soirée en certes peu nombreuse mais très charmante compagnie.Coucher évidemment tardif surtout pour Louis, petit galopin que nous avions mis au lit mais qui ne dormait toujours pas privant ainsi, à notre insu, la pauvre Clémence d'un sommeil réparateur..
Du coup, le lendemain matin, c'est presque par une grasse matinée (9h!!) que nous sommes entrés en réjouissances...Rituel immuable, les petits devant dans  l'escalier, on descend à pas de loup jusqu'au salon où, dans le noir, seuls le sapin et la  crèche clignotent. Dans l'obscurité, je dis "Mais je ne vois pas de cadeaux! Le Père Noël n'a pas dû passer !". Et notre Loulou : "Oh papa! Y'a pas de cadeaux!..." Et là...magie ! La lumière soudain allumée révèle un monceau de paquets  blottis sous le sapin, autour des 4 paires de chaussons...
Je vous passe les détails de cet épique déballage, mais je vous en restitue  l'atmosphère : arrachage de papiers, cris de joie ou de surprise, émerveillement  de chacun et pour conclure, nombreux allers-retours à la poubelle provoquant rapidement la  saturation de celle-ci...
Nous recommençons le même scénario quelques heures plus tard chez les Perret, où la  journée se poursuit d'autant plus agréablement que personne n'est victime de gastro ou de saignements de nez hémorragiques, comme ce fut le cas l'an dernier ...
Quand y'en a plus y'en a encore, rebelote le lendemain chez les cousins. 4 petits lutins remuants (Margot, Louis, Hugo et Maxime) et énergiques + 2 modèles  réduits (Léna et Paul) qui ne donnent pas leur part au chat + justement 2 chats et  un chien + des grands-parents plus généreux que le père Noël = 3 couples de  parents ravis et 3 voitures pleines à craquer.. durs, durs les retours (nous on s'en fiche on n'avait pas loin à aller!)

Les jours suivants, agapes en tous genres se succèdent (avec les restes des fêtes !) et  on parvient ainsi au seuil de 2002, sans s'en apercevoir. Au menu, bonne soirée entre amis, festin, jeux, chants (en canon SVP !), petits pas de danse et sauvetage quasi-miraculeux  des assiettes à 208F pièce (soit en Euros?..) Au final, retour vraiment tardif et courte  nuit car Polochon était rapidement en pleine forme pour attaquer la nouvelle année...

Passons maintenant aux nouvelles brèves...

Paul-minou a donc fêté sa demie-année le 24; toujours aussi craquant, il adore les jeux  qu'il a eus pour Noël surtout s'ils font du bruit et de la musique... Il se retourne de 3/4,  mais son bras le bloque encore pour passer du dos sur le ventre. On a attaqué les petits  pots, assis sur la chaise haute, pour son plus grand plaisir. Toujours point de dents mais on progresse du côté des cheveux !

Louis joli a profité à fond de ces fêtes de fin d'année et des vacances de son papa. Difficile de caser tous ses cadeaux dans sa chambre, donc on a tout réorganisé. Il nous court après à longueur de journée pour jouer à Pic-Pirate, au Coloredo, faire des dessins sur le tableau, jouer avec "Action-Man" ou les Playmobils...Et pour la sieste, monsieur veut dormir dans le chapiteau offert par Papounet...

Christophe n'a pas trop fait d'excès gastronomiques (régime ou crainte de gastro ??) ce qui est encourageant pour la suite. Par contre, il termine une semaine de formation commando assurée par Louis dès le réveil jusqu'au coucher du soleil. Au programme : écrasement des pectoraux par chute de l'instructeur (Louis), perforation des tympans suite à l'écoute du cri-qui-tue proféré par le même instructeur, réflexes accrus de protection des parties sensibles face aux assauts de l'instructeur sus-désigné. Bref, des vacances de choc, mais une consolation pour plus tard: la promesse de piloter une  formule 1 pour quelques tours de circuit...Ça méritait bien un entraînement  spécial...

Et moi enfin, j'ai également profité pleinement de ces derniers jours de l'année. Mon petit Père Noël personnel s'est montré aussi généreux qu'à  l'accoutumée, et nos 2 petits lutins ont rivalisé d'ingéniosité pour me  faire craquer...

L'année 2002 s'annonce douce, pleine de joies  et de surprises... Qu'il en soit ainsi pour  chacun, avec je l'espère, plein de moments partagés parce que, pour les amateurs de JJG, "quand le temps nous rassemble, ensemble tout est plus joli"...